Neuvaine préparatoire à la fête de l’Immaculée Conception

Neuvaine préparatoire à la fête de l’Immaculée Conception, pour la France.

29 novembre-7 décembre.

par le cardinal Philippe Barbarin

8 décembre, une date choisie par l’Eglise pour tomber juste neuf mois avant la Nativité de Marie, célébrée depuis l’Antiquité le 8 septembre. Cette solennité de l’Immaculée barbarin28Conception est une fête de lumière qui arrive, cette année, dans un paysage bien sombre ! Raison de plus pour intensifier notre prière et donner à cette Neuvaine préparatoire à la fête de l’Immaculée Conception, une ferveur exceptionnelle.

Mater misericordiae, c’est ainsi que nous saluons Marie dans le chant du Salve Regina. A la Mère de Miséricorde, nous voulons confier d’une manière toute particulière les victimes des attentats de Paris, le 13 novembre, et toutes les victimes des naufrages, des persécutions et exécutions, des catastrophes qui ont jalonné le parcours de l’année qui s’achève. Nous demandons aussi à la Vierge Marie d’apporter la consolation aux membres de leurs familles, à leurs amis, à la France entière effrayée par ce qui vient d’arriver, les responsables politiques qui ont à prendre leurs décisions et les forces de l’ordre qui redoublent de vigilance pour notre protection. Il est encore plus nécessaire -mais comme c’est difficile !- de prier aussi pour les assassins et leurs complices. Qui pourra toucher et bouleverser le cœur de ceux qui ont été envahis par cette folie meurtrière chez nous, en Syrie, à Mossoul et dans bien d’autres lieux ? Cela semble au-delà de nos forces, mais comme dit l’Ange de l’Annonciation : « A Dieu, rien n’est impossible » (Lc 1, 38)[1].

C’est l’heure de la miséricorde. En ce 8 décembre 2015 où le Pape François nous fait entrer dans le grand Jubilé de la miséricorde, il est temps, il est grand temps ! Quand les hommes ne savent plus dans quelle direction aller, ni quelle décision prendre, quand ils ne voient pas comment prévenir ou arrêter ces violences, la Miséricorde de Dieu arrive sur le monde comme un fleuve de bonté régénératrice. La paix, tous l’espèrent ; nous sommes nombreux à vouloir en être les artisans, mais comment faire pour qu’elle soit accueillie ?

Depuis des siècles, le prophète avait lancé ces mots que nous chantons pendant l’Avent : « Consolez, consolez mon peuple, -dit votre Dieu- parlez au cœur de Jérusalem… » (Is. 40, 1) Et le 8 décembre, nous fêtons le premier instant de vie de celle par qui le Messie consolateur est enfin arrivé dans le monde. Appeler Marie, Mater misericordiae, cela nous autorise à penser que « Miséricorde » est l’un des noms de Jésus. C’est lui l’Artisan de paix venu pour réconcilier le ciel et la terre, le Sauveur qui nous délivre de nos chaines et nous fait sortir de nos impasses, le frère et l’ami qui promet de ne jamais nous abandonner, même quand il monte au ciel nous préparer une place : « Je suis avec vous pour toujours jusqu’à la fin du monde » (Mt 28, 20).

Le soir du Jeudi Saint, dans son testament spirituel, Jésus nous a laissé une consigne, répétée par le prêtre à chaque Messe avant la communion : « Je vous laisse la paix » à faire dans le monde, et pour que vous ne vous découragiez pas devant cette tâche immense … ou impossible : « Je vous donne ma paix » (Jn 14, 27). Sa paix, le cadeau précieux que nous accueillons chaque fois que nous recevons le sacrement du pardon, et plus encore quand nous mangeons le pain vivant descendu du ciel.

Marie, aide-nous à revenir sous la miséricorde de Dieu, pour qu’elle se déverse sur nous comme une cascade de fraîcheur, de lumière, de grâce. Tu sais et nous savons à quel point nous en avons besoin.

