Méditation du Père Patrick Faure

L’unité divine de la France

 

L’esprit français a besoin de théorie, de transcendance et d’absolu, parce qu’il est en son fond un esprit de clarté rationnelle et d’élévation religieuse.

Père Patrick Faure
image-1641
Pour cette raison, l’unité à laquelle aspirent les français a toujours une dimension théorique, transcendante et absolue, autant dire divine. Cette unité supérieure est à recevoir d’en-haut, d’au-delà des régimes politiques monarchiques impériaux ou républicains dont la France a pu se doter pendant sa longue histoire. Cette unité supérieure  vient d’au-delà des représentations multiples de la collectivité.

La France a besoin d’une figure humaine qui l’unisse au-delà de ses clivages partisans et qui incarne une autorité incontestée qui la protège et qui l’élève. Les rois ont incarné la figure du père. Les Assemblées Nationales ont incarné la figure des fils.  Au génie français d’inventer aujourd’hui la personnalité morale et spirituelle qui incarnera l’unité de la France au-dessus des tensions entre ses différents courants.

La foi chrétienne donne un indice par la voix de l’apôtre saint Paul : « par-dessus tout qu’il y ait l’amour », l’amour de Dieu, la charité. Les trois saintes patronnes de la France peuvent être invoquées pour faire advenir cet amour sauveur dans les déchirures qui lacèrent notre pays : par la Vierge Marie la pureté d’intention et de conception des lois, par sainte Jeanne d’Arc l’assurance et l’audace face à l’avenir, par sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la sainte-Face, la force de la fidélité aux grands désirs et au pardon des pécheurs. Car seul l’amour ouvert à la transcendance et au dépassement de soi peut faire comprendre et accepter que la vérité impose des limites à la liberté, que la vraie fraternité n’est pas compatible avec le libéralisme blasphématoire, que véritable engagement dans la vie familiale, sociale ou politique, oblige à sacrifier certaines attentes ou certaines ambitions, que la vraie protection des plus faibles doit être un principe régulateur des besoins des plus forts. Et il y a tant d’autres jougs que le véritable amour allège pour édifier la vie commune.

Les chrétiens d’Orient et d’Afrique sont victimes de la violence islamiste. En France, récemment frappée par cette violence, les chrétiens doivent en outre supporter le laïcisme public et voyant. Plutôt que de se replier sur leurs douleurs bon nombre d’entre eux se laissent guider par l’Esprit-Saint qui les pousse à réagir en témoignant de leur foi en la résurrection et en évangélisant leur environnement proche.

 Mais pour aller encore plus loin, l’amour de charité « qui fait la vérité pour conduire à la lumière » doit susciter aussi d’autres chrétiens qui aideront les musulmans de France à comprendre et à formuler par eux-mêmes les liens qui existent entre l’Islam et les extrémismes qu’il produit. Ce faisant, un grand pas sera certainement accompli dans le dialogue espéré par le concile Vatican II. Et la conscience aujourd’hui ravivée des racines chrétiennes de l’Europe, et de la France en particulier, permettra d’affirmer alors d’autant plus clairement que notre vie nationale doit réintégrer son patrimoine historique et son héritage explicitement chrétien si elle veut construire l’unité à laquelle elle aspire.

Car la religion judéo-chrétienne a en propre le sens de l’histoire que Dieu a écrite avec les Nations baptisées dans l’Esprit du Christ. « A la prière des petits enfants, la Vierge Marie va sauver la France » avait répondu Marthe Robin au père Finet qui désespérait de l’avenir en 1947, il y a moins de 70 ans. Plutôt que de spéculer sur la disparition consommée, en cours, ou annoncée de la France traditionnelle, il vaut mieux que celles et ceux qui ont un cœur d’enfants continuent de prier humblement notre sainte patronne principale pour qu’elle les assiste dans les voies difficiles où nous sommes aujourd’hui, mis au défi de réinventer les ressorts de la fraternité nationale et de remplir une nouvelle page de notre histoire qui n’est jamais écrite à l’avance. Au lieu d’absolutiser la liberté en pensant qu’elle peut tout se permettre, il vaut mieux l’investir dans les vrais projets qui rassemblent en y intégrant toutes les dimensions croyantes et pensantes de l’esprit français. Pour cela il faut un amour désintéressé que la plupart de nos concitoyens sont prêts à entendre pourvu qu’il y ait des personnes suffisamment inspirées pour le leur témoigner. Acte d’espérance.

