Méditation du Père Vincent SAUER

FRANCE ET SAINTE ENFANCE

Père SauerQuand le Seigneur veut sauver la France ou quand Il a un message important à lui donner pour lui rappeler sa vocation, Il passe souvent par un enfant : pendant la guerre de 100 ans, Il suscite en Lorraine une petite fille au cœur pur : Jeanne d’Arc ; quand, au XIXème siècle, la France croit que le Salut vient par la science et que le Ciel n’existe pas, Il envoie sa Maman dans un village des Pyrénées auprès d’une fillette sans instruction : Bernadette ; alors que la France est de nouveau en grand danger en 1947, Notre Dame vient visiter la Touraine pour demander à 4 fillettes de prier pour la France et promettre du bonheur dans les familles.

Depuis la nuit de Noël (et même 9 mois avant !) le Salut vient par un enfant. C’est pourquoi un jour, dans l’Evangile, Jésus a placé un petit enfant au milieu de ses apôtres et a déclaré : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le Royaume des Cieux. »

Aujourd’hui, cette déclaration de Notre Seigneur doit retentir dans le cœur des français ! Aujourd’hui, c’est au milieu des français que Dieu place un petit enfant !

C’est bien de prier pour la France. Mais cette prière n’aura guère d’effet si les français ne changent pas pour devenir comme des enfants ! Et quand je dis les français, ce ne sont pas les français en général : c’est moi, c’est toi, c’est chacun d’entre nous. Si nous voulons que la France soit de nouveau fidèle à sa vocation de Fille aînée de l’Eglise, c’est tout simple : il nous faut redevenir comme des enfants ! Comme Jeanne, Bernadette, Jacqueline et les autres ! Des enfants au cœur pur et innocent, des enfants au cœur simple et obéissant, des enfants au cœur doux et humble ! Comme cette petite fille irakienne de 10 ans, Maryam de Qaraqosh, dont le témoignage lumineux de simplicité et d’innocence a fait le tour des ondes : « Dieu nous aime tous, pas seulement moi, mais Dieu aime tout le monde ». Et en parlant des membres de l’Etat Islamique qui ont chassé les chrétiens de Qaraqosh : « Je ne leur veux aucun mal. Je souhaite que Dieu leur pardonne. » Et quand le journaliste lui pose la question : « Toi aussi tu leur pardonnes ? » La réponse ne se fait pas attendre : « Oui ! »

Ce n’est pas par une violence plus grande que Jésus a vaincu le mal sur la croix, c’est par la puissance de la sainte enfance ! « Père, entre tes mains, je remets mon esprit » : voilà une parole sortie tout droit du cœur d’un enfant qui s’adresse à son Père qui est aussi notre Père !

Si nous voulons que quelque chose change en France, il faut certainement prier, mais il faut aussi que nous nous convertissions : « Si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le Royaume des Cieux. »

Il y a une autre Maryam dont le témoignage est lumineux de simplicité et d’innocence, une Maryam bien plus vivante que vous et moi et que la petite Maryam de Qaraqosh puisqu’elle est entrée dans la Vie le 26 août 1878 et qu’elle va être canonisée par le Pape François le 17 mai prochain : Maryam de Bethléem. Dans une vision du 26 mai 1873, Jésus lui disait : « La France est le centre de mon Cœur. » Et Maryam rappelait à un prêtre quelques années plus tard que la France « a fait trop de bien dans les missions pour que Dieu l’abandonne. » Dieu ne nous abandonnera pas ! Notre cher pays est dans son Cœur ! Que craignons-nous ? Si nous avons peur et manquons d’espérance, alors c’est que nous avons perdu notre cœur d’enfant, que nous ne faisons pas confiance à notre Père et que nous ne sommes pas assez petits pour qu’Il puisse faire son œuvre en nous, en France 

Un jour Maryam de Bethléem entendit Jésus lui dire : « Oui, Je ferai mes délices dans le sein de la France ; elle sera encore la reine de tous les royaumes. Mais avant, il faut que la France soit tout à fait rien, que Je sois à la tête des armées, afin que toutes les nations disent entre elles, de génération en génération : « Vraiment, c’est le Très-Haut qui est à la tête de la France. » Toutes les nations le crieront d’une même bouche, d’une même voix, sur le même ton, même les impies. » D’abord l’épreuve, ensuite la victoire et les suites du triomphe : voilà la pédagogie de Dieu. D’abord la croix, ensuite la résurrection.

