De la vertu civilisatrice de la foi chrétienne

chateaubriand
image-1346
« De même que le christianisme a sauvé la société d’une destruction totale, en convertissant les barbares et en recueillant les débris de la civilisation et des arts, de même il eût sauvé le monde romain de sa propre corruption, si ce monde n’eût point succombé sous des armes étrangères : une religion seule peut renouveler un peuple dans ses sources. Déjà celle du Christ rétablissait toutes les bases morales.

Les anciens admettaient l’infanticide et la dissolution du lien du mariage, qui n’est en effet que le premier lien social ; leur probité et leur justice étaient relatives à la patrie : elles ne passaient pas les limites de leurs pays. Les peuples en corps avaient d’autres principes que le citoyen en particulier. La pudeur et l’humanité n’étaient pas mises au rang des vertus. La classe la plus nombreuse était esclave ; les sociétés flottaient éternellement entre l’anarchie populaire et le despotisme : voilà les maux auxquels le christianisme apportait un remède certain, comme il l’a prouvé en délivrant de ces maux les sociétés modernes. L’excès même des premières austérités des chrétiens était nécessaire ; il fallait qu’il y eut des martyrs de la chasteté, quand il y avait des prostitutions publiques ; des pénitents couverts de cendre et de cilice, quand la loi autorisait les plus grands crimes contre les mœurs ; des héros de la charité, quand il y avait des monstres de barbarie ; enfin, pour arracher tout un peuple corrompu aux vils combats du cirque et de l’arène, il fallait que la religion eût, pour ainsi dire, ses athlètes et ses spectacles dans les déserts de la Thébaïde.

Jésus-Christ peut donc en toute vérité être appelé, dans le sens matériel, le Sauveur du monde, comme il l’est dans le sens spirituel. Son passage sur la terre est, humainement parlant, le plus grand événement qui soit jamais arrivé chez les hommes, puisque c’est à partir de la prédication de l’Evangile que la face du monde a été renouvelée. Le moment de la venue du Fils de l’Homme est bien remarquable : un peu plus tôt, sa morale n’était pas absolument nécessaire ; les peuples se soutenaient encore par leurs anciennes lois ; un peu plus tard, ce divin Messie n’eût paru qu’après le naufrage de la société.

Nous nous piquons de philosophie dans ce siècle, mais certes la légèreté avec laquelle nous traitons les institutions chrétiennes n’est rien moins que philosophique. L’Evangile, sous tous les rapports, a changé les hommes ; il leur a fait faire un pas immense vers la perfection. Considérez-le comme une grande institution religieuse en qui la race humaine a été régénérée, alors toutes les petites objections, toutes les chicanes de l’impiété disparaissent. Il est certain que les nations païennes étaient dans une espèce d’enfance morale par rapport à ce que nous sommes aujourd’hui : de beaux traits de justice échappés à quelques peuples anciens ne détruisent pas cette vérité et n’altèrent pas le fond des choses. Le christianisme nous a indubitablement apporté de nouvelles lumières, c’est le culte qui convient à un peuple mûri par le temps ; c’est, si nous osons parler ainsi, la religion naturelle à l’âge présent du monde, comme le règne des figures convenait au berceau d’Israël. Au ciel elle n’a placé qu’un Dieu ; sur la terre elle a aboli l’esclavage. D’une autre part, si vous regardez ses mystères, ainsi que nous l’avons fait, comme l’archétype des lois de la nature, il n’y aura en cela rien d’affligeant pour un grand esprit : les vérités du christianisme, loin de demander la soumission de la raison, en réclament au contraire l’exercice le plus sublime. »

 

François-René de Chateaubriand, Génie du christianisme, 1802, Partie IV, L.VI, ch. XIII

22 commentaires sur “De la vertu civilisatrice de la foi chrétienne
  1. Fabienne dit :

    Merci Esperance pour votre beau chant de Saint Patric et je souhaite une bonne fête a tous les Patrick et plus particulièrement a vous Patric. Bien sur nous chrétiens nous sommes mal considérés en France mais c’est aussi la raison de notre neuvaine et pensons aux chrétiens d’orient qui eux sont exterminés. Tournons nous vers le Seigneur, prions et la France redeviendra belle c’est notre Esperance et prions également pour tous les chrétiens persecutes dans le monde et plus spécialement les chrétiens d’orient. Je vous embrasse et je prie pour vous. Fabienne

    • Chenaux Patric dit :

      Merci beaucoup Fabienne. Oh que oui, il faut penser à nos frères et soeurs d’Orient. Dieu vous bénisse.

