Du Bataclan au Calvaire.

Des visages radieux habillés d’avenir, blottis sous la musique endiablée où le fraternel s’était promis de naître ! « Seigneur, où donc étiez-vous ? »

Un stade aux couleurs européennes, anciens ennemis buvant même bière, se tenant presque par le cou, beaux joueurs, pour une fois, voulant que le meilleur gagne ! « Seigneur, où donc étiez-vous ? »

Diners d’amoureux, d’amis, de compères, fixés depuis une heure ou espérés depuis des mois, en terrasse, s’il vous plaît, bien en vue, sous un été qui hélas se prolongeait ! « Seigneur, où donc étiez-vous ? »

Partout la paix ! Partout la vie ! Et Paris plus enchanteur que jamais rayonnant d’insouciance et d’éclat sous le mouvement de son élan inextinguible !

Père Zanotti Zorkine
image-2615
Soudain !… Dans le dos et face à face : le Mal ! en personnes, avec du feu sur le corps en ceinture, et dans les bras, de la haine de fous actionnant les gâchettes, visant à bout portant des enfants désarmés, explosant leur propre être en bouquet final de carnage. Quelle piètre victoire !

« Seigneur, mais où donc étiez-vous ? »

« Où étais-je ? Eh bien, je vais te dire où j’étais ! Bien avant l’heure du feu d’enfer, j’étais avec ma mère à l’entrée du Stade de France, rue Bichat, rue de la Fontaine-au-Roi, rue de Charonne, boulevard Voltaire, et jusqu’au Bataclan. Mais comme au Calvaire où ma divinité n’était pourtant pas absente, je n’ai pu rien faire – que cela ne te surprenne ! – si ce n’est de nouveau, souffrir dans ma chair ressuscitée de l’abyssale méchanceté du monde. Quant à ma mère, si tu avais vu ma mère ! Elle surplombait de toute sa douleur priante, scandalisée par tant de haine, la liberté humaine qui tuait.

Alors, tous deux, sous le hurlement des sirènes, au coude à coude avec tes frères médecins, infirmiers et policiers, harnachés à l’éternelle miséricorde, nous avons ramassé indistinctement les âmes de nos enfants afin qu’aucune d’entre elles ne se perde, et de très près, mais si discrètement que beaucoup ne s’en sont pas rendu compte, serré contre nous des centaines de coeurs éplorés. Fais-en autant. Cesse de réfléchir aux chemins de vengeance ! Ce n’est pas ton affaire. Prie ! Jeûne ! Espère dans le coeur humain ! Ne tremble pas ! Crois en la victoire du Bien, et sème de l’amour… dans tous les camps ! »

Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine

A partager ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone
Publié dans Méditations Tagués avec :
106 commentaires sur “Du Bataclan au Calvaire.
  1. emmanuelle Gimelli dit :

    Je pleure en regardant ces informations concernant le bataclan (entre autre) seule la prière peut donner la force de pardonner car sans l’esprit saint on n’est pas grand chose « c’est quand je suis faible que je suis fort » St PAUL

  2. yvonne dit :

    Jésus sur la croix dit au larron :vraiment je te le dit,aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis ;la miséricorde appartient au Seigneur lui seul connait le secret des ames Il a donné sa vie pour tous les hommes il veut que tous soient sauvés mais la liberté de choisir de se livrer à la miséricorde appartient à chacun
    dans la charité confions les tous à notre DIEU d’amour de justice et
    de paix

  3. Sylvain N. dit :

    Je suis assez étonné que les messages que j’ai posté sur ce site aient disparu. Que faut-il en conclure ? Qu’il n’est possible de s’y exprimer qu’à condition d’y dire son admiration pour le mot du P.Zanotti-Sorkine ?

  4. Malouchaca dit :

    Je suis touchée par cette phrase: « nous avons ramassé indistinctement les âmes de nos enfants afin qu’aucune d’entre elles ne se perde, »
    Alors voici ma prière: « Souviens toi Seigneur de nos frères qui se sont endormis dans l’espérance ou l’ignorance de la résurrection …. reçois les dans ta lumière auprès de Toi. »

  5. Moury janny dit :

    En vous lisant mon Père, je me revois aux Réformés…tous unis en Dieu en Marie….cette prière m’a emmenée là oùil le fallait….merciiii

  6. B de La Bonnellière dit :

    Mon commentaire a disparu, je le réitère.

    En de pareilles circonstances, se demander où était le Seigneur est une drôle de question. Le Seigneur est omniprésent, voit tout et connaît tout.

    Par contre, où étais-je pendant ce drame ?
    — entrain de remplir mon devoir d’état ?
    — en prière ?
    — où dans une salle obscure a écouter je ne sais quels propos douteux ?

    Nous sommes prévenus : « Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai sur toi. »

  7. Clotilde dit :

    Merci Père et Merci Marie Reine Immaculée que nous allons célébrer dans 8 jours. Avec les yeux de la Foi nous savons que la victoire lui est déjà acquise. peut être pourrions nous déjà chacun de demander au Christ Sauveur de venir faire la paix au plus profond de nos coeurs. ce serait une belle victoire contre le mal.Bien sûr prions pour toute ces familles durement éprouvées pour qu elle se sentent rejointes par le Dieu de Miséricorde.

  8. Elisabeth Saint-Pastou dit :

    Merci au Père Michel-Marie pour la douceur et la profondeur de sa parole qui met un baume sur mon coeur blessé par les réflexions et les mots que d’autres ont pu exprimer rapport aux mêmes évènements.
    Merci à lui de nous rappeler qu’au coeur de chaque mort, de chaque souffrance, qu’au coeur même du mal le plus incompréhensible, Jésus est présent avec sa mère, et meurt sur la Croix pour notre Salut (et donc qu’Il en est victorieux même si nos yeux ne le voient pas)

    Merci aussi pour l’ensemble des commentaires, riches de vérités, empreints d’humanité, mais également riches de questionnements, de volonté d’un monde meilleur et plus juste, et exprimant de belle manière un grand amour de Dieu et une grande soif de Lui, personnelle mais aussi universelle.
    Vous m’avez donné envie de partager à mon tour et de vous livrer quelques ressentis et questionnements.

    je comprends que certains soient choqués ou tout simplement interpellés par les circonstances de la mort des victimes du Bataclan, qu’ils y voient un signe de la colère de Dieu, comme au temps de Ninive. Et pourtant je me dis que si les prophètes de l’Ancien Testament avaient suffit pour que l’humanité se convertisse et revienne vers Dieu, Il n’aurait pas eu besoin d’envoyer son Fils unique pour sauver le monde.
    Je pense que notre monde a plus besoin de messagers de la Bonne Nouvelle que de prophètes de malheur… et je ne crois pas que Jésus nous invite à convertir le monde par la terreur ou encore par obligation…ça me parait si loin d’un amour qui se met à genoux devant l’homme et ne souhaite pas forcer sa liberté…. mais je peux me tromper

