Refusons la fatalité avec Notre Dame de Lourdes!

Lourds_Papa_Benedetto_XVI_1-copie-1
image-1134
« Il est significatif que, lors de la première apparition à Bernadette, c’est par le signe de la Croix que Marie débute sa rencontre. Plus qu’un simple signe, c’est une initiation aux mystères de la foi que Bernadette reçoit de Marie. Le signe de la Croix est en quelque sorte la synthèse de notre foi, car il nous dit combien Dieu nous a aimés ; il nous dit que, dans le monde, il y a un amour plus fort que la mort, plus fort que nos faiblesses et nos péchés. La puissance de l’amour est plus forte que le mal qui nous menace. C’est ce mystère de l’universalité de l’amour de Dieu pour les hommes que Marie est venue rappeler ici, à Lourdes. Elle invite tous les hommes de bonne volonté, tous ceux qui souffrent dans leur cœur ou dans leur corps, à lever les yeux vers la Croix de Jésus pour y trouver la source de la vie, la source du salut. (…)

Bernadette est l’aînée d’une famille très pauvre, qui ne possède ni savoir ni pouvoir, faible de santé. Marie l’a choisie pour transmettre son message de conversion, de prière et de pénitence, conformément à la parole de Jésus : « Ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits » (Mt 11, 25). Dans leur cheminement spirituel, les chrétiens sont appelés eux aussi à faire fructifier la grâce de leur Baptême, à se nourrir de l’Eucharistie, à puiser dans la prière la force pour témoigner et être solidaires avec tous leurs frères en humanité (cf. Hommage à la Vierge Marie, Place d’Espagne, 8 décembre 2007). C’est donc une véritable catéchèse qui nous est ainsi proposée, sous le regard de Marie. Laissons-la nous instruire et nous guider sur le chemin qui conduit au Royaume de son Fils !

En poursuivant sa catéchèse, la « belle Dame » révèle son nom à Bernadette : « Je suis l’Immaculée Conception ». Marie lui dévoile ainsi la grâce extraordinaire qu’elle a reçue de Dieu, celle d’avoir été conçue sans péché, car « il s’est penché sur son humble servante » (cf. Lc 1, 48). Marie est cette femme de notre terre qui s’est remise entièrement à Dieu et qui a reçu le privilège de donner la vie humaine à son Fils éternel. « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe en moi selon ta parole » (Lc 1, 38). Elle est la beauté transfigurée, l’image de l’humanité nouvelle. En se présentant ainsi dans une totale dépendance de Dieu, Marie exprime en réalité une attitude de pleine liberté, fondée sur l’entière reconnaissance de sa véritable dignité. Ce privilège nous concerne nous aussi, car il nous dévoile notre propre dignité d’hommes et de femmes, marqués certes par le péché, mais sauvés dans l’espérance, une espérance qui nous permet d’affronter notre vie quotidienne. C’est la route que Marie ouvre aussi à l’homme. S’en remettre pleinement à Dieu, c’est trouver le chemin de la liberté véritable. Car, en se tournant vers Dieu, l’homme devient lui-même. Il retrouve sa vocation originelle de personne créée à son image et à sa ressemblance.

Chers Frères et Sœurs, la vocation première du sanctuaire de Lourdes est d’être un lieu de rencontre avec Dieu dans la prière, et un lieu de service des frères, notamment par l’accueil des malades, des pauvres et de toutes les personnes qui souffrent. En ce lieu, Marie vient à nous comme la mère, toujours disponible aux besoins de ses enfants. À travers la lumière qui émane de son visage, c’est la miséricorde de Dieu qui transparaît. Laissons-nous toucher par son regard qui nous dit que nous sommes tous aimés de Dieu et jamais abandonnés par Lui ! Marie vient nous rappeler ici que la prière, intense et humble, confiante et persévérante, doit avoir une place centrale dans notre vie chrétienne. La prière est indispensable pour accueillir la force du Christ. « Celui qui prie ne perd pas son temps, même si la situation apparaît réellement urgente et semble pousser uniquement à l’action » (Deus caritas est, n. 36). Se laisser absorber par les activités risque de faire perdre à la prière sa spécificité chrétienne et sa véritable efficacité. La prière du Rosaire, si chère à Bernadette et aux pèlerins de Lourdes, concentre en elle la profondeur du message évangélique. Elle nous introduit à la contemplation du visage du Christ. Dans cette prière des humbles, nous pouvons puiser d’abondantes grâces.

