Méditation du Père Matthieu Rougé

Reine de la création, priez pour nous !

Père Matthieu Rougé
image-1999

Vers la fin de l’encyclique qu’il vient de nous adresser, le Pape François contemple la « reine de la création » : « Marie, la Mère qui a pris soin de Jésus, prend soin désormais de ce monde blessé, avec affection et douleur maternelles. Comme, le cœur transpercé, elle a pleuré la mort de Jésus, maintenant elle compatit à la souffrance des pauvres crucifiés et des créatures de ce monde saccagées par le pouvoir humain. Totalement transfigurée, elle vit avec Jésus, et toutes les créatures chantent sa beauté. Elle est la Femme enveloppée de soleil, la lune est sous ses pieds, et douze étoiles couronnent sa tête’ (Ap12, 1). Élevée au ciel, elle est Mère et Reine de toute la création. Dans son corps glorifié, avec le Christ ressuscité, une partie de la création a atteint toute la plénitude de sa propre beauté. Non seulement elle garde dans son cœur toute la vie de Jésus qu’elle conservait fidèlement (cf. Lc 2, 51.51), mais elle comprend aussi maintenant le sens de toutes choses. C’est pourquoi, nous pouvons lui demander de nous aider à regarder ce monde avec des yeux plus avisés » (Laudato si, 241).

Marie est à la fois compatissante et glorieuse : le cœur transpercé par le glaive de la passion de son Fils, elle porte avec Lui toutes les atteintes à la vie humaine ; revêtue de soleil, elle chante notre vocation à la gloire éternelle. Avec son corps et avec son cœur de femme, elle manifeste la beauté et de notre condition créée. Par la profondeur de sa foi, elle perçoit le mystère de l’homme et de la femme comme devant s’accomplir par la ressemblance avec Dieu. Marie sait que ce qui rend l’humanité durable, c’est avant tout sa relation vivante avec le Créateur pleinement révélé en son Fils. Marie manifeste que l’humanité, si fragile et si précieuse, n’est pleinement protégée qu’à l’ombre de l’Esprit. Le secret de l’équilibre de la planète, ultimement, réside dans la communion avec Dieu. L’eau est un bien d’autant plus précieux qu’il annonce le don de l’eau vive de la grâce. L’air doit être protégé de la pollution aussi parce qu’il exprime le mystère de l’Esprit.

Ô Marie, apprenez-nous à respecter la création ! Apprenez-nous à apprécier notre terre, en particulier notre terre de France qui aime tant vous chanter au Puy comme à Lourdes, à Chartres ou à Paris. Apprenez-nous à servir la dignité de ce qu’il y a de plus précieux dans la création : la vie humaine, tout spécialement quand elle est fragile. Gardez-nous des eaux troubles du mensonge et de l’air vicié du péché. Préservez-nous des pollutions de la haine et de la violence. Apprenez-nous à recevoir la terre comme un présent de Dieu dont lui seul nous révèle la véritable beauté. Obtenez-nous la grâce d’une foi, d’une espérance et d’une charité durables au service d’une écologie de la sainteté. Ô Marie, donnez-nous d’aimer et de respecter la terre, en actes et en vérité, en cherchant et en trouvant, avec des frères et sœurs toujours plus nombreux, le chemin du ciel. Amen !

Matthieu Rougé
Matthieu Rougé est prêtre du diocèse de Paris depuis 21 ans, curé de Saint-Ferdinand des Ternes et Professeur à la Faculté Notre-Dame (Collège des Bernardins).Il a été secrétaire particulier du Cardinal Lustiger (200-2003) et aumônier des parlementaires (2004-2012). Dernier ouvrage publié : L’Eglise n’a pas dit son dernier mot. Petit traité d’antidéfaitisme catholique (Robert Laffont).

21 commentaires sur “Méditation du Père Matthieu Rougé
  1. charles dit :

    Père Matthieu Rougé votre méditation est une magnifique prière de respect ,d Amour au Créateur et à Sa Création .Merci Père Rougé

  2. ingrid dit :

    C’est une très belle méditation.

  3. Decaux dit :

    Amen

  4. ben dit :

    Merci mon père,
    Je ne sais pas quand ni comment, ce pays béni de Dieu retrouvera la Joie en Lui redonnant sa place, ce qui a lieu chaque jour

  5. Jacques Mulliez dit :

    Merci Père Rougé pour cette belle méditation en lien avec la merveilleuse encyclique Laudato si’.