    je me dis aussi que mise à part Jésus et Marie (dont nous nous préparons à fêter l’Immaculée Conception) aucun être humain n’est exempt du péché et que nous mourons tous dans notre condition de pécheurs, même les chrétiens martyrs d’orient, même les plus grands saints de notre histoire. Le péché est inhérent à l’homme et la mort peut nous ravir n’importe quand, elle ne nous demande pas notre avis en général… Les victimes des attentats de Paris n’étaient ni pire ni meilleures que nous, et seul Dieu sait ce qui habitait leurs coeurs à ce moment-là, comme c’est le cas pour toute mort, brutale ou non. Pas si sure qu’ils avaient conscience des paroles qu’ils chantaient (vu comment les français sont doués en anglais!) et je crois plus au pouvoir du coeur et de l’amour qu’à la magie des mots. Comment croire que le diable aurait tant de pouvoir sur l’homme pour s’emparer de son âme sans que celui-ci le veuille réellement ? Il peut le tenter et avoir une certaine emprise sur lui, mais Dieu habite au coeur de chaque être humain, il en est la vie le mouvement et l’être, le créateur. Le diable lui n’est rien et son pouvoir est vaincu par la mort et la résurrection du Christ, n’est-ce pas notre foi? Pourquoi tant de peurs chez les catholiques, comme si son pouvoir était immense? Croire en lui c’est lui faire trop d’honneur, il n’est rien, absolument rien en face de Dieu. Le mal restera un mystère jusqu’a la fin des temps, de même que le mystère du Salut. Personne ne mérite le Salut et personne ne peut se sauver par ses actes. Et c’est la foi en l’amour d’un Dieu miséricordieux qui nous sauve, pas la peur d’un jugement.
    Croyons nous vraiment que l’Amour véritable pourrait nous regarder droit dans les yeux et nous dire : je t’aime, tu as du prix à mes yeux…mais si tu ne me choisis pas et ne m’obéis pas au doigt et à l’œil, tu brûleras en enfer!
    Perso, si un mec me dit un truc pareil, il peut toujours courir que je l’aime en retour ou que je crois une minute à la vérité de son amour pour moi…
    Heureusement, Jésus Lui, ne m’aime pas de cette manière. Il m’aime comme un fou, et alors que je l’aime si mal, voire pas du tout certains jours, Il donne Sa Vie pour moi en mourant sur une croix…et Il me sauve du mal et de la mort malgré mes imperfections et mes faiblesses.
    Cet homme-là, je veux bien donner ma vie pour lui, je lui voue une reconnaissance éternelle.
    Pour l’autre, celui qui me juge et me châtie à cause de mes péchés, il n’est à mes yeux que mensonger dans son prétendu amour, et pas le Dieu véritable.
    Voilà ce que j’avais envie de vous partager. Désolée si j’ai été longue…
    Je ne sais pas faire court!

  9. Wally Laligator dit :

    Où ces prêches mènent-ils ? Nulle part. et certainement pas à une preuve de l’existence d’un Dieu.
    En quoi contribuent-ils à diminuer ce chaos : ils en sont peut être même une des causes.
    Ne serait il pas préférable d’agir pour faire cesser les injustices, les bombardements, l’absence d’avenir pour nos jeunes défavorisés qui durent depuis tant d’années et aboutissent à ces monstruosités.
    c’est juste mon avis.

  10. André dit :

    Merci cher confrère de cette méditation sur ce terrible vendredi 13 novembre qui a endeuillé notre pays. Satan n aura pas le dernier mot puisque le Chrit l’a vaincu à jamais et le triomphe du Cœur Immaculé nous est promis

  11. Sylvain N. dit :

    Mon propos paraîtra probablement iconoclaste à vos autres lecteurs, mais je ne goûte aucunement, personnellement, ce texte mièvre, aux phrases ampoulées qui trahissent la délectation mise à les écrire.

    À vous lire, « soudain », le « Mal », en majuscule s’il vous plaît, est apparu avec ces terroristes, troublant ce monde si doux, si paisible, si ensoleillé, si fraternel. Quelle étrange manière de présenter les choses, comme si ce « Mal », que vous absolutisez, ne s’était pas introduit dans un espace où le mal règne aussi, certes autrement, par l’ignorance ou le rejet habituel du Christ que vous invoquez, par l’adhésion à des pseudo-valeurs.

    Le Christ, pourtant, ne nous pas appris à nous défier seulement de ceux qui détruisent les corps. Bien à vous, S. N.

    • B de La Bonnellière dit :

      Merci Sylvain pour votre courageuse intervention.

      Peut-être sommes-nous aussi mauvais que nos ennemis ?
      Nous sommes sensés savoir et rien ne nous retient dans la course au mal, eux ne connaissent pas la Révélation.

      • Sylvain N. dit :

        Je ne crois pas, sincèrement, qu’il y ait rien de courageux dans mes propos. Ce à quoi un chrétien doit d’abord être attaché, c’est à la vérité, et il n’y a pas de courage à tenir des propos de bon sens. Je ne veux pas dire que nous « sommes aussi mauvais que nos ennemis ». Ce n’est pas le débat : Dieu seul est juge de chacun de nous, y compris de ceux qui, par je ne sais quelles blessures, se laissent porter, dans l’aveuglement de la haine, à commettre des assassinats comme ceux qui sont ici évoqués. La méchanceté, chez l’homme, correspond toujours à une blessure.

        Il est vrai cependant que je ne parierais pas sur ce qui est le plus douloureux au Cœur de Dieu, entre cet aveuglement criminel et cette « insouciance rayonnante » évoquée par la méditation, insouciance qui repose si généralement en nos sociétés jadis chrétiennes sur l’oubli de son Nom, la renonciation à ses dons et la conversion au prince de ce monde. Les révélations du Sacré-Cœur dont certaines âmes ont eu le (redoutable) privilège de jouir montrent assez le poids de cette trahison sur ce Coeur.

        Au lieu d’une opposition, qui me paraît assez artificielle, entre l’univers de la quiétude décrit, comme s’il s’alimentait aux sources du « Bien », et le « Mal » surgissant, j’aurais aimé trouver, à titre personnel, de la part du prêtre, une réflexion sur la mort car, en définitive, la soudaineté de la violence exercée a plongé les personnes concernées devant cet ultime mystère, auquel, peut-être, nombre d’entre-elles avaient cherché jusque-là à se soustraire. Au fond, c’est notre problème à tous, et peu importe sur ce point la façon dont nous mourons. Seule compte la question de savoir si nous franchissons ce pas dans l’Amour ou dans le rejet de cet Amour.

    • Élisabeth dit :

      Sylvain
      Je vous rejoins dans votre analyse de ce texte, il est politiquement correct et épouse les pseudo-valeurs du Christ. Ici on se réfère au mal d’une manière édulcorée…

      La transcendance et l’imminence de Dieu …On les retrouve à la lumière des psaumes.
      Psaumes 48:7;2
      « Dieu est activement présent d’une manière différente dans chaque événement de l’histoire en tant que guide providentiels des affaires humaines ». Dieu est omniprésent,Dieu est présent partout.

      « Ceux qui se taisent et se soumettent à l’air du temps et à l’opinion des puissants ne risquent pas d’être diabolisés. ceux qui font face, si! Mais ce sont les hommes debout qui laissent une trace dans l’histoire ».

      Sources: Polemia (20/03/09)
      La diabolisation de Benôit XVI: La tyrannise médiatique à l’œuvre.

  12. MUNDLER dit :

    La mort est nécessaire pour gagner le Royaume .Mon Royaume n’est pas de ce monde si non le Pére m ,aurait envoyé 12 légions d’ Anges.Les morts du 13 novembre sont en route pour le Royaume dans les bras de la Croix .C’est le meilleur chemin pour gagner le Pére .

  13. MUNDLER dit :

    Mon royaume n est pas de ce monde ! À dit notre Seigneur sinon mon Père aurait envoyé 12 légions d’anges . La mort est nécessaire pour gagner le Royaume ceux qui ont perdu laVie
    Ce 13 novembre sont dans les bras de la Croix le plus court chemin pour gagner le Père.

  14. de Moncuit dit :

    les attentats du 13 novembre ont été certes dramatiques, mais ils auraient pu être bien pire et épouvantables si les « kamikazes » du stade de France (lieu symbolique) avaient « réussi ». Or ils sont arrivés en retard, et n’ont pu faire exploser leur ceintures dans la foule : ne serait-ce pas quand même une protection accordée par la Vierge suite à la neuvaine pour la France ?

    • Ghislaine dit :

      Mon Père ,

      Je suis de votre avis. Sachons voir les interventions divines, la St. Vierge ,notre Mère , à tous étaient là et a fait en sorte de limiter les dégâts . A nous d’expliquer au mieux les événements avec toute notre foi . C’est une manière de témoigner. Merci pour votre beau témoignage Ghislaine

  15. de Lavenne Isabelle dit :

    Je rends Grâces en vous lisant. Mais, comme je me sens, TOUTE PETITE, face à ce monde impitoyable. Je me joints aux prières de vos lecteurs qui ont une grande confiance en notre Bonne Mère « l’Immaculée Conception » à l’approche de ce 8 décembre…
    Mon Père,merci du fond du coeur. Isabelle

  16. Soize dit :

    Dieu est tout puissant en Amour, et Satant ne peut pas le mystifier. L’Amour répond à la haine et à la violence… Dieu n’est qu’Amour, c’est sa réponse victorieuse. Si cette réponse était autre, le mal aurait gagné depuis longtemps. Merci pour ce joli texte qui traduit combien nombreux sont encore nos frères qui considèrent Dieu comme une idole qui vient et repart au gré de ses envies… Jésus n’a pas fait semblant, Il n’a pas, non plus, pu faire l’économie de la souffrance face aux forces du mal. Mais comment font les gens sans Jésus ???