  2. Espérance dit :

    « JESUS-CHRIST peut donc EN TOUTE VERITE être appelé,
    dans le sens matériel, LE SAUVEUR du MONDE,
    comme il l’est dans le sens spirituel »
    François-René de Chateaubriand

    « En ces jours-là,
    au cours d’une vision reçue du SEIGNEUR,
    l’homme me fit revenir à l’entrée de la Maison,
    et voici:sous le seuil de la Maison,
    de l’EAU jaillissait vers l’orient,
    puisque la façade de la Maison était du côté de l’orient.

    L’eau descendait de dessous le côté droit de la Maison,
    au sud de l’autel.
    L’homme me fit sortir par la porte du nord
    et me fit faire le tour par l’extérieur,
    jusqu’à la porte qui fait face à l’orient,
    et là encore l’eau coulait du côté droit.

    L’homme s’éloigna vers l’orient,
    un cordeau à la main,
    et il mesura une distance de mille coudées;
    alors il me fit traverser l’eau:
    j’en avais jusqu’aux chevilles.
    Il mesura encore mille coudées
    et me fit traverser l’eau:
    j’en avais jusqu’aux genoux.
    Il mesura encore mille coudées et me fit traverser:
    j’en avais jusqu’aux reins.
    Il en mesura encore mille:
    c’était un TORRENT que je ne pouvais traverser;
    l’eau avait grossi, il aurait fallu nager:
    c’était un torrent infranchissable.

    Alors il me dit:
    « As- tu vu, fils d’homme? »
    Puis il me ramena au bord du torrent.
    Quand il m’eut ramené,
    voici qu’il y avait au bord du torrent,
    de chaque côté, des arbres en grand nombre.

    Il me dit:
    « Cette eau coule vers la région de l’orient,
    elle descend dans la vallée du Jourdain,
    et se déverse dans la mer Morte,
    dont elle assainit les eaux.
    En tout lieu où parviendra le torrent,
    tous les animaux pourront vivre et foisonner.
    Le poisson sera très abondant,
    car CETTE EAU ASSAINIT TOUT CE QU’ELLE PENETRE,
    et la VIE apparaît en tout lieu où arrive le torrent.
    Au bord du torrent, sur les deux rives,
    toutes sortes d’ARBRES FRUITIERS pousseront;
    leur feuillage ne se flétrira pas
    et leurs fruits ne manqueront pas.
    Chaque mois ils porteront des fruits nouveaux,
    car CETTE EAU VIENT DU SANCTUAIRE.
    Les fruits seront une nourriture,
    et les feuilles un remède. »

    Livre du Prophète Ézékiel 47:1-9.12
    « J’ai vu l’eau qui jaillissait du Temple:
    tous ceux qu’elle touchait furent sauvés »

    Prions en Eglise

    • Espérance dit :

      IL EST AVEC NOUS, LE DIEU DE L’UNIVERS;
      CITADELLE POUR NOUS, LE DIEU DE JACOB!

      « DIEU est pour nous refuge et force,
      secours dans la détresse, toujours offert.
      Nous serons SANS CRAINTE si la terre est secouée,
      si les montagnes s’effondrent au creux de la mer.

      IL EST AVEC NOUS, LE DIEU DE L’UNIVERS;
      CITADELLE POUR NOUS, LE DIEU DE JACOB!

      Le Fleuve, ses bras réjouissent la ville de DIEU,
      la plus sainte des demeures du Très-Haut.
      s’y tient : elle est inébranlable;
      quand renaît le matin, DIEU la secourt.

      IL EST AVEC NOUS, LE SEIGNEUR DE L’UNIVERS;
      CITADELLE POUR NOUS, LE DIEU DE JACOB!
      Venez et voyez les actes du SEIGNEUR,
      IL DETRUIT LA GUERRE jusqu’au BOUT DU MONDE. »

      IL EST AVEC NOUS, LE DIEU DE L’UNIVERS;
      CITADELLE POUR NOUS, LE DIEU DE JACOB!