Père Patrick Faure
Le Père Patrick Faure est curé de la paroisse Saint-Eugène Sainte-Cécile, Paris. Exégète Théologien enseignant à la Faculté Notre-Dame (Ecole Cathédrale – Collège des Bernardins), il est également Directeur du Centre Chrétien D’Etudes Juives (Ecole Cathédrale – Collège des Bernardins)
A partager ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone
Publié dans Méditations
19 commentaires sur “Méditation du Père Patrick Faure
  1. Anonyme dit :

    Je souscris à ce que dit Duban , la majorité des musulmans ne sont pas des terroristes , on voudrait nous le faire croire ; c’est pervers et dangereux pour la France .
    Theodora

  2. Anne-Fr dit :

    L’attentat contre l’église de Villejuif a été déjoué par Notre Dame de France.La Neuvaine protége notre pays.

  3. PALIARD dit :

    Bravo et grand merci à vous Père pour cette lumineuse méditation ! Catholique d’origine juive par mes ancêtres, je ne peux que souscrire à cette belle pensée !
    Aujourd’hui, ayons l’audace de demander pour notre pays l’intercession et la protection de Notre-Dame, notre Mère du Ciel, femme juive, mère de notre Sauveur, capable de faire l’unité entre tous les croyants qui la respectent et la prient.
    La Consécration de notre pays à son Cœur Immaculé est une priorité pour notre relèvement. Souvenons-nous du message de La Salette, de celui de Lourdes et de Fatima.

  4. ESTRADE ALAIN dit :

    Je souscrit bien sûr à « L’unité divine de la France » et à l’impérieuse nécessité de la prière.
    Cependant, nous ne devons pas oublier que la France est « européenne » et que beaucoup de nos politiques, (directives et finances)viennent de Strasbourg et de Bruxelles. De même la France s’inscrit dans le concert des nations occidentales et globalement soutient les visées géopolitiques de ce monde (interventions militaires entre autre)largement guidé par les US.
    Et de plus, la conduite des affaires du monde est souvent orchestrée depuis l’ONU.
    Les médias relaient, dans un asservissement continu, ces politiques.
    La France n’est pas seule et ne peut se sauver toute seule! Comme l’écologie environnementale, l’issue viendra de l’entente des peuples.
    Alors oui, prions pour la paix, la justice, le partage des ressources, le bien commun français, européen et planétaire et que la France soit exemplaire et moteur pour cette construction de la vie.

  5. Chenaux Patric dit :

    Mais qu’est-ce qu’il faut à la France finalement? Une France qui a bien changé, tout le monde en conviendra. Mais lui faut-il vraiment un bien vivre ensemble? Et comment faut- il bien vivre ensemble? Et quel chef pourrait fédérer les francais? Un roi? Mais Dieu a jugé la monarchie, non? Alors que faut-il à la France? Il faut à la France une repentance. Non pas une de ces repentances dont parle la République impie concernant tels ou tels événements de notre histoire rescente.
    Non, il nous faut une repentance devant Dieu et son Christ. Et ceci pour tous ceux qui foulent cette terre sacrée de France, musulmans compris. Dieu cherche des adorateurs en esprit et en vérité. Il n’a pas dit que cela était réservé qu’à certaines personnes que l’Eglise aura canonisées. Non l’ordre du Seigneur est bien clair: « Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles: « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez! De toutes les nations faites des disciples: baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » (Mt 28,18-20).
    Voilà, ce n’est pas compliqué. La mission est à nos portes.
    La France a besoin que l’Eglise Catholique Romaine face ce pourquoi le Christ l’a fondée: « Etre la lumière du monde et le sel de la terre ». Un bon nombre de français mélangent tout, haïssent l’Eglise, la religion. Pourquoi? Peut-être parce que nous sommes trop frileux, pas assez sûrs de ce que nous croyons. Excusez-moi, je tire dans tous les sens.
    Depuis le Saint Concile de Vatican II, nous avons eu des Papes exemplaires, aimés. Les foules se déplacent. Voyez le bon Pape François, voilà un exemple. C’est un père n’est-ce pas? alors, nous, ses enfants, il nous faut l’imiter. Un chef d’état, un gouvernement doit l’imiter. Le Pape n’est pas sur terre pour faire joli dans sa robe immaculée. Alors voilà, quel gouvernement, quel chef il nous faut pour la France: des hommes, des femmes qui prient la Sainte Vierge, qui communient au Corps du Christ et obéissent au capitaine du navire qu’est le Souverain Pontif.
    Vous savez, (je ne sais pas si cela a eu un impact, mais) j’ai ecrit cela à notre Président et surtout à Manuel Walls, notre Pemier Ministre – et plusieurs fois sur son compte Twitter -, les jours d’avant ses déclarations concernant les fondements chrétiens de la France. Osons témoigner.