Le message de Marie est un message d’espérance pour tous les hommes et pour toutes les femmes de notre temps, de quelque pays qu’ils soient. J’aime à invoquer Marie comme étoile de l’espérance (Spe salvi, n. 50). Sur les chemins de nos vies, si souvent sombres, elle est une lumière d’espérance qui nous éclaire et nous oriente dans notre marche. Par son oui, par le don généreux d’elle-même, elle a ouvert à Dieu les portes de notre monde et de notre histoire. Et elle nous invite à vivre comme elle dans une espérance invincible, refusant d’entendre ceux qui prétendent que nous sommes enfermés dans la fatalité. Elle nous accompagne de sa présence maternelle au milieu des événements de la vie des personnes, des familles et des nations. Heureux les hommes et les femmes qui mettent leur confiance en Celui qui, au moment d’offrir sa vie pour notre salut, nous a donné sa Mère pour qu’elle soit notre Mère !

Chers Frères et Sœurs, sur cette terre de France, la Mère du Seigneur est vénérée en d’innombrables sanctuaires, qui manifestent ainsi la foi transmise de générations en générations. Célébrée en son Assomption, elle est la patronne bien-aimée de votre pays. Qu’elle soit toujours honorée avec ferveur dans chacune de vos familles, dans vos communautés religieuses et dans vos paroisses ! Que Marie veille sur tous les habitants de votre beau pays et sur les pèlerins venus nombreux d’autres pays célébrer ce jubilé ! Qu’elle soit pour tous la Mère qui entoure ses enfants dans les joies comme dans les épreuves ! Sainte Marie, Mère de Dieu, notre Mère, enseigne-nous à croire, à espérer et à aimer avec toi. Indique-nous le chemin vers le règne de ton Fils Jésus ! Étoile de la mer, brille sur nous et conduis-nous sur notre route ! (cf. Spe salvi, n. 50). Amen. »

 

Benoit XVI, Homélie du 14 septembre 2008 à Lourdes

 

7 commentaires sur “Refusons la fatalité avec Notre Dame de Lourdes!
  1. Espérance dit :

    « …en se tournant vers DIEU,
    l’homme devient lui-même.
    Il retrouve sa vocation originelle
    de personne créée à Son image
    et à Sa ressemblance. »
    Benoit XVI

    « Lorsque le SEIGNEUR DIEU fit la terre et le ciel,
    aucun buisson n’était encore sur la terre,
    aucune herbe n’avait poussé,
    parce que le SEIGNEUR DIEU n’avait pas encore fait pleuvoir
    sur la terre,
    et il n’y avait pas d’homme pour travailler le sol.
    Mais une source montait de la terre
    et irriguait toute la surface du sol.

    Alors le SEIGNEUR DIEU modela l’homme
    avec la poussière tirée du sol;
    il insuffla dans ses narines le souffle de vie,
    et L’HOMME devint un être vivant.

    Le SEIGNEUR DIEU planta un JARDIN en Éden, à l’orient,
    et y plaça l’homme qu’il avait modelé.
    Le SEIGNEUR DIEU fit pousser du sol
    toutes sortes d’arbres à l’aspect désirable
    et aux fruits savoureux;
    il y avait aussi l’ARBRE de VIE au milieu du jardin,
    et l’ARBRE de la CONNAISSANCE du bien et du mal.