  17. Laurence Pichon - de Canecaude dit :

    Cher Père,
    Et si, au Stade de France, Il avait pu faire quelque chose, justement, Jésus, par sa Mère, implorée souvent par beaucoup de français et même ceux aimant aussi le foot ? Car ce qui s’est passé-là me rappelle le retournement incroyable de la bataille de la Marne en 14-18 (et bien d’autres histoires aussi) : comment expliquer en effet qu’il n’y ait eu qu’un seul mort avec 3 djihadistes explosés ?
    Dites-nous ce que vous en pensez, si vous avez un peu de temps.
    Merci d’avance
    Laurence

  18. Frachon dit :

    Merci mon Père,
    Nous avons tellement besoin de saints Pères , des Pasteurs nous sommes comme des enfants, pour nous guider
    Seigneur Jésus Fils de Dieu, ayez pitié de nous pêcheurs
    Que deviennent ces hommes barbares, quant ils vont se trouver devant Dieu?,
    Dieu de miséricorde est pitié d’eux, c’est terrible de mourir avec la haine au cœur?
    Comme disait le Christe sur la Croix
    Père pardonne leur, ils ne savent pas ce qu’ils font

  19. Jean-Pierre dit :

    Merci de ces mots justes venus d’un coeur bien inspiré.

  20. Chantal Fouché dit :

    Tout est dit dans cet échange si riche.
    Vous êtes l’Eglise. Vivante, lucide, au coeur de chair au jugement droit.
    J’aimerais voir vos visages et former avec vous « la ronde des élus » parce que vos paroles sortent d’un coeur purifié par la Vérité et que l’Amour ne peut trouver sa place que dans un coeur purifié.
    Prions ensemble le Veni Creator : Redresse ce qui est tordu, Purifie ce qui est souillé, Réchauffe ce qui est froid …

  21. yvonne verdeille dit :

    sur la croix JESUS NOUS DIT PERE PARDONNE LEUR ILS NE SAVENT PAS CE QU ILS FONT
    A MEDJUGORJES MARIE NOUS DIT SI VOUS SAVIEZ COMBIEN JE VOUS AIME VOUS PLEURERIEZ DE JOIE ELLE NOUS DEMANDE AUSSI DE PRIER ET DE JEUNER

    NOTRE DIEU EST LENT A LA COLERE ET PLEIN D AMOUR MAIS NOUS LAISSE
    LIBRES DE NOS CHOIX ET DE NOS ACTES
    SEIGNEUR C EST TOI QUI NOUS CONNAIS ET QUI SAIS NOUS CONFIONS TOUTES LES AMES A TA MISERICORDE PRIONS POUR LA FRANCE
    MERCI PERE MICHEL MARIE POUR VOTRE BELLE MEDITATION

  22. PHAËTON Mariange Daniel et Jordan dit :

    Merci Père Michel …j’ai mis toute mon âme à lire cette méditation …beau ….vrai il est telle souvent oublié JESUS….dans notre Vie de tous les jours…..merci pour ce message d’AMOUR

  23. Bousquet Josiane dit :

    Merci Père Michel-Marie, Je prie pour ces âmes en espérant de toute mon âme que lorsque ces jeunes ont vu arriver satan, ils ont eu le temps de demander pardon au Seigneur, du fond de leur coeur et de leur âme il suffit d’une seconde pour tourner son coeur vers Jésus, oui il faut se mettre à la prière si nous voulons sauver le monde, prier pour que le mal disparaisse et laisse la place au bien. Seigneur pardonne leur ils ne savaient pas ce qu’ils faisaient. Pardon Jésus, toi qui a souffert pour eux aussi.

    • colombe dit :

      Je confirme Dieu qui est l’amour a montre a la dernière minute que la lumière est plus forte que les ténèbres et les âmes ont pu se racheter et ne pas se donner a l’ennemi

  24. Gonçalves dit :

    Merci pour pour toutes ces paroles père Zanotti ça fait du bien, j’adore tout ce que vous faites ! Que dieu vous bénisse !

  25. Lalain dit :

    Bien d’accord avec tout ça !

    Je crois que le monde croit ne plus avoir besoin du Bon Dieu !
    Alors tout va bien, profitons pleinement de la vie !
    Le Bon Dieu c une utopie…
    Seulement il y a des lendemains qui chantent …
    Non pas que Dieu nous punisse, non ! le démon est à l’oeuvre.
    Voir sur internet « Rwanda »….. 800 000 morts en 100 jours…. etc…

  26. colombe dit :

    Mon père merci. Chers frères et sœurs en JÉSUS SAUVEUR.Si JÉSUS était vivant comme il y a 2000 ans a nos cotés il nous dirait certainement 🙁 A quoi bon se lamenter? ou homme de peu de FOI…Je pense personnellement que nous devons nous unir plus que jamais main dans main dans un cœur a cœur pour combattre le mal qui rode a chaque instant pour nous faire chuter.Sommes nous éveillés et en prière?Et s’il venait a l’improviste ,que répondrions nous s’il nous disait :qu’as tu fait de ma parole , de mes commandements d’aimer Dieu et ton prochain et qu’as tu fait de l esprit saint envoyé par le père.Ces temps de l’avent nous donnent l occasion d’une remise en route alors soyons des porteurs d’amour et d’évangile Comme disciples de JÉSUS en tant que baptisés nous sommes déjà du coté du vainqueur .Cette victoire elle n’est pas d’abord contre des êtres de chair, dans un combat militaire mais contre l’ennemi de l homme qu’est le Diable. Alors soyons des veilleurs prions et montons avec MARIE qui sera celle qui nous aidera et nous protégera.

  27. Consigny dit :

    Oui prions les uns pour les autres et aussi pour ces misérables tueurs , confions les à l’Amour du Père ..ça fait vraiment du bien de prier pour eux , de les voir comme des victimes de ceux qui les ont manipulé ..

  28. Margaux dit :

    Merci monsieur l’abbé pour cette si belle et douce méditation. En union de prière pour notre Pays, pour les victimes du terrorisme et pour les terroristes. Que le Seigneur les pardonne.

  29. SYLVIE dit :

    Cher Père Zanotti, votre récit m’émeut aux larmes. Néanmoins, je ne parviens pas à ne pas ressentir un besoin de vengeance, bien au contraire, je souhaite que nos armées combattent Daesh jusqu’au dernier fanatique ! Sinon, tous nos enfants vont subir terreur et massacres! Ils sont des milliers sur notre territoire à vouloir recommencer ! Comment parvenir à considérer ces monstres comme nos semblables ? C’est au dessus de mes forces. Mon fils est perturbé car ils ont perdu un ami d’université dans cette tuerie. Depuis je suis plus anxieuse que jamais dès qu’il prend le RER

  30. christiane dit :

    En vue de quoi le Seigneur a-t-Il permis ce carnage? cf les Galiléens massacrés et les victimes de la tour de Siloé.
    Comprenons que c’est un appel pressant à la conversion urgente.
    C’est-à dire? A la prière, à la méditation de la Parole, à la vie sacramentelle régulière, à la charité fraternelle, au respect de l’autre… Au pardon.
    Un religieux nous a dit un jour: « LA SAGESSE DE LA CROIX se résume ainsi: Répondre à l’horreur du Mal en voulant le plus grand Bien à ceux qui l’ont commis ». C’est l’heure de la Miséricorde; que la Miséricorde l’emporte, en toute occasion.
    Prions pour la conversion des terroristes. Jean-Paul II nous a rappelé, il y a 10 ans, l’importance primordiale de l’ADORATION et du ROSAIRE. cf le songe de Dom Bosco vers 1850.