      Psaume 45 (46)

      • Espérance dit :

        « GLOIRE et LOUANGE à TOI, SEIGNEUR JESUS! »

        « Crée en moi un cœur pur, ô mon DIEU;
        rends-moi la JOIE d’être sauvé. »

        « GLOIRE et LOUANGE à TOI, SEIGNEUR JESUS! »

        Psaume 50
        Prions en Eglise

  3. colombe dit :

    Comme tout cela sonne vrai Patric il n ‘y a plus rien a dire sinon confirmer a 100% votre commentaire. Je constate que le mal a pris une grande emprise sur notre monde mais particulièrement sur notre France.Le démon se régale il n’a plus rien a faire. Tout se fait automatiquement puisque l’homme vit sans DIEU , sans repère. Mais évidement coulent a flots l’argent le sexe la nourriture l’alcool la drogue. Cela devient horrible,et c’est la que nous devons prendre tous conscience de l’importance de la prière. Unissons nous amis de la neuvaine avec force et conviction dans ce temps que DIEU nous accorde a savoir le temps de la miséricorde et prions pour tous. Offrons nos souffrances par amour pour DIEU .

    • Chenaux Patric dit :

      Merci Colombe, oui, unissons-nous dans la prière. Rien est impossible à Dieu.

  4. Chenaux Patric dit :

    Ce texte de François-René de Chateaubriand est un feu d’artifice qui nous montre en quelques mots le génie lumineux du christianisme. A ce propos, je vous conseille vivement la lecture de « Lacordaire de A à Z », on y apprend pourquoi le christianisme, précisément le catholicisme, est au-dessus de tout ce que les hommes ont pu inventer.
    Notre France rejette ce trésor, y préférant toutes sortes de vanités. On ne cesse de venter les Egyptiens, les grecs, les romains, les aztèques, les mayas, les tribus de sauvages, les vikingS, les Amérindiens… tout ce qui a existé (oubliant toutes les horreurs que pratiquaient ces peuple ou en parlant sans en tirer de justes leçons) et qui n’est pas catholique.
    Si l’on admire églises et cathédrales c’est pour leur beauté. Si l’on vénère le Mont Saint Michel c’est pour sa beauté aussi et les marées. Le pourquoi de leur existence, on le laisse de côté ou on en parle vite faut sans remise en question du vide spirituel de notre société.
    En France, on parle maintenant des chrétiens comme si c’était les adeptes d’une quelconque religion. On respecte presque plus les musulmans et les juifs. Ces derniers, n’en parlons pas, ce sont des intouchables.
    En France, on rejette la seule religion qui nous rend libre. Alors nous revoilà aux prises avec toutes sortes de superstitions et fausses croyances. Voyez le ramdam qu’on fait le vendredi 13! A la télévision, sensée éduquer les français, les voyants sont consultés, l’hypnose est prise au sérieux, le yoga est encouragé… que de folies dangereuses. Des prêtres catholiques exorcistes ont témoigné du danger de ces pratiques.
    Le rejet du christianisme nous amène à chercher d’autres divinités. Alors les dieux actuels sont: l’argent, le moi, la nature. Permettez-moi de m’arrêter à ces trois idoles, il y en a d’autres.
    L’argent. Mais c’est fou ce que Mamon a du succès aujourd’hui. Des jeux de hasard ou des jeux télévisés qui rapportent des sommes astronomiques. Un ouvrier n’arrive pas à nourir sa famillle, mais vous pouvez gagner des millions en grattant un papier, ou en participanr à un jeux. A la télé, il vous suffit de savoir une chanson par coeur pour gagner jusqu’à 20,000 euros!!! Et que penser de ces nouveaux jeux du cirques que sont ces télés réalités? Et je pense à ces dix personnes mortent dans cet affreux accident d’hélicoptères. La mort de ces gens m’a ému. Ils sont morts pour cetre idole qu’est le moi. Et je vous avoue que la disparition de Florence Arthaud m’a touché particulièrement.