  6. coppin dit :

    Merci pour cette belle encyclique et supplions Marie de protéger notre pays et d’ autres de cette terrible barbarie et de soutenir notre fidélité à l’ espérance

  7. Pauvre pécheur que je suis dit :

    Si Dieu, l’Esprit Saint, Joseph et Jésus ont eu une confiance totale en la Vierge Marie, pourquoi ne pas les imiter ?

    Nous sommes responsables les uns envers les autres tout comme nous sommes responsables de notre jardin la Terre + + +

  8. colombe dit :

    Vous avez MARIE notre sainte mère qui vous aime et que vous aimez, elle est vraiment la reine la toute belle notre avocate , merci père pour l’amour que vous dégagez envers elle, et qui nous va droit au cœur. Il y aurait tant a dire et a écrire sur notre bonne maman et combien elle est déjà intervenue dans notre pays pour nous prévenir et nous consoler.Il y a tant de cœurs qui ont besoin de se confier a MARIE, et elle toujours la a nous écouter.Grande union avec vous Père pour tous les temps de prières que vous ferez avec MARIE.

  9. Chenaux Patric dit :

    Merci Père Rougé pour cette méditation sur la Sainte Vierge en lien avec la Création et la France qui chante Notre Dame en tant d’endrois renommés dans le monde entier. Nous pouvons aussi nous réjouir de l’encyclique de Notre bon Pape François qui ne tombe pas dans le “piège écologique”, mais qui nous fait tourner nos yeux vers le Dieu Créateur, et vers sa Mère la Sainte Vierge Marie, et bien entendu vers notre prochain. La pollution qui souille la Création n’est en fait que le reflet de notre coeur. Nous voulons sauver la planète? Il nous faudrait d’abord nous convertir, afin que ce ne soit plus Mammon qui règne sur le coeur des hommes, mais bien Notre Seigneur Jésus Christ. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous.

    • Isabelle dit :

      Monsieur Chenaux, je partage entièrement votre avis.
      Commençons donc par regarder la poutre dans notre œil afin de nous sublimer et ainsi être dignes du Regard de Dieu.
      Que son Esprit éclaire chacun d’entre nous, croyants ou non, pour que nous apprenions la valeur du mot respect.

      • Chenaux Patric dit :

        Isabelle, je vous remercie. Oui, si nous voulons que les choses changent, il nous faut toujours commencer par nous-mêmes. Et il faudra bien que nos gouvernants, les industriels, et chaque personne fasse cet exercice. Je suis persuadé que tout ce que nous vivons vient du rejet de Dieu et de son Christ. Si nous vivons en bons chrétiens, en montrant par des choses simples, que l’on peut vivre autrement qu’en pensant à soi, alors c’est déjà un pas vers la guérison.
        Voyez-vous, je vis dans ce qu’on appelle à tort une banlieue, eh bien, quelques paroles aimables, traiter les personnes âgées, les étrangers de tous pays avec gentillesse et respect, mettre à l’aise une femme voilée, avec un “Bonjour Madame”, lui tenir la porte (tout cela en ne cachant pas que je suis chrétien, si on me le demande), ces simples gestes qui semblent tellement évidents aujourd’hui, mais qui ne le sont plus, peuvent toucher les coeurs. Et si nous pouvons, déjà par notre témoignage redonner un peu de soleil dans la vie difficile des gens, alors ce sera une petite goutte d’eau qui coulera. Une eau bienfaisante, celle de l’Esprit Saint qui avec une goutte d’eau pure peut en faire des rivières, des fleuves, des mers de pureté.
        Nous ne pourrons pas sauver notre planète sans commencer par nous et sans témoigner de l’amour du Christ. Les souvenir de l’Abbé Pierre, de soeur Emmanuelle, Mère Teresa, Charles de Foucauld, Padre Pio, Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus (celle que j’appelle la Sainte de notre temps) et l’exemple de nos bons Papes depuis des années, doivent nous encourager. Notre Seigneur sait nous donner les Papes dont nous avons besoin pour chaque époque et François, notre Saint Père, sait nous mettre le pied à l’étrier.
        Il y a encore beaucoup à faire dans nos vies et dans ce monde. Eh bien au travail, avec les talents que Dieu nous a donnés. Merci encore pour votre commentaire.