  6. françoise dit :

    Le vivre ensemble NOUS l’avons inventé grâce à l’éducation ET à l’instruction de nos écoles privées qui faisaient réussir tout le monde ET qui sensibilisaient aux besoins du monde. ILS ONT CRU qu’il suffisait de bâtiments laïcs pour s’accaparer CETTE ÂME et cette dynamique ILS ONT TOUT DETRUIT. Nb: Là où nos écoles forgeaient des jeunes motivés pour l’excellence AVEC RIEN… eux n’ont réussi qu’à forger des élèves démissionnaires HORS DE PRIX. (Ils disaient que nos écoles étaient chères ALORS QUE NOUS ETIONS CONTRIBUABLES COMME LES AUTRES, combien nous coûtent leurs énièmes chances ? Leurs délits ? l’achat de leurs tranquilité, les frais d’arrestation ET de justice, etc. etc, ? COMBIEN POUR LE TOUT ?… ET TOUT CA POUR POUVOIR REDUIRE LEURS TEMPS DE TRAVAIL et POUR POUVOIR MILITER SUR LEURS LIEUX DE TRAVAIL ? (Du VECU avec ma fille). Vu ce que nous coûtent les écoles publiques (toutes rebâties ou rénovées+++), ET parce-qu’il y a 2 poids 2 mesures (combien d’écoles CONFESSIONNELLES ont-elles ouvert SANS OPPOSITION ? Y compris des écoles musulmanes dangereuses DENONCEES COMME TELLES), il serait temps de prendre la parôle sur le sujets ET DE TOUT CHIFFRER. Les français DOIVENT SAVOIR qu’on gaspille leur argent MAIS AUSSI reprendre espoir AVEC LE PRIVE QUI COÛTE MOINS CHER… et qui réussit à la condition DE REDEVENIR PRIVE. (partout où l’Etat a mis son nez… il a tout détruit)

  7. colombe dit :

    La FOI chrétienne , elle doit être vraie juste sans reproche sans jugement. Voila ce qui plait a DIEU . l’âme juste a été montrée a Sainte Thérèse comme un globe de cristal ou un diamant très pur, tout resplendissant des clartés d’un foyer divin, DIEU lui même, qui se trouve au centre. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi je demeure en lui.Voila l’amour de notre DIEU .Songeons que DIEU n’attend pas d’autre vie pour récompenser l’amour que nous lui portons. Bonne neuvaine a tous frères et sœurs en JÉSUS SAUVEUR et vivons dans l’espérance que DIEU est la tout près de nous et nous prépare a le voir un jour.

  8. lapaladine dit :

    Les chrétiens peuvent aussi s’engager en politique et faire de la politique autrement notamment en la concevant comme étant uniquement au service des autres et non pour s’approprier des privilèges et pour flatter son ego et son goût du pouvoir. Il faut agir et prier et l’un ne va pas sans l’autre.
    Et c’est bien là mon engagement.

    • Nicole dit :

      Tout à fait d’accord avec vous. Peut-être d’abord prier parce que « sans moi vous ne pouvez rien faire », dit Jésus. Sen remettre à Lui et le laisser nous guider dans l’action, dans nos familles, notre entourage, nos paroisses et dans la vie associative et politique, l’action ou le conseil, selon nos charismes.