En France, nous vivons le temps de l’épreuve. Mais ne craignons rien. Dieu est notre Père. Nous sommes ses enfants. Soyons bien petits. Si nous voulons être grands, soyons petits. Si nous voulons que la France se relève et montre le chemin du Ciel aux autres nations, soyons des enfants, purs et innocents, simples et obéissants, doux et humbles. Comme l’Enfant que Dieu met au milieu de nous, en France : connaissez-vous l’Enfant Jésus de Beaune ? Voilà l’Enfant que Jésus a mis au milieu du Royaume de sa Mère, la France. Voilà le trésor qui pourra aider les français à changer pour devenir comme des enfants, comme l’Enfant Jésus. Allons le prier, ce saint Enfant ! Allons dans son sanctuaire à Beaune, devant sa statue miraculeuse, si nous le pouvons ! Allons le contempler et l’adorer pour qu’il nous apprenne à être des enfants, des petits-bien-petits !

Oui, prions l’Enfant Jésus pour qu’il nous redonne ou nous garde notre cœur d’enfant ! Prions-le avec les mots-mêmes de sa Mère, Reine de France : Ecce ! Fiat ! Magnificat !

Ecce : Me voici, Enfant Jésus, pour que tu fasses de moi un enfant !

Fiat : Qu’il soit fait en moi selon ta Parole !

Magnificat : Mon âme exalte le Seigneur, car Il élève les humbles ! Amen !

Et la France se relèvera.

Père Vincent SAUER
Le Père Vincent SAUER est né en 1975. Il a été ordonné prêtre pour le diocèse de Dijon en 2005. Actuellement, il est curé de la Paroisse d’Is-sur-Tille/Grancey-le-Château et responsable de la Pastorale des Jeunes du Diocèse de Dijon.

A partager ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone
Publié dans Méditations
40 commentaires sur “Méditation du Père Vincent SAUER
  1. Elpida dit :

    Très belle méditation .merci mon père !

  2. Anonyme dit :

    Depuis quelques années j’ai une croix à porter, une gros souci personnel, une situation à laquelle mon mari et moi nous ne nous attendions pas mais avec laquelle il a fallu vivre, accepter n’est pas le mot.
    J’ai tout confié à Jésus et Maman Marie et j’ai beaucoup cheminé dans ma foi. J’ai eu la chance de me confier à un prêtre très pieux et la prière est devenue indispensable à ma vie alors qu’avant je ne ressentais rien. Je priais mais j’avais l’impression que rien ne se passait. Il faut que je vous dise que j’ai la chance d’appartenir à une famille catholique et pratiquante.
    Le matin au réveil je prie avec mon mari. C’est un échange, un face à face ; je m’adresse à un ami à qui je peux tout confier et je vis ma messe autrement. Je sens la présence de Jésus dans mon cœur ( j’ai comme des larmes, mes yeux sont moites et je suis heureuse ).
    Il y a des jours où je suis triste car c’est une situation que nous avons du mal à accepter.
    C’est la première fois que je témoigne.
    J’ai appris des prières en plus du chapelet, j’arrive à jeuner une fois par semaine.
    Aujourd’hui j’ai un souci d’un autre ordre, et en plus c’est l’anniversaire de la mort de mon père, alors en union avec le cœur douloureux et immaculé de Marie, je demande une protection particulière à Jésus et Marie.
    C’est la prière qui va sauver la famille : Prions pour notre monde, nos enfants, nos petits enfants, les jeunes du monde entier.
    En union de prière, Merci Jésus pour ce que tu as réalisé dans ma vie, Merci pour la paix de mon cœur.

  3. coppin dit :

    que les paroles du Père Vincent sont vraies mais si difficiles à mettre en œuvre Comment avoir l’ innocence de Myriam? Que l’ esprit Saint m’ aide à pardonner tout es les persécutions dont sont victimes tant de chrétiens et à prier pour des gouvernants sans conscience du bien général

  4. contea dit :

    Un grand merci à vous père Vincent….. pour cette prière… pour la France….. continuons à prier aussi pour le monde entier.. en particulier pour ceux qui sont persécutés à cause de leur foi en Christ ! Prions aussi pour les prêtres…. pour qu’ils soient des vrais pasteurs qui savent guider leurs fidèles.
    LE CHRSIT EST RESSUSCITE ! ALLELUIA !