Le concile Vatican II s’est terminé il y a exactement 50 ans, le 8 décembre 1965. Pour cet anniversaire, chacun peut s’interroger : Quel est son message central ? Certains disent que « la perle du Concile », c’est la constitution Dei verbum, sur la Révélation divine. Et il est vrai que nous vivons un merveilleux renouveau dans l’amour, l’écoute et l’étude de la Parole de Dieu. Pour d’autres, l’œuvre majeure de Vatican II, c’est le renouveau de la liturgie, invitant à la participation de tous. Certains évoquent l’élan missionnaire vigoureusement relayé par le bienheureux pape Paul VI[2], d’autres l’engagement déterminé de l’Eglise pour l’unité des chrétiens et l’ouverture du dialogue interreligieux. D’autres encore voient le cœur du message conciliaire dans son enseignement sur l’Eglise qui est à la fois un mystère et … une servante dans le monde de ce temps. En 2012, quand nous avons célébré le 50ème anniversaire de l’ouverture du Concile, j’avais invité à Lyon le cardinal R. Sarah, en lui posant cette question : « Et pour vous, quel est le cœur du message de Vatican II ? » Sans hésiter, il avait répondu : l’appel universel à la sainteté ; c’est le titre du ch. 5 de la Constitution sur l’Eglise Lumen Gentium. Et il avait développé ce thème devant toute notre belle assemblée diocésaine en fête.

Que tout le « peuple saint » de l’Eglise, que tous les baptisés que saint Paul appelle « les saints » (cf. Eph 4, 12) entrent avec une pleine espérance dans cette année du grand Jubilé de la Miséricorde ! Et toi, bienheureuse Vierge Marie, à qui nous devons l’inestimable cadeau du Sauveur, toi que nos frères chrétiens d’Orient appellent « la Toute Sainte », marche au milieu de nous !

[1] Comme il est beau de voir que le texte de l’Evangile comporte ici un mot grec (rhèma) de confirmation

que peu de traductions transmettent … « Rien n’est impossible à Dieu ; aucune parole (ou engagement ou action ou promesse… un mot bien difficile à rendre !).

[2] Que l’on pense à sa première et merveilleuse Exhortation apostolique post-synodale Evangelii nuntiandi, pour le 10ème anniversaire (8 déc. 1975) qui n’est qu’un développement du grand cri de saint Paul : « Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Evangile » (1 Cor 9, 16).

Tagués avec :
41 commentaires sur “Neuvaine préparatoire à la fête de l’Immaculée Conception
  1. André D dit :

    Quand on compare le Coran et l’Evangile, on constate qu’ils sont toujours opposés: l’un est le livre de l’Amour, l’autre le livre de la haine. Quelques interventions de Jésus: quand Il pardonne à la femme adultère, les autres la lapident; quand Il propose de donner son vêtement au voleur de sa chemise, l’autre coupe le main; quand Il donne sa vie pour les pécheurs, l’autre assassine ses adversaires; quand Il demande de prier et bénir ses ennemis, l’autre en fait des « chiens qu’il faut tuer ». Je vois là le faux christ, le faut prophète annoncé par Jésus, qui pervertira même les élus. En ces élus trompés, je vois les musulmans, et je crois que Dieu est tellement MISERICORDIEUX qu’Il prend à son compte des prières qui ne lui sont pas destinées. Sinon quel serait le sort de ces musulmans sincères qui, sans le savoir, adorent son adversaire déclaré: Allah?
    N’oublions pas que nous sommes tous frères en Dieu, qu’Il souffre bien plus que nous dans son coeur de Père de perdre ses enfants. Ce peut être un motif de pardon.
    Pour ma part, je donne chaque jour une dizaine de chapelet à notre (et leur) Maman du ciel pour la conversion du « Mohamed » inconnu qu’Elle choisira Elle-même. Elle aussi aime sans distinction, et à nous faire pleurer de joie, tous ses enfants, que Jésus lui a confiés sur la Croix.
    Prions, Jésus a vaincu le monde, Satan se déchaîne mais il a perdu d’avance, car la Femme lui écrase la tête. Faute de pardonner de tout coeur, prions pour nos ennemis, c’est plus facile!