    Le SEIGNEUR DIEU prit l’homme
    et le conduisit dans le jardin d’Éden
    pour qu’il le travaille et le garde.
    Le SEIGNEUR DIEU donna à l’homme cet ordre:
    « Tu peux manger les FRUITS
    de tous les arbres du jardin;
    MAIS L’ARBRE DE LA CONNAISSANCE DU BIEN ET DU MAL,
    TU N’EN MANGERAS PAS;
    car, le jour où tu en mangeras,
    tu mourras. »

    Lecture du livre de la Genèse 2, 4b- 9.15-17
    « Le SEIGNEUR DIEU prit l’homme
    et le conduisit dans le jardin d’Éden »

  2. colombe dit :

    MARIE toi la toute pure la toute belle, toi qui protège notre FRANCE et qui a promis que tu l’aideras a reprendre des forces .Il nous faut prier et croire a nos prières les faire avec notre cœur.Aujourd’hui comme chaque mercredi je fais le rosaire et cela depuis de nombreuses années , et a travers cette humble prière. j’ai constaté vraiment la toute puissance de la prière et les guérisons, les miracles m’ont montré combien il est important d’être unis par la prière surtout celle de MARIE .Comment ne peut- on ne pas être exaucé puisque elle est la mère de le tendresse de la compassion de l’amour de la paix et j’en passe. Merci a notre DIEU pour toutes les apparitions mariales qui nous aident a tenir et a espérer a des jours meilleurs.

    • Espérance dit :

      « TU ES LA JOIE, TU ES L’HONNEUR DE NOTRE PEUPLE, VIERGE MARIE.

      « BENIE sois-tu, par le DIEU Très-Haut,
      plus que toutes les femmes de la terre;
      et BENI soit le SEIGNEUR DIEU,
      Créateur du ciel et de la terre.

      « TU ES LA JOIE, TU ES L’HONNEUR DE NOTRE PEUPLE, VIERGE MARIE.

      Car Le SEIGNEUR t’a dirigée
      pour frapper à la tête le chef de nos ennemis.
      Jamais l’ESPERANCE dont tu as fait preuve
      ne s’éloignera du cœur des hommes,
      mais ils se rappelleront éternellement
      la puissance de DIEU.

      Que Dieu t’exalte éternellement
      qu’Il te visite de Ses bienfaits,
      Toi qui a conjuré notre ruine
      En marchant avec droiture
      sous le regarde de DIEU.

      « Et tout le peuple dit:  » Amen! Amen!  »
      Livre de Judith 13:15,18,19

  3. Chenaux Patric dit :

    La Vierge Marie veille sur notre France, tellement que même les révolutionnaires n’ont pas pu en effacer le nom. Eh oui, voyez Marianne. « Les révolutionnaires ont adopté cette dernière pour symboliser le changement de régime, mais surtout ils mettaient en avant la symbolique de la « mère patrie », de la mère nourricière qui protège les enfants de la République. » (Wikipedia). Il existerait une autre rumeur qui dit qu’une certaine Anne Marie aurait servi de modèle pour la première représentation de Marianne. Quoi qu’il en soit le nom de Marie est bien le nom de la figure qui symbolise la France: Marie, la Mère de Jésus et Anne sa maman. Pourquoi un telle choix? Et pourquoi pas France ou Francia? La figure féminine qui symbolise la Suisse, l’Helvetie, s’appelle bien Helvetia.
    La réponse est claire pour ceux qui ont la foi, Marie veille sur la France.
    Et cela ne s’arrête pas là. Le drapeau de la France est bleu, blanc, rouge. Ces couleurs sont traditionnellement attribuées à Marie. Pourquoi? Parce qu’à l’époque de Jésus, les femmes juives portaient ces couleurs. Ainsi le catholique, chaque fois qu’il voit le drapeau français peut penser à la Sainte Vierge et au fait que la France porte ses couleurs. Il es est de même pour le drapeau de l’Europe qui est bleu avec une couronne de 12 étoiles. Le bleu est la couleur de Marie et les douzes étoiles, nous les retrouvons dans le livre de l’Apocalypse « Un grand signe apparut dans le ciel: une Femme, ayant le soleil pour manteau, la lune sous ses pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles. » (Ap 12,1).
    C’est que l’on ne se débarrasse pas comme cela de Marie. Nous savons que la Vierge Marie est apparue à Lourdes pour apporter un message qui est plus que jamais d’actualité: « Repentance ». Bon les ennemis de l’Eglise ne croient pas en ces apparitions. D’autres disent que Bernadette n’a jamais dit que c’était Marie qui lui est apparue. Peut-être mais nous savons que sainte Bernadette priait le chapelet avec la Belle Dame et que cette dernière lui a donné comme nom, lorsque la sainte le lui demanda: « Je suis l’Immaculée Conception ». Ce nom doit nous réjouir profondément et nous assurer de la puissance de la Sainte Vierge qui veille sur notre pays. Nous n’avons pas fini d’approfondir la signification de ce nom. Car il s’agit bien d’un nom… divin. Oui les grands mystiques mariaux n’hésitent pas à parler de « la divine Marie ». Au Ciel, Marie est divinisée, Dieu par participation, en union parfaite avec son Fils. Voilà donc un grand mystère que ce nom de notre Belle Dame: « JE SUIS (le nom de Dieu) l’Immaculée Conception ».
    Ce nom doit nous encourager à la prier et la vénérer au plus haut point. Avec confiance remettons entre ses mains maternelles notre pays qui souffre. Et prions-là d’envoyer l’Esprit Saint qui convainc le monde de justice et de péché. « Repentance » tel est l’exhortation pour notre pays, du plus petit au plus grand, du plus pauvre au plus riche. « Repentance » cela nous concerne aussi en tant que catholiques, cela concerne l’Eglise de France. Rappelons que le jugement commence par la maison de Dieu. « REpentance » c’est l’exhortation la plus urgente.