  5. Elisabeth dit :

    La beaunoise que je fus dans ma jeunesse est très émue par l’évocation de Jésus « le petit Roi de Gloire » qui trône dans la chapelle de l’ancien carmel de Beaune.Dieu sait combien de fois,à la messe, je me suis retrouvée à proximité de sa châsse en verre et combien de distractions il a pu me donner: je me demandais pourquoi on avait habillé cette poupée(!)en petit roi avec une couronne et un sceptre ….On m’avait expliqué qu’il avait fait plein de miracles dont il était remercié sur ces dizaines de petites plaques de marbre fixées aux murs et au plafond(les ex-voto!)Mais je ne comprenais pas pourquoi on représentait Jésus le Roi de Gloire en ce bébé joufflu
    emmailloté de rouge …
    Merci cher Père Sauer car vous avez provoqué un fameux déclic dans ma mémoire et dans mon intelligence! Merci pour ce nouvel élan que vous insufflez à mon esprit,à ma Foi,à ma confiance en la Miséricorde et à mon Espérance.
    Vive « le petit Jésus de Beaune » !(qui a son équivalent quelque part ailleurs: à Pragues ? je ne sais plus) J’ai eu de la chance de le côtoyer! Est-ce lui qui m’a fait la grâce de rester de taille….très petite, comme un enfant? …

    • de Lobkowicz dit :

      Ewn-effet Il est aussi a Prague, et j´ai les memes pensées quand je suis devant sa chasse au-dessus d´un autel latéral de l´Eglise Notre-Dame des Victoires (a Prague).

  6. Jacqueline dit :

    Seigneur, je t’aime, je suis ton enfant, j’ai confiance en toi, je sais que tu ne nous abandonneras pas, malgré nos fautes, ta miséricorde est un puits sans fond….Je te rends grâce et te confie tous ceux qui ont adressé leurs messages…..

  7. Fabienne dit :

    Merci pour cette belle méditation et pour tous les messages. En union de prIeres et soyons comme des enfants.

  8. Pauvre pécheur que je suis dit :

    Dixit : Si nous voulons que la France soit de nouveau fidèle à sa vocation de Fille aînée de l’Eglise, c’est tout simple : il nous faut redevenir comme des enfants !

    Gardons espoir et confiance dans les actions de l’Esprit Saint comme il a agi avec la Vierge Marie et Joseph son très chaste époux +++

  9. DESHAYES dit :

    QUE DE NAÎVETE TROP DE BONTE ET DE CHARITE TUE LE CHRETIEN,Pour vous tuer les chrétiens ce sont des « fous » pour ceux qui cassent les crucifix dans nos cimetières sont des déséquilibrés,prenez conscience qu’ils font çà au nom d’une IDEOLOGIE : L’

    • DESHAYES dit :

      mauvaise manip :l’Islam,ne nous laissons pas faire le pape François ,donne raison aux armes ,et moi aussi Dieu me jugera ,ce n’est pas du racisme mot employé à tour de bras,mais de la lucidité,si je vous choque,veuillez me pardonnez ,c’est ce que vous faîtes si volontairement pour les « mécréants » pardon …..les « fous « 

      • colombe dit :

        Je prierai pour vous Deshayes. Nous sommes tous frères en JÉSUS SAUVEUR.Bon Weeck-end

      • Chenaux Patric dit :

        De quoi parlez-vous? Il y a l’appel aux armes pour stopper une organisation maléfique et dangereuse qui tue, torture… comme Daesh. Et il y a la charité que nous devons avoir envers tous les musulmans. Vous devriez lire « le livre noir de la condition des chrétiens dans le monde » où nous avons les témoignages de tant de chretiens persécutés qui pardonnent à leurs agresseurs et ne cherchent pas vengeance.
        Cher ami, je vous invite a relire les propos du Saint Père. Et de ne pas choisir que ce qui vous plait. Lisez aussi l’article sur l’Islam dans le Catéchisme de l’Eglise Catholique.
        Et nous traiter de « fous », vous avez raison, nous sommes les fous de Dieu.
        Et cette folie est telle qu’elle nous oblige à aimer nos ennemis.
        Bonne soirée

        • colombe dit :

          AMEN

        • marie dit :