  31. benedictus dit :

    Merci merci encore pour vos messages depuis des mois et pour cet excellent message / homélie du Père Zanotti-Sorkine que j’apprécie. C’est pour moi un prêtre qui annonce l’Eglise de France qui va bientôt se rétablir.

    Nous laïcs chrétiens engagés devons nous mobiliser car notre pays est en danger. Ce ne sont pas que les islamistes qui nous menacent mais – disons-le sans ambages – aussi ceux qui nous gouvernent, comme le démontrent les décisions depuis ces derniers mois. la restriction des libertés n’est jamais bon signe. Le Cardinal Sarah a relevé que le mondialisme occidental est aussi dangereux que l’islamisme car ils sont proches, voire enfants de l’Ennemi.

    Ma question, je vous la livre, nos prêtres sont-ils conscients de la profondeur du problème devant nous ? Sans cette proximité avec la vérité du monde, les bergers ne risquent-ils pas d’être aveugles et les brebis affolées ?

    Comme vous venez à nous par le biais de cette lettre, je partage avec chacun ce que François Asselineau, fondateur de l’Union Populaire Républicaine (UPR)dit de la situation “temporelle” de notre pays dans ses conférences en ligne sur le site upr. A écouter sans à priori, en enlevant les lunettes des clivages gauche / droite qui n’ont plus de sens aujourd’hui.

    En union de prière pour notre peuple.

  32. Marc dit :

    Merci père Zanotti, vous êtes toujours le même pasteur ! Que le Seigneur vois ait en sa sainte garde. Il est vrai que depuis ces événements on n’entendait pas beaucoup l’Eglise. Merci de lui donner votre parole si proche des Evangiles qui sont notre chemin de vie. Une Vie qui ne s’arrêtera jamais depuis que le Seigneur nous l’a donné et qu’il l’a confirmée par le baptême. Heureux sommes-nous. En accord de prière avec vous tous.

  33. nikki dit :

    Au risque de paraître stupide : je ne comprends pas ce que je dois faire ! Lire le texte du jour seulement ou lire le texte du jour plus la prière des neuf mois et une dizaine du chapelet? Merci de m’éclairer…

    • atanassova dit :

      Lire le texte de jour,la prière de la neuvaine, puis réciter un chapelet du rosaire.
      J’invite tout le monde à réciter au moins un chapelet par jour pour la conversion de la France. Elle en a bien besoin. Puis Notre Seigneur Jésus Christ a donné une excellente prière pour la France à Marcel Van en demandant à tous les Français de la réciter. Lisez le livre « Colloques » de Marcel Van ou des extraits sur internet, cela transformera votre vie.

    • marie dit :

      Lire les textes pour alimenter votre médiation, dire un chapelet ou une dizaine et finir par la prière de la neuvaine.

  34. Marie dit :

    Merci à tous pour tous ces beaux et vrais commentaires.
    Que cela fait du bien de lire ce que je pense aussi et de ne pas me sentir seule dans ces pensées !

    Pourrait-on faire suivre ces réflexions dans les diocèses de France pour que le politiquement correct cesse et que l’on ose dire la vérité et ainsi prier avec repentance pour changer notre société et ce que l’on a laissé faire en ne croyant plus au diable qui en profite bien ! … Combattons-le !

    Mais Jésus par Marie a déjà gagné, combattons à présent avec eux, en priant, jeûnant et en osant dire autour de nous ce qui se passe actuellement.

    En grande union de prière, merci pour ces partages et courage Patrick, je prie pour et avec toi.

    • Nathalie dit :

      oui il serait bon dans tous les dioceses de remettre les choses à leur place et avertir les âmes que Satan existe sous outes formes ce qui éviterait peut-être pas mal de soucis prions

  35. Totus _tuus dit :

    Tout simplement merci Père.

  36. David dit :

    Merci à Patric Chenaux pour ce rappel à la pénitence !!! Car nous sommes certes tous créés libres et heureux de proclamer cette liberté … n’oublions pas en tant que chrétiens (ce qui serait un comble) que l’amour, la miséricorde vont de pair avec le rejet ferme du péché, que « c’est en esprit et en vérité qu’il faut adorer » !
    Après pareilles horreurs un besoin d’être rassuré est légitime, mais il faut éviter de se rassurer en se volant la face ! Utiliser la liberté donnée par Dieu pour une vie qui serait l’assouvissement de ses désirs, une vie qui remplacerait dans nos coeurs l’évangile par des idoles que sont le droit humaniste, la protection d’une terre Gaïa devenu comme une déesse nature c’est se tromper … c’est être à côté de la relation que le Seigneur attend de nous …notre liberté nous conduit à faire des choix … ces choix ont leurs conséquences … qui accueille le Christ est régit par la Grâce et l’amour, qui ne l’accueille pas subit volontairement ou non la loi du prince de ce monde qui domination, pouvoir, violence issues de la haine de Dieu que le prince de ce monde réprésente. « Celui qui n’est pas avec moi est contre moi  » nous enseigne le Seigneur ! N’ayons pas peur de voir en face nos égarements, nos éloignements, confessons nous … c’est le moyen donné par le Seigneur pour revenir encore et toujours à lui … à nous de renoncer à nos désirs, nos visions , nos concepts pour remettre Dieu devant toutes choses en nous mêmes et à l’extérieure… oui la laïcité à la Française est devenue une abomination car elle est le rejet voilé de Dieu par un laïcisme qui ne veut surtout pas dire son nom ou à demi-mots de temps à autres par l’intervention de certains ministres … oui des lois iniques sont votées et approuvées en France … et celà devrait être sans conséquences ???

    • Chantal dit :

      Merci David pour la vigueur de vos propos. Comme vous je suis saisie par le lien qui existe entre la haine des fous qui tuent et la mollesse de notre corps social tué à petit feu par des idéologies pernicieuses que nous avons laissé s’installer dans les esprits. je pleure sur la France plus encore que sur Daech. J’invoque le SAMU du Ciel pour qu’il guérisse nos esprits malades d’inanition spirituelle, nos volontés malades, nos affectivités malades, nos jugements pervertis.
      J’en appelle à notre responsabilité personnelle
       » France qu’as tu fait de ton baptème ? « 

    • Patric Chenaux dit :

      Que dire de plus David à vos propos sinon, amen.

  37. jacqueline dit :

    Quel coup de tonnerre!!! ma foi était en sommeil,j’étais préoccupée par mon quotidien ; le travail, mon bien être et celui des gens qui m’entourent…Après ce coup de Tonnerre soudain Seigneur tu es réapparus dans ma vie et tu m’as dis : Et toi que fais tu de ta vie? Réveille toi! regarde autour de toi !bouge toi ! alors je lui ai répondu, qu’attends tu de moi ? et j’ai repris la prière, le matin, le soir, pendant mes déplacements…. Demandons à Marie de nous engager dans l’action, sans juger…

    • Chantal dit :

      Que c’est beau ce que vous dites !
      Oui, vous allez voir, la PRIERE c’est LE chemin.
      Elle ve vous conduire doucement vers la conversion, votre coeur va changer de lumière et notre vie à tous – Daech colmpris- va s’en trouver éclairée. Merci.
      Vive Dieu ! Alleluia !

  38. Michel F dit :

    Merci Père Michel Marie et merci à tous,
    Chrétien engagé je partage complètement ce que chacun a écrit. Cependant il ne faut pas oublier une chose: les anciens ennemis d’hier devenus frères et amis aujourd’hui ont définitivement tourné le dos au totalitarisme. L’amitié est de ce fait possible. Pour en arriver là, il fallu malheureusement passer par les armes, les prières ne faisant pas tout, par ce qu’elles ne pouvaient pas tout faire. Aujourd’hui le monde se trouve confronté à un autre totalitarisme autant barbare que celui que le monde a connu il y a 70 ans. Notre devoir est de l’arrêter au plus vite, par nos prières soit, mais malheureusement et dramatiquement par des moyens beaucoup plus brutaux. Rappelons à qui veut bien l’écouter que depuis 1500 ans, ce totalitarisme s’est propagé par les armes et que depuis l’antiquité, aucun dictateur n’a exterminé autant de populations… Je n’ose pas compter le nombre de millions de victimes depuis 15 siècles…
    Le totalitarisme dont je parlais au début de mon commentaire a sévit 15 ans, 15 ans de trop. Celui à qui nous faisons face aujourd’hui sévit depuis 1500 ans… Et n’est pas prêt de s’arrêter… A réfléchir pour qui est réaliste…
    Merci.