    • Espérance dit :

      « Sainte MARIE, Mère de Dieu, notre Mère,
      … Indique-nous le chemin
      vers le REGNE de Ton Fils JESUS!
      Étoile de la mer, brille sur nous
      et conduis-nous sur notre route! »
      Benoit XVI

      « Ta parole, SEIGNEUR, est Vérité;
      dans cette Vérité, sanctifie-nous. »
      Alléluia.
      Saint Jean 17:17

      • Espérance dit :

        « En ce temps-là,
        appelant de nouveau la foule, JESUS lui disait:
        « ÉCOUTEZ- moi tous, et COMPRENEZ bien.

        RIEN DE CE QUI EST EXTERIEUR A L’HOMME
        ET QUI ENTRE EN LUI
        NE PEUT LE RENDRE IMPUR.
        Mais ce qui sort de l’homme,
        voilà ce qui rend l’homme impur. »

        Quand Il eut quitté la foule pour rentrer à la maison,
        ses disciples L’interrogeaient sur cette parabole.
        Alors Il leur dit:
        « Êtes- vous donc sans intelligence, vous aussi?
        Ne comprenez- vous pas
        que tout ce qui entre dans l’homme, en venant du dehors,
        ne peut pas le rendre impur,
        parce que cela n’entre pas dans son cœur,
        mais dans son ventre, pour être éliminé? »
        C’est ainsi que JESUS déclarait purs tous les aliments.

        Il leur dit encore:
        « Ce qui sort de l’homme,
        c’est cela qui le rend impur.
        Car c’est du DEDANS, du CŒUR de l’HOMME,
        que sortent les pensées perverses:
        inconduites, vols, meurtres,
        adultères, cupidités, méchancetés,
        fraude, débauche, envie,
        diffamation, orgueil et démesure.
        Tout ce MAL vient du DEDANS,
        et rend L’HOMME IMPUR. »

        Evangile de JESUS-CHRIST selon Saint Marc 7:14-23

        • Espérance dit :

          « Le CŒUR, lieu de résidence.
          JESUS se souvient :
          « Les hommes regardent l’apparence,
          mais Le SEIGNEUR regarde le cœur. »
          Il est plus facile de regarder ce qui parait être,
          alors que DIEU juge ce qui vient du COEUR. »

          « Bénis Le SEIGNEUR, o mon âme,
          n’oublie aucun de Ses bienfaits. »
          Psaume 102:2

          « Heureux les miséricordieux:
          Ils obtiendront miséricorde!
          Heureux les cœurs purs;
          Ils verront DIEU! »
          Saint Matthieu 5:7-8

          « SEIGNEUR, Toi qui aimes les hommes,
          viens au secours de notre faiblesse
          quand nous célébrons La Mère de DIEU,
          La VIERGE IMMACULEE:
          Fais que par Son intercession
          Nous soyons guéris de nos péchés.
          Par JESUS-CHRIST Ton Fils bien-aimé »
          Amen

          Prions en Eglise