Méditation du Père Daniel-Ange

France rebelle, reçois ton enfance nouvelle

Père Daniel AngeVoici juste 1516 ans, à Reims, Clovis et ses 3000 Francs sont immergés dans les eaux du baptême par les mains de Saint Rémi. Quel jour exactement ? Noël !

Et Claudel dans son chef-d’œuvre, si profondément, théologique – l’Annonce faite à Marie- situe le sacre de Charles VII, grâce à la Pucelle de Domrémy, à Reims encore, encore la nuit même de Noël.

Mais voici que notre peuple ainsi marqué au fer rouge, jusque dans ses gênes par ce mystère adorable entre tous, régresse de plus de 2000 ans dans le paganisme celte ou greco-romain, devenant ainsi anachronique : essayant de vivre comme si le Sauveur n’était encore jamais venu. Voici qu’une innocente crèche soulève un tolé, qu’un bébé en plastique fait trembler la République.

Pour quel crime ? Elle représente – ô horreur !- une famille ! Et voilà que cette famille – déjà expatriée – est à nouveau extradée, visa refusé. Et quand on ne sait plus qui est ce Bébé, on ne sait plus ce qu’est un enfant (sinon un objet commercialisable), ni ce qu’est un homme ou une femme (sinon des sortes de clones interchangeables), ni ce qu’est une famille (sinon une relation à géométrie variable). Bref, qui n’accueille pas l’Enfant de Noël, se rebelle contre le réel.

Alors, nous, en cette nuit sainte entre toutes, pour essuyer les pleurs de la Mère de Dieu devant son enfant éjecté par un Etat reniant ses sources, laissons-nous éblouir et attendrir par la pure splendeur du plus beau des enfants jamais né d’une femme. Soyons ce ravi des santons de Provence, avec les enfants aux yeux extasiés devant nos merveilleuses crèches aux mille facettes.

Accueillons l’Enfant en qui chaque enfant se reconnaît, par qui est guérie ma gestation, transfigurée ma naissance, et grâce à qui m’est donné mon enfance nouvelle, éternelle, car divine : la sienne !

Je veux recevoir de ses petites mains son Père et me laisser engendrer par Lui. Je lui ai donné une maman : il me donne son Papa.

Car uniquement parce que Dieu a pu dire en toute vérité maman à une jeune fille, qu’aujourd’hui je puis dire en toute certitude : papa à Dieu.

Admirable échange ! Je lui donne mon humanité : il m’offre sa divinité. Je lui donne ma misère, il m’offre sa lumière. Il épouse mes souffrances : il me fait épouser la petite fille Espérance. Je lui refile ma mort : il me communique sa vie1. Oui, il épouse toute de mon existence, de l’état de zygote à celui de cadavre, pour m’ouvrir le Ciel et me rendre im-mortel. Dis-moi quel Dieu a jamais été jusque-là dans l’amour ?

Il se glisse, se faufile, s’insinue chez nous, passager d’abord clandestin, puis incognito, peur de me faire peur. Qui donc tremble devant un nourrisson ? Ce bébé ne révèle-t-il l’éternelle enfance -innocence de Dieu- (ce fut le coup de foudre du jeune paumé qu’était un certain Paul Claudel, à Notre Dame de Paris, aux premières Vêpres de Noël près du second pilier.

Dans le profond silence de cette nuit, les Anges sidérés se taisent, en écoutant résonner le cri primordial de la Parole faite enfant.

Et ces premiers vagissements déjà murmurent : « qui ne devient comme moi n’entrera pas dans le Royaume ». Et encore : «  Tout ce que tu fais à un seul de mes frères de chair, c’est à Moi que tu le fais ». Et encore : «  Tu me vois, tu vois ton Père  » .
Dans nos épaisses ténèbres, à travers la fente de ses petits yeux qui s’entrouvrent déjà filtrent, la flamme qu’aucune tempête ne pourra jamais souffler, les premiers rayons de cette clarté d’éternité qu’aucune nuit ne pourra jamais ensevelir. Lumière qui ne cessera d’irradier le monde jusqu’au Soleil éternellement levant de sa Venue en Gloire.