    Le moi. Ah tout est fait dans les médias pour exalter le moi. Même l’humanitaire: il faut se faire du bien. L’adrénaline c’est ce qui compte. Les sports extrêmes ont la cotte. Et la bouffe? Ah ce qu’on peut parler de nourriture, les chefs sont les nouveaux grands prêtres qu’on vénère. Monseigneur Gaume disait: « Lorsque l’homme se détourne de Dieu, il n’est que ventre ». Il explique aussi dans son ouvrage sur le Saint Esprit, que les hommes qui renoncent au christianisme, non seulement ne s’intéressent plus qu’à leur ventre, mais ils se percent le corps et le peignent; il ecrivait cela au XIXe siècle! Que dirait-il aujourd’hui?
    Et les vacances? Que de soucis pour ces vacances à la mer ou au ski. Et on y va: météo des plages et de la neige, reportages débiles dans les bouchons où les francais « philosophent », comme ils disent, alors que pendant ce temps des millions d’être humains souffrent de la faim et de la guerre.
    Que de soucis pour la traçabilité de la nourriture afin que les bons petits français soient bien nourris… et que de temps gâché pour le culte du corps jusqu’à une lutte sans merci Contre le vieillissement. Françoise Hardy à déclaré qu’elle détestait vieillir, elle déteste aussi le catholicisme. Elle le dit publiquement, personne ne lui fait de remarque et ne l’accuse d’être « christianophobe ».
    Le corps doit rester jeune, beau, fort. Alors on nous conseille ce que nous devons manger, on se mêle de tout: tant de fruits et de légumes par jour, alors qu’ils sont hors de prix. Et les crèmes antirides et les produits d’amincissement.
    Il ne faut pas aller au soleil, mais on ne veut pas privé les petit moijeiste d’y aller, alors on lui vent des crèmes de protection… ce qui compte aujourd’hui c’est moi. « Vis ta vie! » J’appelle cela le moijeisme.
    La nature. Nous sommes en plein animisme. Je ne supporte pas les reportages sur la nature, même aux nouvelles. C’est allucinant! Dans un reportage sur l’amour chez les animaux, ils ont démontré que des races d’animaux étaient polygames ou monogames ou encore « homosexuels », et que toute cette sexualité était normale car naturelle et se faisait hors mariage, bien entendu. Alors la conclusion était que nous devions prendre l’exemple sur les animaux qui sont tolérants. Ben voyons. Ces braves « scientifiques » oublient que certaines races d’animaux se mangent entre eux, n’hésitent pas à tuer un adversaire voir même leurs propres ennfants… Et quand j’entends les gens s’extasier devant la nature: un paysage, une montagne, une chutte d’eau, un couché de soleil, un arc-en-ciel… sans rendre à Dieu l’homage qui lui est dû, cela me donne la nausée et m’attriste. La nature est devennue un dieu pour beaucoup.
    Vous pouvez penser que j’exagère. Alors, je vous invite à bien repenser notre sainte religion et à bien observer ce qui se passe. Ceci sans juger, bien entendu. D’ailleurs, je ne juge personne.
    En rejetant le christianisme, les hommes ne peuvent que s’égarer. Et nous le constatons chaque jour en voyant la France se dégrader. La morale? Il n’y en a presque plus, on inverse toutes les valeurs. Ce que Dieu appelle mal est appelé bien. Et, le pire, peut-être, est la destruction de la famille. La sexualité maintenant n’a plus rien de sacré. Tout est permis. Sauf la pédophilie, mais jusqu’à quand?
    Une fois qu’on a ouvert la porte au démon, plus rien ne peut l’arrêter. On lui donne le doigt, il prend la main. C’est incroyable la place que prend la sexualité dans cette société rebelle. Cela fait partie du culte du moi et de l’argent aussi, et encore de la nature. Les hommes et les femmes deviennent pire que des bêtes. Ils ne peuvent pas se contenir: on couche ensemble dès une première rencontre, c’est l’expérience d’une nuit, la recherche de l’adrénaline et on passe à autre chose. C’est terrifiant.
    Alors la France, sans Dieu, sans le christianisme, peut bien se vanter d’être enfin libre, émancipée, mais elle est devenue laide, esclave, triste, sombre… Car seul le christianisme peut la rendre libre et faire de la France une civilisation lumineuse et belle.