  2. Esperance2 dit :

    Merci beaucoup de parler quand il est si difficile de dire quelque chose. Que nous restions, amis de la neuvaine, en communion de prière à toutes les intentions de la Vierge Marie.
    « Qui pourra toucher et bouleverser le cœur de ceux qui ont été envahis par cette folie meurtrière chez nous, en Syrie, à Mossoul et dans bien d’autres lieux ? »
    En Notre Seigneur, ce sont les plus faibles d’entre nous qui sont en fait les plus forts et les plus puissants. Les plus faibles des plus faibles sont les enfants non-nés. Je pense qu’on peut croire en vérité que les âmes innocentes des avortements, saints innocents, peuvent toucher et bouleverser le cœur de ceux qui ont été envahis par cette folie meurtrière.
    Quelquefois je dédie chaque grain du chapelet à des futures (et déjà) mamans inconnues, mais qui ont sûrement grand besoin de notre prière.
    Après la belle neuvaine de neuf mois et cette neuvaine-ci pour nous préparer à la fête de l’Immaculée Conception et à entrer dans le grand Jubilé de la Miséricorde Divine, nous supplions la Vierge Marie d’apprendre à nos sociétés tellement désorientées le respect absolu du corps humain et de la vie naissante.
     » Et toi, bienheureuse Vierge Marie, à qui nous devons l’inestimable cadeau du Sauveur, toi que nos frères chrétiens d’Orient appellent « la Toute Sainte », marche au milieu de nous ! ». Amen.

  3. Edith dit :

    Merci de tout coeur à vous Marie Gabrielle. Et je ramasse dans la prière les soucis de Patrick. Veillons aux côtés de Marie

  4. REYROLLE Jacqueline dit :

    A chaque fois que je découvre un de vos commentaires, Monseigneur, il me réjouit le coeur ! Et donc je vous en remercie et j’en rends grâce à Dieu.
    Pour « répondre » à ceux qui se posent la question s’il faut pardonner à tout le monde : LA REPONSE EST OUI !!! Pardonnons à tout le monde et prions pour tous : Soyons des artisans de PAIX au plus profond de notre coeur, ainsi il rayonnera cette PAIX sans qu’aucune parole ne soit nécessaire : NON ! le silence est d’or, donc soyons dans le silence et la joie d’être TOUS frères !
    Merci d’être le Primat que vous êtes Monseigneur MERCI à notre Dieu de Miséricorde !
    Jacqueline Reyrolle

  5. Laurence dit :

    Monseigneur, la première réponse à la violence est la prière . La seconde me semble aussi urgente que la première: rendre visible la joie de notre foi. Depuis que nous sommes nés, nous avons entendu qu’il faut garder sa foi pour soi pour ne gêner personne. Pendant ce temps-là nos politiciens ont martelé que Dieu était mort et que les catholiques étaient nuls. Les français n’entendent parler que de l’Islam. Mais qu’avons-nous fait de notre foi? Ne croyons-nous pas que c’est un cadeau si magnifique qu’il doit être partagé? Pourquoi le fronton de nos églises ne portent-elles pas de grands panneaux disant notre joie d’avoir rencontré Dieu? Nous sommes nombreux à avoir fait des expériences spirituelles qui ont changé nos vies, pourquoi ne disons-nous pas aux passants apeurés: « la foi chrétienne c’est la joie d’une rencontre d’amour personnelle avec Jésus et ça rend si heureux! Venez voir! »? Je suis prête à participer à la campagne d’évangélisation, fraternellement, Laurence.