  9. Christine dit :

    Quel bonheur de lire cette médiation qui est vraiment inspirée par L’Esprit Saint. Continuons à implorer avec un coeur d’enfant Notre Maman du Ciel, Sainte Jeanne D’Arc et St Thérèse pour qu’Elles intercèdent auprès de Notre Dieu afin que la France soit sauvée des nombreux périls qui la guettent et qui lui font déjà tellement de mal. Restons dans l’Espérance car rien n’est impossible à Dieu. Merci cher Père Patrick.

  10. Tite dit :

    En ces temps troubles et dangereux :

    1)ne pas avoir peur (les démons d’où qu’ils viennent se nourrissent de nos peurs),

    2)avoir confiance, pas seulement (et nécessairement) dans la protection de la Très Sainte Vierge Marie, de NS Jésus Christ, de Saint Michel Archange, des archanges et de tous nos saints de manière automatique, machinale mais, en toute conscience avec la force de la conviction que ce qui est au Ciel est sur la terre et inversement donc, accepter, comprendre que la transcendance n’est pas une idée subjective mais une réalité concrète,

    3) »nettoyer » son cerveau de toutes les fausses « valeurs républicaines » qui entendent se substituer aux Valeurs éternelles de la foi chrétienne pour imposer la religion de la laïcité (les droits de l’homme [sans Dieu] ne sont pas la Charité. La véritable charité c’est d’aider l’homme à accéder à sa dignité d’être humain, ce n’est pas de l’assister en le maintenant écarté du bonheur et de l’honneur de vivre de son travail, c’est lui donner la force et le courage de défendre sa terre, sa famille, les principes irréfragables qui constituent la noblesse de tout homme, faute de quoi l’humanité ne sera qu’un immense conglomérat d’esclaves),

    4)se tourner vers son histoire, avoir la force de se souvenir ou de (re)découvrir, de regarder objectivement et avec reconnaissance tout ce que ses ancêtres ont entrepris au cours des siècles pour bâtir pieusement ce royaume de France, cette terre bénie, choisie, voulue par Dieu royaume terrestre de Jésus et Marie, génitrice de tant de saints, ce royaume, pour le moment égaré, qui a une Mission Divine, rappelée par Saint Jean Paul II et qui se maintient encore, miraculeusement en raison de la gratitude que Dieu lui garde (la France n’a pas à rougir de ses actes des siècles passés, bien au contraire),

    5)relever fièrement la tête, combattre inlassablement de toutes les manières possibles tous les mensonges érigés en dogmes, outils démoniaques utilisés pour nous forcer à oublier ce que nous sommes et pour nous anéantir,

    6)comprendre, accepter que notre seul salut est dans le rétablissement d’une royauté d’essence divine, dans un Roi catholique sacré à Reims, un Roi protecteur de son peuple, soucieux de son peuple, non soumis aux hommes des partis politiques, toutefois à leur écoute en toute bienveillance, un Roi qui décide en conscience et sous l’autorité de Dieu ce qu’il est bon d’appliquer pour le bien commun, de telle sorte que le royaume de France redeviendra un modèle, un phare pour le monde et sauvera l’humanité toute entière selon la volonté de NS Jésus-Christ, Roi du Ciel, Roi de France, Roi de toutes les nations.

    Lettre du pape Grégoire IX au Roi de France Louis IX

    du 21 octobre 1239

    « Dieu, auquel obéissent les légions célestes, ayant établi ici-bas des royaumes différents, suivant la diversité des langues et des climats, a conféré à un grand nombre de gouvernements des missions spéciales pour l’accomplissement de Ses desseins.

    Et comme autrefois Il préféra la tribu de Juda à celles des autres fils de Jacob et comme Il la gratifia de bénédictions spéciales, ainsi Il choisit la France, de préférence à toutes les autres nations de la terre, pour la protection de la foi catholique et pour la défense de la liberté religieuse.

    Pour ce motif, la France est le Royaume de Dieu même, les ennemis de la France sont les ennemis du Christ.