    • Espérance dit :

      *Bonne Fête avec Saint Patrick, Patric,
      que DIEU continue de vous bénir
      ainsi que votre famille,
      qu’IL vous donne aujourd’hui et chaque jour
      Son Amour, Sa Paix, Sa Joie…

      *et bonne Fête de Saint Patrick à la France,
      l’Irlande et les Irlandais du monde entier.

      *Aussi que Saint Patrick bénisse de ses prières
      chaque Paroisse du monde entier

      *MERCI SEIGNEUR pour Tes Bénédictions
      et Ta PRESENCE sur Terre
      LOUANGE à TOI

      • Espérance dit :

        « Il existe une magnifique prière attribuée à Saint Patrick,
        connue en français sous le nom de « Canon de Saint Patrick »,
        « La cuirasse (lorica) de Saint Patrick »

        Il s’agit d’une hymne Chrétienne
        dont les paroles originales irlandaises
        sont attribuées à Saint Patrick,
        mais qui ne fut probablement rédigée qu’au 8ème siècle.
        Elle est écrite dans le style des incantations druidiques
        pour la protection de la journée,
        et fait partie du « Liber Hymnorum »,
        collection d’hymnes trouvée dans deux manuscrits à Dublin.
        Elle ne fut traduite en anglais qu’en 1889
        par Cecil Frances Alexander,
        et incluse dans deux airs traditionnels irlandais,
        « St. Patrick and Deirdre ».

        Elle est souvent chantée
        pendant les célébrations de la Saint Patrick le 17 mars,
        mais aussi le DIMANCHE de la SAINTE TRINITE
        Saint Patrick est connu pour avoir utilisé un trèfle
        pour expliquer l’UNICITE de la TRINITE
        durant son EVANGELISATION
        – trèfle devenu emblème irlandais. »

        • Espérance dit :

          « La lorica de Saint Patrick »

          « Je me lève aujourd’hui,
          Par une force puissante,
          L’invocation à la TRINITE,
          La croyance à la TRINITE,
          La confession de l’unité du Créateur du monde.

          Je me lève aujourd’hui,
          Par la force de la naissance du CHRIST et de SON BAPTEME,
          La force de Sa Crucifixion et de Sa mise au tombeau,
          La force de Sa Résurrection et de Son Ascension,
          La force de Sa Venue au jour du jugement.

          Je me lève aujourd’hui,
          Par la force des ordres des Chérubins,
          Dans l’obéissance des Anges,
          Dans le service des Archanges,
          Dans l’espoir de la Résurrection,
          Dans les prières des Patriarches,
          Dans les prédictions des Prophètes,
          Dans les prédications des Apôtres,
          Dans les fidélités des Confesseurs,
          Dans l’innocence des Vierges saintes,
          Dans les actions des Hommes justes.

          Je me lève aujourd’hui,
          Par la force du Ciel,
          Lumière du Ciel,
          Lumière du Soleil,
          Éclat de la Lune,
          Splendeur du Feu,
          Vitesse de l’Eclair,
          Rapidité du Vent,
          Profondeur de la Mer,
          Stabilité de la Terre,
          Solidité de la Pierre.

          Je me lève aujourd’hui,
          Par la force de DIEU pour me guider,
          Puissance de DIEU pour me soutenir,
          Intelligence de DIEU pour me conduire,
          Œil de DIEU pour regarder devant moi,
          Oreille de DIEU pour m’entendre,
          Parole de DIEU pour parler pour moi,
          Main de DIEU pour me garder,
          Chemin de DIEU pour me précéder,
          Bouclier de DIEU pour me protéger,
          Armée de DIEU pour me sauver:
          Des filets des démons,
          Des séductions des vices,
          Des inclinations de la nature,
          De tous les hommes qui me désirent du mal,
          De loin et de près,
          Dans la solitude et dans une multitude.

          J’appelle aujourd’hui toutes ces forces
          Entre moi et le mal,
          Contre toute force cruelle impitoyable
          Qui attaque mon corps et mon âme,
          Contre les incantations des faux prophètes,
          Contre les lois noires du paganisme,

          Contre les lois fausses des hérétiques,
          Contre la puissance de l’idolâtrie,
          Contre les charmes des sorciers,
          Contre toute science qui souille le corps et l’âme de l’homme.