  39. Marysabelle Clement dit :

    Merci Père pour vos mots. Comme j’aimerai être sure que le Seigneur et Marie étaient là à ramasser les âmes du Bataclan qui écoutaient l’incitation à embrasser le diable! C’est pourquoi nous devons redoubler de prières pour eux.
    En tout cas ce dont je suis sur c’est que si Dieu n’avait pas été là le carnage aurait été encore plus grand notamment au stade de France. Quand les gens font la queue pour rentrer…c’eut été…à porter de kamikazes.
    Mais Dieu nous laisse libre et il ne peut pas sans cesse accourir et contrer la folie de l’homme. La France pleure ses jeunes du 13 septembre et elle n’a pas une larme pour tous ses enfants que l’on tue dans le ventre de leur mère…
    Notre France est bien là, vivante, et nous devons y voir toutes les merveilles que Dieu et Marie y font et leur en rendre grâce mais nous devons aussi nous secouer les puces et faire advenir son règne en l’annonçant. Tant et tant vivent sans Dieu parce qu’ils ne le connaissent pas.
    Pour tout cela le jeun, la prière et l’offrande de tous ces grands et petits riens de nos vies , en commençant par notre propre conversion, au quotidien. La Paix , ce n’est pas à l’autre bout du monde c’est moi avec mon quotidien, dans les turpitudes de ma vie, dans ces pardons que je n’arrive pas à donner…courrons demander pardon…alors nous contribuerons à faire aussi advenir le Christ pour un monde meilleur.

  40. Denys Perrin dit :

    Notre curé est venu à la fin du cours de catéchisme que je donnais le samedi 14 novembre et a expliqué aux enfants qui auraient pu se poser des questions concernant l’action de Dieu lors de ces événements, que quand on s’obstine à écarter le bon Dieu de notre vie, à souvent le rejeter officiellement, n’ayant pas besoin de Lui, Celui-ci laisse l’homme agir seul, et que c’est de là que vient le mal.
    Simple et superbe réflexion, qui n’a eu aucune peine à convaincre les enfants !

  41. cristin odile dit :

    « Mon heure n’est pas encore venue » Prie, mon frère, prie ma soeur.
    « Je serai avec vous jusqu’à la fin du monde ».

  42. Pascal Michel dit :

    Rappelons-nous que Mère Teresa disait qu’une « civilisation » qui autorise l’avortement ouvre la porte à toutes les ignominies.

  43. marcelle dit :

    C’est dur , très dur, de penser que Dieu est tout puissant mais qu’il a laissé faire, comme au Golgotha, pour son Fils! qu’avons-nous à comprendre? Dieu n’extirpera-t-il le mal que si tous les hommes le souhaitent?

    • Patric Chenaux dit :

      Bonjour Marcelle, oui c’est dur. Mais c’est ainsi et ce n’est pas le premier massacre de l’Histoire. Il faut comprendre que Dieu est souverain, il conduit toutes choses pour le salut du plus grand nombre, sans trahir le libre arbitre de l’homme. Au Golgotha, Dieu n’était pas sans rien faire. Il n’a pas laisser faire, là s’accomplissait les prophéties et la Loi. Jésus Dieu le Fils a été en se livrant, se faisant humilier, insulter, flageller, abandonner, crucifier, le Maître de sa Passion. Il s’est livré selon sa volonté et est mort au moment fixé par lui. Il était le prêtre qui offre le sacrifice pour le pardon des péchés, il est l’Agneau de Dieu qui se sacrifie, vous voyez, il a, du début à la fin, été le Maître, il avait même choisi Judas, sachant qu’il allait le trahir.
      Les attentats, idem, Dieu ne laissait pas faire, sinon, il y aurait eu plus de victimes. Mais respectant le libre arbitre des hommes, Dieu avertit la France qu’elle l’a trahi. Et cela a des conséquences, lisez Deuréronome 28, 15 et suivants. Oui « France qu’as-tu fait de ton baptême? » (Saint Jean-Paul II) Se détourner de l’Amour de Dieu a forcément des conséquences. Ce sont des avertissements d’amour que Dieu fait à la Fille aînée de l’Eglise.

  44. Yvonne NODIN dit :

    Un prêtre m’a dit un jour:

    Qu’ajouter de plus après l’admirable méditation du Père Michel-Marie ?

  45. Assier de Pompignan dit :

    Merci père pour cette belle invitation. Du mal sort toujours du bien. Au delà des beaux gestes de fraternité que nous avons pu observer, prions avec Marie qui connaît les coeurs meurtris afin qu’elle puisse intercéder pour nous, pour notre monde malade.