          En union de prières avec vous car je recents exactement ce que vous dites.
          Celui qui combat les armes a la main n’est pas du Christ.
          La meilleure arme que Jésus nous aie donne c’est la prière. ..et surtout envers nos ennemis.’Pere pardonnez leur car ils ne savent pas ce qu’ils font
          Paul en est un témoin…après avoir expérimenté. » Tuer  »les ennemis.Oui fous de Dieu en aimant ses ennemis

          • Chenaux Patric dit :

            Marie, les forces armées sont parfois nécessaires. Il s’agit du rôle de l’Etat, qui comme la Police dans nos villes, doit veiller à punir les criminels et défendre des opprimés ou un pays agressé par un autre belliqueux. Mais cela doit se faire dans le but de stopper le mal.
            Le chrétiens à le rôle, tout comme l’Eglise, de prier et d’annoncer l’Evangile à tous, sans distinction, en supportant l’injustice,
            Ce sont les deux épées dont parle l’Ecriture, celle de la justice et celle de la foi.
            Ainsi combattre Daesh est le rôle de l’Etat, et aimer tous les musulmans en leur témoignant de cet amour par nos prières pour eux, nos gestes, nos actes, est le nôtre.
            Merci Marie, Dieu vous bénisse.

    • Elpida dit :

      Le problème ,c est que la charité est une des 3 vertus cardinales et que c est l essence même de la vie du catholique :sainte Thérèse de Lisieux ne disait elle pas:

  10. Prions l’Enfant Jésus d’éclairer les consciences sur le génocide trop silencieux perpétré chaque jour en France sur des milliers d’enfants à naître par refus de l’Incarnation .
    On se plaint du manque de vocations , on prie , mais on ne se demande pas où sont passées ces vocations ?
    Nous devons faire pénitence .

  11. Jeanne dit :

    Merci Père SAUER pour cette belle médiation ! Elle nous redonne l’espérance et la confiance dans la bonté du Père : « d’abord l’épreuve, ensuite la victoire et les suites du triomphe »!
    Cette médiation nous redonne du souffle et de l’endurance dans cette neuvaine. Rappelons-nous le vœux de Louis XIII qui consacra la France à Marie.
    Demandons à Marie de la joie durant cette neuvaine.
    Prions le Cœur sacré de Jésus pour sauver la France.
    En union de prières.

  12. DELIGNY Pierre et Elisabeth dit :

    Nous n’arrivons pas à lire la méditation du père Sauer : nos yeux sont envahis de larmes , sur nous mêmes ! Avec quelle émotion nous disons maintenant  » Que votre règne vienne  » et nous attendons la venue de ce règne plein de la confiance d’un enfant dans sa mère et dans notre frère Jésus !

  13. colombe dit :

    Imaginons JÉSUS qui a dit: laisser venir a moi les petits enfants. Soyons a ses cotés a ce moment la pour être des petits pour le rejoindre. Et bien cela est a notre portee a nous aussi si on veut bien redevenir petit enfant a savoir être a l’écoute, être patient, être aimant. Merci père pour cette belle méditation qui nous donne nous adultes a réfléchir sur le sens que redevenir petit c’est être obéissant avant toute chose.L’adulte lui réfléchit cherche le pourquoi et le comment des choses et l’enfant lui obéit tout simplement. Je m’occupe actuellement a aider une jeune mère qui a perdu sa maman . Ce fut un choc pour elle certes mais elle n’a cessé de prier et d’élever maintenant ses enfants dans la foi et dans la prière. Éden 2ans et Isaac 1 an.Le petit de 2 ans en regardant une photo du visage de JÉSUS m’a dit: il a mal JÉSUS. Nous étions tout étonnées car jusqu’à lors il ne disait rien .je prie le rosaire avec cette maman et notre joie fut parfaite et j’en été très émue. Je voulais vous le partager car cela rejoint l’ innocence de l’enfant . Voila ou DIEU veut nous conduire en redevenant petit enfant.

  14. Chenaux Patric dit :

    la petite voie, c’est le seul chemin, merci mon père. De toute façon, oui, c’est par soi-même que tout doit recommencer. « Enlève la poutre qui est dans ton oeil », nous dit Jésus. ainsi nous ne pouvons pas nous enfermer dans notre propre justice: « Ah, Seigneur regarde come je suis un bon chrétien.  » Non, nous ne le pouvons pas, car nous ressemblons que trop rarement à cet enfants de l’Evangile et à ceux dont vous nous parler.Trop souvent nous pensons être meilleut, où alors nous sommes paralysés par la peur, peur d’être reconnu comme chrétien. Pourtant, le Seigneur nous demande d’être confiant, comme un enfant l’est, d’être simple, aimant. Adulte en matière de doctrine et de liturgie, bien formé comme dit Saint Paul. Il ne faut pas ecouter les faux docteurs, les séducteurs et faux prophètes. Il faut savoir retenir levbon et rejeter ce qui est mal.
    L’enfance est donc bien ce que le Père Sauer écrit. Nous ne pouvons plus jouer au chrétien en nous croyant supérieur ou que sais-je, nous devons être chrétiens, des enfants confiants en leur père, à travers les tempêtes de cette époque troublée.