          Que Le CHRIST me protège aujourd’hui:
          Contre le poison, contre le feu,
          Contre la noyade, contre la blessure,
          Pour qu’il me vienne une foule de récompenses.

          Le Christ avec moi,
          Le Christ devant moi,
          Le Christ derrière moi,
          Le Christ en moi,
          Le Christ au-dessus de moi,
          Le Christ au-dessous de moi,
          Le Christ à ma droite,
          Le Christ à ma gauche,
          Le Christ en largeur,
          Le Christ en longueur,
          Le Christ en hauteur,
          Le Christ dans le cœur de tout homme qui pense à moi,
          Le Christ dans tout œil qui me voit,
          Le Christ dans toute oreille qui m’écoute.

          Je me lève aujourd’hui,
          Par une force puissante,
          L’invocation à La TRINITE,
          La croyance à La TRINITE,
          La confession de l’unité du Créateur du monde.

          Au SEIGNEUR est le Salut,
          Au CHRIST est le Salut,
          Que Ton Salut SEIGNEUR soit toujours avec nous. »

          Amen

          https://www.youtube.com/watch?v=atgM8Ww0VOQ

          • colombe dit :

            Merci a vous Espérance,pour ce chant sur S Patrick

          • coppin dit :

            Merci pour cette superbe page sur le christianisme et chantons souvent le cantique de Saint Patrick pour conjurer le mal de notre pays ou pourtant de magnifiques exemples de foi et de charité peuvent etre observés.Gardons la fidélité à l’ espérance

      • colombe dit :

        Amen Amen

      • colombe dit :

        AMEN

      • Chenaux Patric dit :

        Je vous remercie, Esperance. Dieu vousbbenisse aussi.

    • SYLVIE dit :

      Comme le dit si bien Colombe, il n’y a plus rien d’autre à ajouter quand on lit votre commentaire, Patric ! Je me permets d’ajouter que les Chrétiens de France sont les moins bien considérés comme s’ils faisaient partie d’une secte! Logique, il s’agit d’une vision des francs-maçons ! Pauvre France, fille aînée de l’Eglise, prions pour elle afin qu’elle retrouve sa juste place

      • Espérance dit :

         » VICTOIRE de LUMIERE,
        Terreur des ténèbres sur la terre,
        MICHEL, au moindre appel, ton cri traverse les sept Cieux:
         » QUI EST COMME DIEU ?  »

        Où la force ne peut suffire,
        Où le danger touche au pire,
        Tu fais lever en profondeur
        LA PUISSANCE du SEIGNEUR.

        Feu vertical, Ton glaive tranche!
        C’est au plus sec de la branche
        Comme à la racine du cœur
        LA PRESENCE du SEIGNEUR!

        ANGE de JUSTICE, rappelle
        Que la mort n’est pas mortelle
        Si l’homme attend de SON SAUVEUR
        La sentence du SEIGNEUR!  »

        Hymne de l’office

        « Dédicace de la première basilique du Mont-SAINT-MICHEL
        par l’Evêque Aubert, un 16 octobre, sans doute de l’an 709.

        Cette EGLISE était  » ronde, en forme de caverne,
        capable de contenir une centaine de personnes
        et affectant la forme de celle qui existe au Mont Gargan. »
        Diocèse de Coutances et Avranches

        • Espérance dit :

          « Au Nom du PERE, et du FILS, et du SAINT-ESPRIT. »
          Ainsi soit-il.

          « SAINT MICHEL ARCHANGE
          défendez-nous dans le combat;
          soyez notre secours contre la perfidie
          et les embûches du démon.
          Que Dieu exerce sur lui Son empire,
          nous le demandons en suppliant;
          et vous, prince de la milice céleste,
          refoulez en enfer, par la Vertu divine,
          Satan et les autres esprits malins
          qui errent dans le monde
          pour la perte des âmes. »

          Amen.

      • Chenaux Patric dit :

        Oui, il faut vraiment prier pour ce pays. En comptant sur l’Esprit Saint. Merci pour votre commentaire.