En cette nuit, reçois donc des mains de Marie, cet Enfant qu’Elle te confie, cet Enfant qui dans tes bras s’abandonne à toi, pour qu’avec lui, tu t’abandonnes dans les bras de son Père et de sa Mère. Le voilà livré à moi, totalement dépendant de mon cœur.
Ah ! Mon Créateur à qui j’ose dire comme une maman : «  mon Petit ! » Ce Dieu que je puis adopter, caresser, réjouir, consoler ! Mais à une condition : le protéger, comme Joseph protégeant la Vie-faite-chair contre ces Hérodes qui ne sont pas encore morts. Ils se déchaînent, ils en veulent toujours à l’Enfant. Leur fureur sur nos enfants violent leur conscience, souillent leur innocence, pervertit leur bon sens, falsifie leur intelligence.

Qu’il me donne son courage pour prendre sa défense en chaque tout petit. Jean-Paul II s’écrie en pleine nuit de Noël : «  En chaque petit, il y a certainement Jésus ! »

Mendions le regard ébloui de sa Maman, pour que je reconnaisse, accueille protège son Enfant, au-dedans de chaque Enfant encore à naître, à peine né, ou la personne «  retombée en enfance ». Car «  sur le visage de chacun resplendit le visage de Jésus » (Pape François aux gynécologues). Mais « n’ayons pas peur, l’Enfant Jésus est avec nous. » (dernier mot griffonné par Edith Stein).

Alors, ce sera Noël. Et quand tous les Français tomberont à genoux devant cet Enfant-Roi, alors ce sera le Nouveau Noël de notre peuple. L’aube d’un nouvel avenir irradiant le monde de la Vérité qui est Lumière.

1 Cet Enfant est «  un tabernacle de Gloire où le divin et l’humain se rencontrent dans une étreinte qui ne pourra jamais être brisée. Il verse la divinité dans le cœur malade de l’humanité et en lui insufflant l’Esprit du Père la rend capable de devenir Dieu par la grâce. » Jean-Paul II,  Orientale Lumen, 15

 

Père Daniel-Ange
Le père Daniel-Ange est un prêtre catholique et écrivain français né le 17 octobre 1932 à Bruxelles. Il est, entre autres, le fondateur de l’école de prière et d’évangélisation Jeunesse-Lumière, créée en 1984, en réponse à la phrase « Vous, les jeunes, vous êtes les premiers apôtres et évangélisateurs du monde de la jeunesse » du pape Jean-Paul II. Il a réalisé 220 tournées d’évangélisation dans 42 pays.
A partager ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone
Publié dans Méditations
34 commentaires sur “Méditation du Père Daniel-Ange
  1. Claudemary dit :

    Merci Père, pour cette belle méditation, pleine d’espérance… J’ai besoin d’entendre ce que vous expliquer, si bien. bonne année

  2. Espérance dit :

    … la Loi fut donnée par Moise,
    la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. »
    « Dieu,
    Personne ne l’a jamais vu ;
    le Fils unique,
    Lui qui est Dieu,
    Lui qui est dans le sein du Père,
    C’est Lui qui L’a fait connaitre. »

    « … à tous ceux qui L’ont reçu,
    Il a donné de pouvoir devenir Enfants de Dieu,
    Eux qui croient en Son Nom. »
    « …Ils sont nés de Dieu »
    Evangile d’aujourd’hui Saint Jean 1 :1-18

    • Espérance dit :

      « Jour de passage…d’une année à l’autre, de l’ancien au nouveau.
      Le Verbe aussi est passé, des ténèbres à la lumière, du sein du Père au sein de ce monde. Tout homme est invité à vivre la même traversée. Et par là même, il est divisé :
      Ténèbres ou lumières ? Accueil ou refus ? Orgueil ou humilité ?
      Ce combat des commencements se jouera jusqu’à la fin des temps.
      C’est l’image du combat intérieur qui nous habite en permanence.
      Ne le fuyons pas. Reconnaissons simplement que c’est en l’affrontant que nous pourrons passer vers un nouveau commencement, comme on passe vers la nouveauté d’une année. »
      Sœur Véronique Thiébaut (Prions en Eglise)

      Prions les uns pour les autres, pour le monde entier,
      pour ceux qui souffrent et ceux qui vivent une tragédie,
      pour ceux qui s’égarent et pour ceux qui sont sans espoir…
      …viens, Seigneur Jésus…