  6. Piquereau viviane dit :

    Merci, Monseigneur, de vos paroles, qui nous encouragent pour rester fermes dans notre foi, et nous invitent à prier davantage pour la France mais aussi pour tous les hommes du monde; ah! Si chacun savait qu’il est enfant de Dieu et y croyait, comme ce monde aurait un autre visage! Esprit Saint souffle très fort pour secouer et chasser les détritus qui se trouvent dans les cœurs, afin que le sourire de paix et d’amour s’exprime sur chaque bouche!

  7. SUZANNA dit :

    Bonjour
    Difficile actuellement de prier et pardonner …
    Je vais encore essayer d’être plus attentif aux autres, à tous les autres.

  8. Jeanne dit :

    Prions aussi pour les familles des bourreaux qui, quand elles ne sont pas de leur bord, sont peut-être les plus grandes victimes de ces terroristes.
    Que le Seigneur prenne en pitié ceux-ci. Demandons-Lui de bénir nos ennemis et raffermir nos cœurs en nous abandonnant à sa Divine volonté.
    Sainte Mère, montre-nous ce chemin que tu as parcouru avant nous.

    • de Saint Riquier dit :

      Oui, prions bien sûr pour les victimes et les familles mais prions aussi pour les persécuteurs et les terroristes embarqués dans cet enfer. Le Seigneur nous dit : »Priez pour ceux qui vous persécutent », prions le Rosaire l’arme la plus efficace pour que la Paix règne dans les cœurs. Marie-Thérèse

  9. cristin odile dit :

    Mes amis, mais rien n’est impossible à Dieu. Prions, prions, …..

  10. colombe dit :

    (Restez éveillés et priez en tout temps.Notre secours est dans le non du seigneur dit le psaume 121 (v.8) Être en éveil c’est aussi savoir regarder, discerner les signes de DIEU et répondre aux appels que Dieu nous lance pour nous mettre au service de nos frères et sœurs dans le besoin.Les événements dramatiques que nous venons de subir peuvent modifier notre façon de vivre ensemble et notre façon de voir le monde et le prochain. Face a tout cela JÉSUS nous dit de ne pas sombrer ni dans la peur ni dans la frénésie Notre position est d’être debout devant le fils de l’ homme . Nous avons déjà remporté la victoire Jésus vient a nous comme sauveur.lui le miséricordieux, le saint des saints il saura nous tenir la main pour avancer avec lui et garder confiance jusqu’au bout.Priez et demandez au père l’amour les uns pour les autres.

  11. jacqueline dit :

    Merci Père Barbarin
    Nous avons tous besoin d’implorer Marie, Mère de Miséricorde pour qu’elle nous obtienne – un peu- de cette miséricorde qui ne nous est pas facile au quotidien car seule la grâce de Dieu peut vaincre en nous toutes les résistances et parfois nos désirs de vengeance …..quand trop lourde est la souffrance!…

  12. Galland dit :

    Beaucoup de misères sur cette terre.
    Cependant,malgré qu’il faut le dire beaucoup d’entre nous sommes des nantis..
    La justice n’est pas de ce monde, c tout de même une consolation.

  13. LOUBETTE dit :

    quel réconfort de voir « la neuvaine » redémarrer,en pensant tous nos frères avec qui nous allons faire une force pour que notre Mère nous soutienne depuis « La Haut »; Merci père de nous y entraîner encore

    • SYLVIE dit :

      Oui Loubette, quel bonheur de poursuivre tous ensemble la Neuvaine en priant notre Mère. En ces temps difficiles où la Paix est menacée par les forces du mal, elle est nécessaire pour tous ses enfants dans le monde

  14. Michelle dit :

    Comme Mike, j’ai beaucoup de mal, à cause d’une adolescence marquée par le terrorisme au Maroc, et de tout ce que cela a entraîné. J’en demande pardon au Seigneur, mais il m’est impossible de faire confiance à un musulman. Leur coran est très explicite et pour ceux qui ne le croiraient, il y a derrière lui la charia… et n’oublions pas que les pays musulmans sont une théocratie et que le mot démocratie ne se traduit pas en arabe…