    De même qu’autrefois la tribu de Juda reçut d’en-haut une bénédiction toute spéciale parmi les autres fils du patriarche Jacob ;
    de même le Royaume de France est au-dessus de tous les autres peuples, couronné par Dieu lui-même de prérogatives extraordinaires.
    La tribu de Juda était la figure anticipée du Royaume de France.

    La France, pour l’exaltation de la foi catholique affronte les combats du Seigneur en Orient et en Occident.
    Sous la conduite de ses illustres Monarques, elle abat les ennemis de la liberté de l’Église.

    Un jour, par une disposition divine, elle arrache la Terre Sainte aux Infidèles ; un autre jour, elle ramène l’Empire de Constantinople à l’obéissance du Siège Romain.

    De combien de périls le zèle de ses Monarques a délivré l’Église !

    La perversité hérétique a-t-elle presque détruit la foi dans l’Albigeois, la France ne cessera de la combattre, jusqu’à ce qu’elle ait presque entièrement extirpé le mal et rendu à la foi son ancien empire.

    Rien n’a pu lui faire perdre le dévouement à Dieu et à l’Église ;
    là l’Église a toujours conservé sa vigueur ;
    bien plus, pour les défendre, Rois et Peuples de France n’ont pas hésité à répandre leur sang et à se jeter dans de nombreux périls…

    Nos prédécesseurs, les Pontifes romains, considérant la suite non interrompue de louables services, ont, dans leurs besoins pressants, recouru continuellement à la France ;
    la France, persuadée qu’il s’agissait non de la cause d’un homme mais de Dieu, n’a jamais refusé le secours demandé ;
    bien plus, prévenant la demande, on l’a vue venir d’elle-même prêter le secours de sa puissance à l’Église en détresse.

    Aussi, nous est-il manifeste que le Rédempteur a choisi le béni Royaume de France comme l’exécuteur spécial de Ses divines volontés ;
    Il le porte suspendu autour de Ses reins, en guise de carquois ;
    Il en tire ordinairement ses flèches d’élection quand, avec l’arc, Il veut défendre la liberté de l’Église et de la Foi, broyer l’impiété et protéger la justice… « .

    Également :

    «Vous direz aux français qu’ils fassent leur trésor des testaments de Saint Rémy, de Charlemagne, et de Saint Louis, qui se résument dans ces mots si souvent répétés par l’héroïne d’Orléans :

    Vive le Christ qui est Roi de France.

    A ce titre seulement la France est grande parmi les nations. A cette clause dieu la protégera et la fera libre…

    … Saint Pie X, le 13 décembre 1908 à l’Évêque d’Orléans, lors de la lecture du Décret de béatification de Jeanne d’Arc.

  11. Paul dit :

    Faut-il voir un effet de la Neuvaine dans la dernière déclaration du Premier Ministre rappelant les fondements chrétiens de la France?

  12. Pauvre pécheur que je suis dit :

    Gardons espoir et confiance !
    La Vierge Marie et l’Esprit Saint sont toujours actifs + + +

    • françoise dit :

      je souscris à votre proposition et prie pour avoir cette fidélité à l’ esp^érance

  13. roujol dit :

    Oui , que l’Esprit nous inspire et nous conduise ! Merci

  14. duban dit :

    Apprenons aussi à connaître le vrai visage de l’Islam et à recevoir d’eux ce que l’Esprit a à nous dire par nos frères humains croyants.

  15. Louis Fohssie dit :

    Belle meditation qui eleve notre coeur. Nous devons demander pour tout un chacun une nouvelle effusion de l’esprit pour etre toujours disponible a etre l’ecoute de Dieu et a temoigner dans la joie.

  16. Marie-Zoé dit :

    Je ne comprends pas que l’on mélange libéralisme et blasphème, le libéralisme s’est inspiré des valeurs chrétiennes et s’il y a blasphème c’est qu’il a été dévoyé et déformé et c’est alors du libertarisme, le libéralisme n’est pas du « laissez-faire n’importe quoi ». A lire et réfléchir : le livre de Charles Gave « un libéral nommé Jésus » .

    Ceci dit, belle méditation.