        • Marie-claude Garin dit :

          Bravo Monsieur Chenaux … oui traiter correctement les gens , TOUS sont nos frères…. et notre regard et attitude sur les autres sont tellement importants pour créer des liens! Nous sommes tous différents meme nes de meme parents les enfants sont tous uniques donc ne pas accepter l’autre different est une absurdité!
          Devant ces massacres et assassinats je voudrais voir les Francais, tous les Francais Chretiens Musulmans Juifs Boudhistes descendre dans la rue et manifester leur désir de paix et d’entente.

          • Chenaux Patric dit :

            Merci Madame Garin, oui chaque personne a une hitoire, chaque homme, chaque femme, chaque enfant et précieux. Seulement je crois plus à une évangélisation dans la charité, la patience le respect, qu’à des actions comme descendre dans la rue. Je ne dis pas que cela ne peut pas se faire. Mais ce dont a besoin le peuple français c’est de catholiques fermes dans l’amour pour Jésus et Marie. Une Eglise qui soit chaleureuse, aimante, accueillante comme l’est notre bon Pape François. Un gouvernement aussi qui craigne Dieu, un gouvernement catholique, imitant Jésus Christ, placerait le pays sur la bonne voie et permettrait à toutes les communautés de voir que notre foi n’est pas vide. Les gens ont besoin de cela. Ils ont besoin de voir l’Amour de Dieu.

    • Nicole dit :

      Monsieur Chenaux, j’allais justement écrire dans le même sens que vous !
      Ce qui manque à la France, mais pas seulement, à toute l’Humanité, c’est la conversion, un vrai retour vers Dieu, une vie guidée par l’Esprit Saint dans une plus grande pureté de coeur.
      Mais cela, Lui seul peut l’accomplir.
      Un jour où il n’y avait plus de vin pour les noces, à Cana, sur une demande à peine exprimée de la vierge Marie, Jésus a changé l’eau en vin.
      Sainte Vierge Marie, notre Maman au coeur transpercé et immaculé, à ta demande, Jésus peut tout changer, alors nous nous tournons vers toi avec amour et confiance.
      Et grand merci au P. Rougé.

      • Chenaux Patric dit :

        Merci Nicole, je vous invite à lire ma réponse à Isabelle, ci-dessus. Elle va dans votre sens. Et pourtant, je n’avais pas encore lu votre réponse.
        Combien vous avez raison. Il faut une vraie conversion du coeur à Dieu pour que les choses changent vraiment. Il suffit de lire les Psaumes dans la Bible, ou simplement les paroles de Jésus.
        Nous sommes les ouvriers du Christ. Chaque chrétienne, chaque chrétien est prêtre, prophète et roi. En tant que prêtres, nous prions en Eglise, nous participons à la messe et nous prions individuellement ou en groupe. En tant que prophètes nous annonçons l’Evangile selon nos dons, nos talents. En tant que roi, nous participons déjà au reigne de Jésus. Mais cela sera pleinement révélé à la fin.
        Plus que jamais, nous avons ce devoir de témoigner autour de nous, et si chaque catholique s’y met joyeusement, alors nous verrons les choses changer.
        Oui, il n’y a bientôt plus de vin en ce monde triste, il nous faut vraiment prier la Sainte Vierge, car vous avez raison, Jésus peut tous changer… mais il ne le fera pas sans son Eglise qui est son Corps. Et notre Bon Pape François est un encouragement de la part de Notre Seigneur. Prions que beaucoup de coeurs soient touchés par son action exemplaire pour nous. Merci pour votre commentaire.

        • Nicole dit :