    • SYLVIE dit :

      Michelle, je comprends et partage vos peurs et vos craintes concernant les musulmans. Selon eux nous faisons partie des mécréants et doivent nous combattre. Prions pour qu’ils ne parviennent pas à leurs fins et cessent de persécuter les Chrétiens

      • rocheteau dit :

        une seule chose à faire : prier pour la conversion de l’Islam, comme il y a un siècle déjà Charles de Foucault le préconisait pour que la situation change … le Coran est rempli de conseils haineux pour tous les « mécréants » qu’il faut de force convertir à Allah sous peine de massacre. croire l’inverse c’est se faire illusion !

    • Peoch Janine dit :

      Michelle,Mike,vous n’êtes pas les seuls à avoir été marqués par les horreurs vécues ou entendues en terre d’islam dans notre jeune âge,des expériences difficiles à effacer pour faire confiance à qui pratique la taqia préconisée dans leur livre »saint » que beaucoup n’ont jamais lu et qui s’engagent dans un dialogue inter-religieux en se faisant duper!Reste pour nous la prière…
      Janine

  15. Joseph dit :

    Sainte Vierge Marie viens à notre secours en cette ANNEE SAINTE de la MISERICORDE que nos coeurs se tournent vers Toi dans la PRIERE pour unifier tous les peuples à ta sainte miséricorde et que nous devenions tous frères en JESUS ; que tous les peuples se convertissent et retrouvent la vraie PAIX dans le Christ Miséricordieux. AMEN

  16. Edith dit :

    Merci père pour cette belle méditation, et à vous aussi Patrick Chenaux. En plus de toutes vos intentions je vous confie mon mari qui a une chimiothérapie et du mal à vivre avec tout ce qu’il a en lui. Né en 1933 sa vie de petit garçon est remplie de violence. Dans les alertes il partait se mettre à l’abri des obus avec son crucifié et son livre de messe offerts juste pour sa première communion, ses trésors. Il a avancé dans la vie mais toutes les violences vues se sont engrangées en son être profond et ont gâché notre vie de famille. Tout revient avec plus de force avec l’ennemi cancer entré en lui et je ne suis en vie que pour prier supplier ou louer après des grâces comme nos 50 ans de mariage. Je CROIS vraiment que ma famille divine s’ est discrètement invitée chez nous par miséricorde et je confie mon témoignage à tous les blessés physiques et du coeur. Oui père Barbarin rien n’est impossible à Dieu même dans ce contexte actuel. La vie des premières communautés chrétiennes est parcourue par tant de violences cf ste Blandine. Que notre prière commune jointe à celle du Ciel nous apporte le courage nécessaire dans la Sainteté sous le manteau de Marie. En union à vous tous dans la Paix de la confiance car Dieu ne déçoit jamais lui qui est avec nous jusqu’à la fin des temps. Edith

    • Marie-Gabrielle dit :

      Chère Edith

      Merci pour votre témoignage et de nous confier votre douleur. vous parlez du mal cancer et aussi de toute les images de violence qui ont meurtri le cœur de votre époux. Le Christ veut la guérison de notre cœur ET de notre corps, l’évangile nous raconte de nombreuses guérisons que le Christ accorde pour manifester sa puissance. Aujourd’hui l’Eglise prends de nouveau conscience de l’importance de ce ministère de guérison que le Christ nous a demandé d’éxercer afin que le monde (et cette partie du monde qui est en nous)croie. De grâce demander la prière de guérison à des frères pour la guérison physique et spirituelle de votre époux. Une sœur en JC

  17. thierry dit :

    Pardonner aux auteurs des attentats de Paris, à ceux qui persécutent les Chrétiens d’Orient.