  46. Patric Chenaux dit :

    D’accord avec David. Il faut revenir à la réalité de la situation de cette France catholique qui a rejeté son Dieu. Je ne suis pas un anti Rock, je pense même que cette musique est celle pour ce temps, elle dit non à cette société mais n’a pas les réponses. J’ai des contacts avec des artistes et je leur témoigne de la foi, de diverses manières. Vous seriez étonnés de la gentillesse de certains. Un guitariste italien, neo-païen (oui ça existe, le neo-paganisme, et j’ai un ami français qui en est un) postait souvent sur Facebook des images ou articlles anti chrétiens, surtout au sujet des prêtres pédophiles, et des « horreurs » soi-disant commisent par l’Eglise. Je lui ai écrit, nous avons eu une longue conversation. Il a cessé de poster de tels articles. C’est déjà ça. Les artistes les plus intéressants, sont les moins populaires. Mais bon quand même, il y a des groupes qui vont un peu loin. Prenons celui qui jouait ce soir-là au Bataclan, lorsque les terroristes ont attaqué, le groupe etait en train d’interpréter une chanson dont le titre est « Kiss the devil » (embrasse le diable). (NOTE: j’avais écrit dans un autre commentaire « Kiss the evil » Embrasse le mal », je me suis trompé excusez-moi).
    Bref, « embrasse le diable », et au même moment les terroristes débarquent et tirent sur une foule sans défense. Cela ne vous donne pas à reflechir?
    En même temps la grand messe laïque était visée, le stade de France, où il y avait un monde fou. Le football qui déchaîne les passions, où les joueurs sont payés avec des sommes scandaleuses. Le dieu Football était visé. Mon oncle me disait toujours que sa religion est le football. Si le football n’est pas mauvais, le professionnel est à un niveau qui devrait scandaliser toute personne qui a un peu de bon sens. Bon les attentats ont manqué, mais un collègue de travail d’une connaissance est mort, la seule victime, un chauffeur de car, qui ne demandait rien d’autre que de finir son travail pour retrouver sa famille. Le dieu football a été visé, cela devrait nous faire réfléchir.
    Et les terrasses, lieu d’insouciance, où le Seigneur et sa divine Mère ne sont pas les sujets des discussions. Les terrasses qui symbolisent un peu la vie aisée, où le loisir est primordial. Non pas que c’est un péché de s’arrêter boire un café, une bière, sur une terrasse, mais les terroristes ont visé ce qui pour eux symbolise la décadence de cette France qui se laisse aller dans le matérialisme. Une France qui ne prie plus.
    Vendredi 13. Ah la date n’a pas été choisie au hasard pour terrifier les superstitieux, là encore une deviance populaire a été visée. La superstition enferme des milliers de personnes dans les griffes du démon.
    Alors oui ces attaques sont horribles. Elle s’ajoutent à celles de l’infâme journal Charlie Hebdo et du supermarché juif. Tout ceci n’est pas dû au hasard mes frères et soeurs. Il ne nous faut pas faire l’autruche, ni les fiers, ni rentrer dans le jeux de ceux qui pensent que la pauvre France innocente a été attaquée. Non. Il nous faut des prophètes qui se lèvent et appellent à la repentance!
    Sur Twitter, j’ai écrit à nos responsables politiques, et aussi aux responsables du FN, puisqu’il monte en flèche, à Marine, à Marion Marechal qui dit être catholique. Je les ai avertis, suppliés. La France doit se repentir.
    Oui le temps est à la pénitence et ses attaques ont eu lieu juste avant l’Avent, un temps de pénitence. Oh, mes amis, j’aimerais tant écrire de jolis mots comme le Pères ci-dessus. Mais je ne le peux. Il faut cesser de croire qu’on peut offenser le Seigneur indéfiniment et impunément. J’avais dit un jour que l’avortement (plus d’un million de français assassinés dans le ventre de leur mère depuis la loi Veil) et le mariage pour tous, le sacrement bafoué, va attirer la colère divine. Rappellez-vous lorsque Thierry Leluron et Coluche ont organisé un faut mariage, ils sont décédés juste après (un hasard?).
    Mes frères, mes soeurs, oui nous ne devons pas avoir une envie de vengeance contre Daesh, oui nous devons aimer les terroristes, oui nous devons prier pour les victimes des attentats, pour les terroristes. Mais nous devons prier pour la France.
    La France toujours orgueilleuse qui vante la République invincible. Mais elle n’est pas invincible notre République, elle est apostate et va s’écrouler à force de bâtir sans fondement solide et d’offenser Dieu.
    Après les attentats, oui la place était aux pleurs, non pas de manière sentimentaliste: « on ne comprend pas, ce sont nos valeurs qui sont attaquées, nous allons continuer à vivre libre. » France veux-tu continuer d’embrasser le diable, d’idolâtrer tes sportifs, de vivre dans l’insouciance, de te moquer de tout, même du Saint Père?
    Il aurait fallu pleurer devant Notre Dame de France, oui car elle est la patronne de la France. Les révolutionnaires n’ont pas pu la chasser, alors notre drapeau porte ses couleurs et Marianne, n’est-ce pas elle aussi? Marie qui aime tant la France. L’Eglise de France doit appeler les gens à la REPENTANCE, il est temps. Ce n’est pas des marches blanches inutiles qu’il faut, mais des processions, ce n’est pas une minute de silence, mais la prière, ce n’est pas dire qu’il faut vivre libre et continuer à faire la fête, mais des messes pour le pardon des péchés.
    La Messe ordinaire, celle du bienheureux Paul VI qui est la Messe de la Miséricorde de Jésus, il faut la célébrer pour le pardon des péchés de la France et inviter nos compartriotes à y venir et y puiser l’amour de Dieu.
    Oh, mes amis, je pleure, je pleure, je pleure. Laïc malade, je ne peux rien faire que d’écrire et d’encourager, d’exorter mes frères à dire autour de vous, qu’aujourd’hui, il est l’heure du salut.
    Qu’est-ce qui va arriver par la suite? Je vous le demande. Voyez notre pays qui n’a eu aucune remise en question. Dans son discours aux Invalides, notre Président a parlé d’un « Dieu trahi ». Lui, un republicain, parlant de Daesh, dit « un Dieu trahi », mais connait-il l’Islam? Oui, il ne faut pas confondre le musulman lambda avec les fanatiques de Daesh. Mais « un Dieu trahi », si quelqu’un a bien trahi le Bon Dieu, si quelqu’un a bien trahi Allah, c’est la France, Fille aînée de l’Eglise. (n’ayons pas peur d’utiliser le nom Allah car cela veut dire Dieu. La Bible en arabe utilise d’ailleurs Allah pour le nom Dieu).
    Je ne vais pas rallonger d’avantage. Oui nous devons aimer nos ennemis, oui nous devons prier pour la paix, mais nous savons que la vraie paix est en Jésus Christ. En tant que catholiques, nous avons tous les éléments en main. Il nous faut prier pour que notre gouvernement se tourne vers le Dieu de l’Alliance et se repente de tous ses inombrables péchés.

    « Ainsi, entre les Juifs et les païens, il n’y a pas de différence: tous ont le même Seigneur, généreux envers tous ceux qui l’invoquent. En effet, Tous ceux qui invoqueront le nom du Seigneur seront sauvés. Or comment invoquer le Seigneur sans avoir d’abord cru en lui? Comment croire en lui sans avoir entendu sa parole? Comment entendre sa parole si personne ne l’a proclamée? Comment proclamer sans être envoyé? C’est ce que dit l’Ecriture: Comme il est beau de voir courir les messagers de la Bonne Nouvelle »

    (Magnificat, nov. 2015, Messe de Saint André, extrait de la Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romain (10, 8-18), p. 408)

    • Pascal Michel dit :

      Merci Patrick, d’accord avec l’ensemble de votre réaction sauf sur le chiffre de l’avortement qui n’est pas hélas, d’1 million d’enfants non nés depuis la loi Veil mais d’environ 9 millions puisqu’il y a en moyenne 220 000 avortements en France tous les ans (sans parler de la pilule du lendemain).

      • Patric Chenaux dit :

        Bonjour Pascal, merci pour vos encouragements.
        9.000.000 mais c’est atroce. Seigneur prends pitié de nous.
        Oui sans parler de la pilule de lendemain… et du stérilet.

    • Gérard Dupont dit :

      Patric,
      Je viens de lire ta longue prose. Tu es malade, tu éprouves la souffrance..;ce n’est pas de la théorie..Tu éprouves le besoin très fort de communiquer tes impressions, tes CONVICTIONS, je t’en félicite ! Continue d’avertir tes frères comme il est demandé dans l’Evangile..Tous ne seront pas d’accord…mais fais confiance à ce qu’il y a de meilleur en chacun…Certains seront touchés !
      Courage et soyons unis dans la prière (as-tu entendu les paroles du Pape François aux gens d’Afrique..?? le grand moyen pour continuer à VIVRE, c’est la PRIERE, quelle que soit ta Foi, c’est la tienne : Dieu le sait !!!)

      • Patric Chenaux dit :

        Bonjours Gérard, votre encouragement me touche. Oui, j’ai en moi un feu qui me dévore, celui de témoigner, d’avertir…
        Ma maladie, une spondylarthrite ankylosante sévère, accompagnée de tous les inconvénients qui vont avec une maladie chronique qui est dégénèrente, tous cela je l’offre au Seigneur et à sa divine Mère.
        Mais je sais que je dois écrire et je le fais, non pour ma gloire, mais bien comme vous dites, pour avertir mes frères. Je sais bien que tous ne seront pas d’accord, mais ils feraient bien d’écouter les Saintes Ecritures, de les lire avec foi, avec l’Eglise. D’écouter aussi le Saint Père qui a dit, alors qu’il était encore archevêque : les manifs ce n’est pas ce qu’il faut faire, il faut prêcher l’Evangile, annoncer l’Evangile de Notre Seigneur Jésus Christ.
        Merci pour le résumé en quelques mots de ce qu’a dit le Saint Père en Afrique. Cette Afrique je j’aime tant.

        • Marie H dit :

          Alleluia ! Un grand merci car c’est exactement cela. Prions en ce temps de l’Avent pour tous ceux qui oublient que Dieu doit avoir la première place dans nos vies. Que s’ouvrent les yeux de leurs coeurs et de leurs âmes et qu’ils reviennent à Jésus par Marie. Il y a des lumières qui éblouissent ….. mais celle de Dieu les éclairera alors prions pour les conversions, les pécheurs, le monde qui en a tant besoin. Fraternellement

    • fourier31 dit :

      Le Père a dit: « Prie ! Jeûne ! Espère dans le coeur humain ! Ne tremble pas ! Crois en la victoire du Bien, et sème de l’amour… dans tous les camps ! »
      Par contre il n’a pas dit: juge les autres et leurs péchés.

    • Panier Danièle dit :

      Merci Patrick, je suis 100 % d’accord avec vous !

      Prions prions prions sans cesse….Soyez béni !

  47. Joseph2 dit :

    Merci au père Zanotti qui prône l’amour. C’est l’essentiel, Dieu étant l’Amour. Il y a un amalgame que l’on peut faire c’est celui des victimes avec celui des assassins. Dieu nous demande de les aimer autant. Un autre amalgame c’est celui de la vérité avec l’amour car l’un ne va pas sans l’autre.Et la Vérité c’est que les textes du coran et de l’Islam ne sont pas parole de Dieu descendus tout droit du ciel.Cela doit se dire. ( lire Olaf , le grand secret de l’Islam, lecture gratuite sur internet.