          Merci beaucoup de m’avoir répondu ainsi chaleureusement, Chenaux Patric (pas Patrice ni Patrick ?) que j’ai appelé “Monsieur” et j’ai compris que vous êtes prêtre.
          J’ai lu autre chose de vous hier soir, sur la page facebook, au sujet de Notre-Dame de Boulogne, encore un bon commentaire avec l’histoire que j’ai retenue de la vierge Marie et du chapelet de la jeune fille.
          Avec moi, la vierge Marie n’est sans doute pas très heureuse, parce que je prie avec amour et bonne volonté, mais mes pensées partent facilement dans tous les sens et je dois souvent les ramener au sujet que je veux leur imposer ou que l’Esprit Saint désire…
          Pour l’évangélisation, je suis aussi en grand désir, c’est un but constant, mais dans ce que vous dites d’une femme voilée, je ne pourrais pas aller vers elle (c’est dans les magasins que je peux en croiser de près) d’une part parce que je pense que le voile veut constituer une barrière avec tout ce qui non musulman, donc je ne serai pas souhaitée du tout et d’autre part, ces femmes sont souvent chaperonnées par un mari et j’ai plutôt envie de leur crier : “Mais sauve-toi, prends ta liberté, ne reste pas prisonnière d’un bonhomme qui te considère comme inférieure à lui !”.
          Je ne supporte pas que les hommes soient les geôliers de leurs femmes et les emprisonnent dans du tissu. Je plains les petites filles qui ont ce sort comme perspective de vie. Donc, de ce côté, rien à faire, nous sommes les infidèles qui les souillons si nous les approchons. Hélas !!! Je dis cela comme un cri d’un coeur qui souffre de cette situation.
          Je prie pour qu’ils aient la Lumière, la vraie, qui fera qu’un jour que j’espère très proche, Jésus et Marie régneront dans l’amour et la paix, enfin !
          Pour vous, si vous êtes prêtre, c’est peut-être différent, encore que… Et si un(e) musulman(e) est tenté d’adopter le christianisme, il peut être mis à mort. C’est grave ! Nous ne pouvons pas oser nous permettre d’avoir seulement l’air de les évangéliser.

          • Chenaux Patric dit :

            Bonsoir Nicole,
            Merci pour votre reponse grave, qui pose les bonnes questions. Non, non, je ne suis pas prêtre. Mais même si nous, fidèles nous ne sommes pas prêtres consacrés, nous somme toutes et tous, prêtres, rois et prophètes: tous simplement parce que nous sommes chrétiens.
            Nous sommes prêtres car nous prions, offront nos peines et nos joies et participons à la Messe en priant, chantant…
            Nous sommes rois, car nous faisons partie du Corps du Christ et en lui nous sommes héritiers du Royaume.
            Nous sommes prophètes en annonçant l’Evangile par des actes ou des paroles, selon les talents que Jésus nous a donnés.
            Concernant la prière du Chapelet, pourquoi la Sainte Vierge ne serait pas heureuse? Car votre combat, de devoir ramener vos pensées à l’essentiel, car elles ont tendances à partir, cela est bon et très méritoire. Quel chrétien ne connait-il pas cela? Il prie et soudain les pensées du soucis du qotidien, voir d’autres, viennent envahir la place. Notre Sainte Mère sait de quoi nous sommes faits et elle apprécie ce combat que nous menons dans la prière. Vous êtes donc sur la bonne voie, il faut persévérer.
            Combien je comprends votre réaction devant une de ces femmes voilées. Ne vous inquiétez pas, l’évangélisation,c’est aussi simplement être doux et aimant. Déjà si vous ne la regardez pas de travers ou avec mépris, cette femme peut comprendre que vous la respectez, et le Seigneur fait le reste.
            Oui vous avez raison. Il est dangereux pour un musulman ou pire encore pour une femme, de se convertir. Pour les toucher, il y a des possibilités qu’il me serait trop long de développer ici. On ne peut pas faire semblant, c’est clair. Votre prière est juste et bien. Et cette prière-là peut, si Dieu le veut, tout changer. Rien n’empêchera la Lumière d’éclairer les ténèbres.
            Merci encore. Ah, oui, mon prénom est bien Patric.
            Bonne nuit.

    • Michel Gomis dit :

      Oui, Monsieur Chenaux. Tout est d’abord une conversion du cœur pour ne faire qu’un avec le cœur de Jésus et le cœur de Marie qui ne font qu’un seul cœur. C’est toute la vie chrétienne. Que Marie intercède pour nous auprès de son Fils, afin qu’il nous accorde cette grâce de conversion du cœur. Michel

      • Chenaux Patric dit :

        Michel, vous avez pointez le doigt exactement là où se trouve le problème de notre pauvre France. La France est malade, elle a un problème de coeur avec deux coeurs: le Sacré Coeur de Jésus et le Coeur Immaculé de Marie. Oui, tout est affaire de coeur. Merci pour votre encouragement et votre beau commentaire. Il faut que nous prions de tout notre coeur, les temps sont graves. Fraternellement. Patric.

  10. Eliane de Rougé dit :

    Merci Père pour cette méditation. Oui chaque jour là où nous sommes, humblement désirons vivre pleinement de la Foi, l’Espérance et la Charité dans chacun de nos actes, même les plus petits avec l’aide de Marie pour la Gloire de Notre Seigneur !