    Certes. …

    Mais comment les absoudre alors que de toute evidence, ils n’éprouvent aucun remord ?

  18. REBIARD dit :

    Bonjour,

    Où se trouve la prière de la neuvaine. Bien à vous.

  19. cotton pierrette dit :

    Quand faut-il commencer la neuvaine pour le 8 décembre ?
    La commencer le 1er pour finir le 8 déc. Ou commencer le 8 décembre
    En union de prières
    Pierrette

    • La neuvaine dit :

      La neuvaine commence le 29 novembre (aujourd’hui) et finit la veille du 8 décembre.
      Bonne neuvaine!

      • Esperance2 dit :

        Je comprends que pour cette neuvaine de préparation à la fête de l’Immaculée Conception, on reprend (ou on continue) la prière de la grande neuvaine de 9 mois. En tout cas, merci de tout coeur.

  20. Nodé-Langlois Patrick dit :

    Un exempe vécu. Pendant la grande guerre mon grand-père maternel et ses trois frères étaient oficiers de l’armée française. Ils se sont battus sur tous les champs de bataille les plus meurtriers, Verdun, la Somme, les Dardanelles…Ils en sont revenus, tous les quatre, sans blessure, alors que beaucoup de leurs camarades sont tombés à leur coté. Ils étaient marseillais.Pendant toutes les années de guerre ma grand-mère et mon arrière grand-mère maternelles sont monté à pied à Notre-Dame de la Garde pour les lui confier. Faisons confiance à la  » Bonne Mère « . Elle répond toujours à notre appel.

  21. Patric Chenaux dit :

    Le mot qui me vient à l’esprit, Monseigneur, dès que je pense au saint Concile Vatican II est Miséricorde. Et bien entendu la Miséricorde de Jésus sont pardon, sa grâce, nous appellent à la sainteté. Mais si le Saint Père à choisi de faire de cette nouvelle année, celle de la Miséricorde, c’est bien en lien avec le Jubilé du Concile. Un Concile important, qui nous dit de nous sanctifier, de participer à la messe, de lire et méditer la Parole de Dieu, ceci non pour nous enfermer, mais pour aller faire des disciples. Autrement dit pour témoigner par nos paroles et nos actes de la Miséricorde divine. Et je ne vois pas autrement le dialogue interreligieux, faire connaître la Miséricorde de Jésus.
    En ces temps de guerre, où la menace pèse sur nous, comme sur d’autres pays, nous, catholiques, soldats de la Miséricorde nous voilà porteur d’un message d’espérance. Les musulmans croient au Dieu miséricordieux, Daesh semble bien avoir confondu ce mot avec « belliqueux ». Mais ne nous y trompons pas Daesh s’appuient sur des passages du Coran particulièrement violents. Mais heureusement, tout musulman n’a pas une kalaschikof entre les dents. Non, beaucoup de nos frères en Abraham, ont foi au Dieu miséricordieux, mais le Coran ment quant-à la façon d’Allah (Allah vu dire Dieu), de faire miséricorde, il parait bien à la lecture de ce livre qu’Allah est misericordieux envers les repentants, oui, mais la dette n’est pas abordée, la mort, salaire du péché; qui paie la dette dans cette affaire? Eh bien, c’est à nous chrétiens de dire aux musulmans, que c’est Jésus Miséricordieux qui paie la dette. Il faut que les musulmans deviennent libres en Jésus Christ pour enlever le poid de la servitude. Et pas seulement eux, tous ceux qui sont pris sous l’empire du diable, du monde, de la chair. De durs maîtres qui ne connaissent pas la miséricorde. Misericorde insondable, Dieu peut tout pardonner.
    Mes amis de la Neuvaine, prions afin que durant ce temps de l’Avent, nous puissions toujours plus rechercher la face de Dieu, et sa Miséricorde afin d’être autour de nous, des ouvriers de cette Misericorde.
    Bon premier dimanche de l’Avent.