  48. Anne dit :

    Vous dites « visages radieux »,mais « musique endiablée » ; cela est pour le moins contradictoire… Ces jeunes, pour qui je prie comme vous, sans repères ni espérance, invoquaient le démon (« kiss the devil ») avec ces musiciens satanistes…
    Ne tombons pas dans l’angélisme, n’en faisons pas des martyrs à l’image des chrétiens d’Orient assassinés pour leur foi, même si leurs assassins les traitent à tort de « croisés ».
    Le mal est là aussi. Dans l’islamisme barbare et monstrueux comme dans le consumérisme hédoniste et jouisseur.
    Oui, il faut jeûner et prier.

    • jean dit :

      Reprenez vos esprits :
      Radieux, fraternels … et chantant qu’ils embrassent le démon !

      Que Dieu leur pardonne, ces inconscients.

      Oui Anne ce ne sont pas des martyrs , oui nos frères chrétiens qu’on tue le sont, eux qui meurent pour leur fidélité au Christ .

  49. DUMAS dit :

    Comparer le Bataclan et la calvaire présente certaines limites : Au Calvaire, c’est Dieu qui se donne pour notre Salut alors qu’au Bataclan, ce sont des hommes qui invoquaient Satan pour profiter un peu plus d’une vie de luxure. Au calvaire, il y a la souffrance librement acceptée, au Bataclan, il y avait la recherche effrénée du plaisir, idole des temps modernes.
    On est bien loin du « partout la paix ! partout la vie! »
    Demander au Seigneur « Où donc étiez-vous ? », même si c’est une figure littéraire, c’est un peu osé. De quel droit Lui demandons-nous des comptes ? Nous savons qu’Il travaille en permanence pour notre Bien. Peut-être vaut-il mieux se demander mais où étions-nous, jusqu’où sommes-nous allé pour avoir laisser la mort avancer aussi loin dans notre beau pays ?

    Alors prions, prions pour ces victimes qui justement parce qu’elles n’étaient pas complétement innocentes ont besoin de nos prières. Prions pour ces bourreaux qui ont cru qu’en tuant des hommes on pouvait tuer les fausses idôles. Prions pour nos prédicateurs et dirigeants, pour qu’ils fassent briller la France et qu’elle soit belle aux yeux de Dieu.
    Puis quand nous aurons bien prier, agissons pour que vienne le règne de Vie.

  50. Stéphanie dit :

    « Seigneur, mais où donc étiez-vous ? »
    « nous avons ramassé indistinctement les âmes de nos enfants afin qu’aucune d’entre elles ne se perde  »
    Oui c’est très joli, mais si Notre Seigneur est toujours là pour nous, nous ne sommes pas souvent là pour Lui. Les âmes indistinctement ramassées, que sont-elles devenues ? Qui demande de prier pour elles ? je doute qu’elles ne soient toutes au même endroit…, même si on ne sais jamais.
    Le « tout le monde est sauvé » induit en erreur ceux qui restent, et sans conversion, ce n’est pas avec des minutes de silence, des bougies adressées à on ne sait qui, et des manifestations diverses et citoyennes que les âmes sont sauvées. Cela se saurait!
     » Crois en la victoire du Bien  » oui à condition d’être informé de l’endroit où se trouve le Bien et donc de savoir aussi ce qui est sont contraire, le mal. Mais trop peu de prêtres en parlent franchement. Ils se contentent d’allusions bisounourses . Oui prière et pénitence mais connaissance aussi car qui peut aimer ce qu’il ne connait pas?
    Il faut arrêter avec ces phrases toutes faites, personne n’est pour la haine et j’en passe… Le Seigneur PEUT tout faire mais nous n’en voulons pas, nous ne voulons rien faire. Il faut prier pour ceux que le Bon Dieu regarde, sur qui Notre très Saint Mère pleure sinon même si les âmes seront ramassées indistinctement, elles ne seront pas envoyées indistinctement au Ciel; il ne faut pas rêver!

  51. Cathobiodouilleurs dit :

    Au de la de la poésie du texte nous sommes invités à tenir notre place c’est dans les derniers lignes de ce beau texte l que nous trouvons une réponse :  » Nous devons répondre par l’offrande de nos prières et par des actes de réparations, il est bon parfois de prendre les horreurs de la vie sous l’angle de la croix car c’est bien là que siège la victoire de celui qui a voulu être proche de nous.
    Merci mon père

  52. Florence dit :

    Curieusement, je ne me demande pas où Dieu se trouve car je sais qu Il est tout le temps là et combien, Lui et Sa mère ont dû souffrir de ce qu Ils voyaient. Je Leur demande la grâce d être moi-même plus présente à la souffrance de mes frères connus et inconnus. Que le jubilé qui s approche nous aide à pardonner du plus profond de notre cœur tout ce qui nous pose encore problème. Donne moi un cœur de chair, Seigneur, c est la grâce que je te demande pour Noël.

  53. Berthe38 dit :

    Merci Père de nommer nos frères médecins,infirmiers,policiers …, certains étaient bien jeunes !
    Prions pour eux tous ,que Jésus et Marie guérissent leur mémoires …

  54. PM de Montamat dit :

    Mon Père,
    Le Seigneur se cache parfois, c’est bien vrai ; Il est bien là et l’on peine à Le voir. Prions, jeûnons, espérons sans trembler, ne recherchons ni la haine, ni la vengeance. C’est bien l’Unique Nécessaire, Sa Présence indéfectible ;

    mais Son Règne ? ‘Adveniat regnum tuum’ !

    Je m’interroge souvent : le Seigneur, même présent en nous, même appelé par nos désirs les plus secrets ou nos angoisses les plus profondes, est-il présent dans et gouverne-t-il nos actes humains ? Vient-il par nos bras décroisés et nos mains tendues à l’aide de nos frères humains ?
    Je suis amené à constater tous les jours – d’abord en me regardant ! – que Son règne n’est pas encore advenu, ni dans tous les cœurs, ni dans toutes les œuvres humaines. Nous ne voyons que trop ‘le Mal ! en personnes…’
    Alors, refuserez-vous la collaboration – modeste mais peut-être indispensable – de l’action politique, l’action temporelle qui veille à promouvoir la vie, qui essaie de protéger l’humain en l’orientant vers la béatitude éternelle ?
    Je crains que ce ne soit une lecture de votre méditation : ‘Ce n’est pas ton affaire.’ Mais n’est-ce pas justement parce que le Seigneur Jésus vit en nous que nous cherchons à agir dès ici-bas pour le bien de nos frères humains ?
    Vous prêchez bien la primauté du spirituel, mais prêchez-nous aussi, s’il vous plaît, la nécessité du temporel qui n’est autre que l’incarnation du spirituel.
    Respectueusement,
    Pierre, qui sollicite vos prières.

  55. millot dit :

    Belle prière qui vient vraiment du coeur je munis pleinement à cette prière et continue à prier pour les victimes et leur familles et mercis pour les prêtres que le seigneur nous envoies se sont des lampes sur nos routes qui nous aides à avancer les enfants chéries de notre merveilleuse maman du ciel

  56. DUPONT dit :

    Invisible aux yeux des hommes, mais présent à ceux qui aiment.
    Oui, il était présent le Seigneur, ce jour-là !
    Récoltant les âmes de ceux qui sont tombés sous les balles !
    Et j’en suis sûr qu’il les relève dans sa gloire et qu’il les a accueillis dans son royaume où règne la paix, la fraîcheur ou il n’y a plus de pleurs ni de cris et encore moins de souffrance.
    Beaucoup disent : « Qui nous fera voir le bonheur ? » Fais lever sur nous la lumière de ta face, Seigneur !

    • Anonyme dit :

      Le Seigneur était présent, mais sans doute pour protéger ceux qui lui demandent protection. Le Seigneur n’impose pas sa volonté. Moi aussi, j’étais boulevard Voltaire, moi aussi, j’étais place de la République, mais plus tôt dans la journée, mais j’ai rejoint mon domicile par les transports en commun en descendant à deux reprises de la rame de métro, pour prendre la suivante dans laquelle ne se trouverait pas des hommes au regard haineux. De la chance ? sans doute. Moi, je dirai plutôt, de la protection du Seigneur qui était là car à chaque déplacement, à chaque voyage, chaque jour qui se lève, je lui demande protection.