  15. Jean-Pierre dit :

    Merci pour ce message d’espérance !

  16. Béatrice dit :

    Merci Seigneur Jésus pour ton amour pour nous et que la France redeviens ce qu’elle était comme avant, très belle méditation…

  17. Eliane de Rougé dit :

    Merci Père, c’est lumineux. A la suite de Marie et avec les dons du Saint Esprit soyons dans la joie d’être des petits enfants de Dieu !

  18. eric dit :

    merci Père pour votre texte magnifique et plein de cette espérance chrétienne qui devrait nous garder tous dans la joie Les temps semblent si durs entre ces massacres et l ostracisme qui nous touche dans notre propre pays Que Dieu et sa sainte mère vous bénisse ps je vais de suite me renseigner sur ce Jésus de Baune et le prier pour vous

  19. Brigitte dit :

    Merci Père et vous me rappelez la devise de cette religieuse mayennaise, …de Mère Marie de la Croix
    Ecce : me voici
    Fiat : j’accepte
    Magnificat : avec Marie j’adore et bénis le Seigneur

    Ecce Fiat Magnificat…pour la France
    et la France se relèvera …en Union de prière avec la bénédiction de Notre Dame de Pontmain.

  20. besm dit :

    Heureux d’être Français, d’appartenir à un pays dont « Dieu fait ses délices »….. avec la grande responsabilité qui est la nôtre de mériter cette prédilection. Merci père Vincent

  21. PALIARD dit :

    Magnifique ! Merci mon Père. Cette neuvaine et tous ses initiateurs inspirés par l’Esprit Saint sont le signe que Dieu et sa Sainte Mère ne nous abandonnent pas.

  22. Louvet dit :

    S’agit-il de Marie de Jésus crucifié, dont le cœur repose à Pau dans une chapelle des pères de Bétharram, qui sera canonisée le 17 mai prochain ?

    • Catherine dit :

      oui oui oui il s’agit bien d’elle, quant à son coeur il semblerait qu’un fou l’ai volé et jeté dans le Gave…..

  23. Isabelle dit :

    MERCI

  24. BOYER dit :

    Gardez un cœur d’enfant, c’est ce que je répands et que je vois autour demoi, je ne peux pas être proche de ceux qui n’ont pas un cœur d’enfant, mes chers amis, prêtre du BENIN et qui aiment tant la France, me le renouvelle chaque fois que j’ai un contact avec eux, et, je les admire eux qui sont prêtre pauvre d’avoir garder un si beau cœur et c’est pourquoi nous sommes si proches.
    merci de l’Espérance et de la confiance renouvelée en nous par Je parle souvent dans la vie de ce couevos écrits.
    C’est l’intelligence du cœur la plus importante dans la vie.

  25. Landrin dit :

    Que vos écrits sont bons à lire et pleins d’espérance.c’est tellement vrai .Il faut se faire tout petit et redevenirent les enfants que Marie présentent à son fils .
    Bonne neuvaine à tous

  26. Lucienne-fanny dit :

    Merci père de nous redonner espoir car nous en avons besoin

  27. Christophe dit :

    Merci Vincent pour cette belle méditation.
    Et vive l’Enfant Jésus de Beaune !
    Amen !

  28. DE BASTIANI dit :

    Je prie tous les jours pour la France, merci d’éclairer ma prière vers l’enfant, l’humilité, l’amour. Merci pour votre méditation et de nous conforter dans la confiance au Seigneur.
    En union de prière –

  29. viel dit :

    merci Père de regonfler notre confiance

  30. Joelle vaillant dit :

    Merci père de nous rappeler ces faits que la providence de Dieu a mis en place . Merci Seigneur pour ta pédagogie . Donne nous un cœur d enfant ,de tout petit enfant qui te fait totalement confiance .
    Merci Seigneur pour Toi