    • giraud dit :

      Il faut que les Musulmans deviennent Chrétiens ? Il faut les convertir ? Cela a existé en Espagne au temps de Ferdinand et Isabelle ! que les Juifs et les Musulmans se convertissent ,avec le succés que l’on sait.
      Je suis abasourdie par le ton de cette réponse.
      Miséricorde ô Bon Jésus .

    • SYLVIE dit :

      Merci Patric. Prenez soin de vous. En Union de Prière en ce 1er dimanche de l’Avent et début de la Neuvaine

    • colombe dit :

      AMEN

    • ROUSSEAU jacques-Marie dit :

      Très bien..Mais alors doit-on pardonner aux terroristes du 11 Septembre,et ceux des récents attentats à Paris,et de tous les méfaits de l’islam depuis la naissance de cette religion?
      Si le pardon est l’affaire de Dieu,dans ce cas , notre rôle en France , fille ainée de l’Eglise, ne faudrait-il pas d’organiser au plkus vite la rencontre de tous ces islamistes avec Dieu?

  22. Genty dit :

    Nous prions la très sainte vierge patronne de la france.nous lui demandons de prier pour les familles de ce là attentat.nous lui confions notre pays afin que des drames comme celui ci ne se renouvellent pas.ste marie priez pour nous et aidez nous

    • Ricome Bernard dit :

      J’avais apprécié la Neuvaine pour la France.
      Cette Neuvaine pour la préparation de la Fête de l’Immaculée Conception est une heureuse initiative.
      Je suis très attaché à cette Fête.
      En 1947, je pense, j’avais 6 ans, atteint du Mal de Pott, j’étais hospitalisé. Je ne marchais pas, j’étais à plat ventre sur un tringlot.
      C’est là et pour cette Fête que j’ai fait ma Première Communion. On avait avancé le tringlot dans une allée de la chapelle.
      D’autre part, j’ai effacé par erreur la Prière pour la France reçue il y a peu.
      Pouvez-vous me la renvoyer. Merci.

  23. LOIR Marie-Thérèse dit :

    Marie-Thé dit:

    Tous ensemble, de tout notre cœur, prions avec confiance et insistance notre maman du ciel; elle écoute et exauce toujours la prière de ses enfants.

  24. Nicole dit :

    Merci. ND des Gitans vient du 1 au 5.12 à ND du Travail à Paris. Ouvre notre cœur, et mon cœur, à la Miséricorde, à l’amour de tous et des plus petits. Amen

  25. Mike dit :

    Merci,Père, pour votre introduction stimulante à cette nouvelle Neuvaine. Je vous remercie du fond du coeur pour tout ce que vous avez apporté à notre diocèse depuis votre arrivée à Lyon, pour vos homélies à la Primatiale à l’occasion de célébrations douloureuses ou heureuses, du réconfort et de la consolation apportés à Erbil à nos frères chrétiens d’Orient. Le plus difficile pour moi va être d’accéder à la miséricorde, à cause d’une enfance et d’une adolescence marquées par la guerre,les assassinats,les disparitions, et le martyre de 2 mignonnes petites filles de ma famille qui sortaient des Vêpres.

    • colombe dit :

      Mon frère en Christ.Merci pour la reconnaissance que vous avez envers les ministres du Seigneur , car sur terre ils représentent Jésus.Je comprends votre douleur concernant la miséricorde, et les souffrances que vous avez vécues sont imprégnées au fond de vous.Mais en vous il y a le reflet de la miséricorde qui sommeille au fond de votre cœur. Ayez confiance en JÉSUS il est tout puissant et il saura guérir vos blessures il vous aidera a être miséricordieux.Ouvrez votre cœur un tout petit peu et JÉSUS fera le reste c’est la confiance et rien que confiance (parole de Thérèse) bonne continuation dans la neuvaine.