  57. Lafontaine dit :

    Merci Père de nous exhorter et de nous encourager sans cesse à l’Amour en nous rappelant nos propres responsabilités.

  58. Christine dit :

    Merci pour ce beau commentaire! Seigneur tu étais là ainsi que Marie, à côté des mourants, à côté des rescapés, dirigeant une balle pour qu’elle n’atteigne aucun organe vital d’une blessée. Seigneur nous te recommandons tous ceux qui ont été touchés de près ou de loin par cet événement.

  59. JeanMarie dit :

    Merci au père Zanotti pour cette belle entrée en Avent pour la neuvaine avec ces questions et ses réponses exactes.
    Merci à tous ces prêtres oubliés qui sont les bien aimés du Père par la Vierge Marie.

  60. mahona dit :

    Très sensible à ce très beau texte, je dis moi-aussi « Seigneur, où étiez-vous » quand les plus faibles étaient maltraités, quand des populations entières étaient exterminées….. Nos prières à Votre Père, Seigneur, seront-elles assez puissantes pour conjurer les forces du Mal ?

  61. Benoît dit :

    Merci Seigneur de nous donner de – et des – saints prêtres. Prions pour la France. Merci, Père Michel-Marie.

  62. B de La Bonnellière dit :

    Merci David,
    Je m’associe à votre commentaire que je partage pleinement.

    Où étiez-vous, mon Dieu ?
    La question déterminante serait :
    Où étais-je ?, ………..

  63. Sonia Assengone dit :

    Merci père Michel – Marie !!!Oui opposer L’Amour à la Haine est ce qui nous reste à faire.Nous ne sommes pas seuls!Le Christ est bel et bien présent!Notre Sainte Mère la Vierge Marie prie prie pour nous!Elle intercède dans sa bienveillance.Accrochons-nous à la foi et laissons ce lourd fardeau qu’est la haine, de côté.

  64. Virginie dit :

    Quelle belle image que d’imaginer Jésus et Marie, ensemble ramasser toutes les âmes sans distinction,et les emporter la ou il n’y a plus de cri, plus de peur, plus de mort mais seulement et pour toujours la tendresse de Dieu.

  65. ricci dit :

    Je n’ai jamais écrit :votre commentaire est en attente de modération

    Lucienne.

  66. Annick ROSSET dit :

    Merci Père nous avons plus que jamais besoin de nourrir notre foi et notre espérance et nous comptons tellement sur les envoyés du vrai Dieu !
    Nous sommes à vos côtés et prions pour vous.
    Annick

  67. ricci dit :

    Un grand mystère,mais Jésus est présent dans toutes nos souffrances.

    Lucienne

  68. David dit :

    Ils sont rares les prêtres qui au lieu de faire le parallèle entre le bataclan et le calvaire font le lien entre Ninive et Paris … qui sont les prêtres qui appellent à la pénitence ? J’en connais… ils sont bien maltraités par des laïcs laïcistes et par certains hommes d’église même !!! L’esprit de vérité est bien vite remis en arrière plan lorsqu’il dérange …
    Oui Dieu est partout et en toute chose … mais ne nous attend t il pas sans cesse, n’attend t il pas que cette France athée se convertisse ou plutôt revienne à lui par son fils, par notre mère du ciel ? Le sac et la cendre qu’ont su recouvrir les habitants de Ninive sont ils à ce point un discours intolérable et non entendable pour notre temps ? Les appels nombreux de la vierge Marie à la repentance sont ils assez entendus suite à ces évènements tragiques ???

    • MARTIN Catherine dit :

      Cher David, sans des prêtres ambassadeurs de la réconciliation, saints apôtres de l’Espérance et de l’Amour, l’appel à la repentance reste pour beaucoup , craignons-le, l’épouvantail d’une religion de la peur et du rejet sans une rencontre préalable avec le visage de la Miséricorde de Dieu. Gavés de rêves matériels et de mensonges et autres drogues, les hommes ont faim mais ce Dieu là, le Dieu qui les aime, leur Créateur, comment y croire dans l’horreur et le désastre du monde? quand même les disciples du Christ dans la tempête sont tentés de lui demander :
      « Seigneur, mais où donc étiez-vous ? » Est-ce que vous dormiez ?

      la Sainte Vierge Marie, Mère de tendresse et Mère de la Divine Miséricorde, la Mère douloureuse debout au pied de la Croix, nous invite à contempler le vrai visage de Dieu dans l’intolérable humain à visage divin encore défiguré.Dans ce sacrifice d’amour fou, Dieu se laisse crucifier pour sauver « l’Amour qui n’est pas aimé », pour « retourner » nos coeurs vers le Coeur du Père de toute vie. Au Calvaire,Jésus a vécu tous les bataclans de l’Histoire de l’humanité et de « la Création toute entière qui gémit dans les souffrances de l’enfantement. » Oui, repentons-nous de ne pas assez aimer, de ne pas nous laisser embraser d’amour, pour que la Miséricorde du Coeur de Dieu déborde de notre coeur et jaillisse en témoignage d’amour et de réconfort.Et bénissons TOUS les prêtres,les consacrés qui nous consacrent dans les sacrements, qui actualisent le temps de la Miséricorde, l’amour plus fort que la Mort, au confessionnal, à chaque Eucharistie et dans la nourriture de la Parole de vie et dans leur témoignage de saints apôtres du Seigneur par grâce aux périphéries où l’Amour de Dieu a besoin d’eux et de nous pour se répandre.

    • Nathalie dit :

      je suis tout à fait d’accord combien de temps la vierg Marie notre douce Mère devra t-elle encore patienter pour que « La France revienne à son fils combien de larmes devra t-elle encore verser – combien sont-ils à comprendre et prêts à la repentance ? prions pour la france et n’oublions pas le rosaire – Combien savent-ils encore qu’il existe ?

  69. Lacaille dit :

    Et voici que vos mots, vos paroles, la divine façon que vous avez de formuler votre « point de vue » : rassure, réconforte, guerrie les cœurs abîmés par tant de haine. Je vous dis merci, Père Zanotti.
    Depuis les attentats, certains chrétiens peut être comme moi, n’entendent plus les lectures de la messe « comme avant ». Elles sont trop le reflet de notre actualité. Alors je me permets de partager cette angoisse qui me saisit chaque fois que vais à la messe…

  70. Chantal Beaucamp dit :

    Merci Père Michel Zanotti-Sorkine !

  71. Roy dit :

    Entièrement d’accord, cependant le saint curé d’Ars n’aimait guère les bals. Au bataclan on chantait des chansons en l’honneur du diable, j’avoue que cela me fait froid dans le dos de penser que ces personnes sont mortes en écoutant de telles horreurs!
    Bien sûr que l’on prie pour les victimes, d’autant plus!!!
    Et puis les terroristes auraient pu aussi bien frapper une église, en tant que chrétienne j’aurais été bouleversée mais moins inquiète quant au salut de l’âme des victimes…

    • Michelle dit :

      Comme vous, j’ai été horrifiée par ces derniers mots entendus par ces jeunes qui allaient mourir, des paroles diaboliques, réellement. Que Dieu les ait accueillis dans sa miséricorde.

      • Nathalie dit :

        peux tu m’éclairer cela me bouleverse et m’inquiète gravement car certaines personnes prennent ces musiques à la légère – moi je ne peux pas répondre n’ayant pas les argumentsmerci

    • colombe dit :

      Je confirme…………….

    • colombe dit :

      AMEN

    • Nathalie dit :

      s’il vous plaît remettez facebook et leurs horreurs à leur place un prêtre a été insulté « encore un con de prêtre pour avoir faît un commentaire et peut-être avoir eu pitié des âmes de ces pauvres car je ne connais pas cette musique – quel malheur !!! Seigneur ayez pitié !!

  72. de CORAIL dit :

    magnifique …..oui il faut opposer l’Amour à la haine