      • Espérance dit :

        « L’Eglise, qui a sa mission de Dieu même de conduire l’humanité vers cette cité… » Cardinal Jean Daniélou
        « Je sais que vous répondrez oui.
        Pourquoi répondre oui ? Pour diviniser le monde, bien sûr,
        mais aussi pour entendre un jour la voix du Fils vous dire merci.
        Avancez dans la paix et la joie vers le Christ
        qui vous tend la main.
        Prenez cette main et la main de vos frères.
        Criez au monde : « nous avons trouvé le Messie »,
        et offrez votre jeunesse et votre vie à Celui qui vous dit :
        « Je suis avec vous jusqu’à la fin des temps »
        Isabelle Prêtre
        (Cette soif qui vous habite, lettres aux Jeunes)

        «… pour rendre témoignage à La Lumière. »

        « Amour et Vérité se rencontrent, alléluia,
        Justice et Paix s’embrassent, alléluia »
        Liturgie des heures

  3. Mariateresa dit :

    « Cette façon de ronger la France de l’intérieur ne peut plus durer ». Non seulement la France, mais tous les pays occidentaux. Comment ne se rend-on pas compte que la civilisation occidentale est en pleine décadence,qu’ elle court à sa perte, et que cette façon d’élargir des droits à tout le monde (en les faisant passer pour une avance de la civilisation et du « progressisme ») a tué le droit, c’est la corruption du droit qui nous a été donné par Rome pour tempérer l’arrogance du pouvoir? L’Enfant Jèsus est né pour tous les hommes, tous les hommes portent dans leur coeur l’attraction pour le bien, le beau, la vérité. Parfois il suffit d’une parole bien dite pour convertir les coeurs les plus endurcis. Toutefois j’ai l’impression qu’aujourd’hui la chose la plus difficile c’est de toucher ce petit coin du coeur des hommes.Est-ce qu’il est plus difficile de reconvertir l’Europe d’aujourd’hui ou le paiens de l’Empire Romain?

    • Espérance dit :

      « Apres avoir, à maintes reprises et sous maintes formes, parlé jadis aux Pères par les prophètes, Dieu, en ces jours qui sont les dernières, nous a parlé par le Fils qu’Il a établi héritier
      de toutes choses, par qui aussi Il a fait les siècles »
      Hébreux 1 : 1-2

      « …Tout ce qu’il y a dans le monde,
      la convoitise de la chair,
      la convoitise des yeux, l’arrogance de la richesse,
      tout cela ne vient pas du Père, mais du monde.
      Or, le monde passe, et sa convoitise avec lui.
      – Mais celui qui fait la volonté de Dieu
      demeure pour toujours. »
      Lecture d’aujourd’hui, St Jean 2 : 12-17

  4. Espérance dit :

    « Il est midi, je vois l’église ouverte.
    Il faut entrer.
    Mère de Jésus-Christ,
    je ne viens pas prier.
    Je n’ai rien à offrir
    et rien à demander.
    Je viens seulement, Mère,
    pour te regarder.
    Te regarder, pleurer de bonheur,
    savoir cela que je suis ton fils et que tu es là.
    Rien que pour un moment,
    pendant que tout s’arrête.
    Midi !
    Être avec toi, Marie,
    en ce lieu où tu es ;
    ne rien dire, regarder ton visage,
    laisser le cœur chanter dans son propre langage.
    Ne rien dire, mais seulement chanter parce qu’on a le cœur trop plein,
    comme le merle qui suit son idée en ces espèces de couplets soudains,
    Parce qu’il est midi,
    parce que nous sommes en ce jour d’aujourd’hui,
    Parce que tu es là pour toujours,
    simplement parce que tu es Marie,
    simplement parce que tu existes.
    Mère de Jésus-Christ, sois remerciée. »
    Paul Claudel, La Vierge à midi (Extrait – MariedeNazareth)

    Récit de Paul Claudel converti pendant le Chant du Magnificat :
    http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t13216-poeme-a-la-vierge-a-midi
    Madeleine Renaud dit « La Vierge à midi » de Paul Claudel :
    http://www.ina.fr/video/I04321482

    • Espérance dit :

      « Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction
      – et toi, ton âme sera traversée d’un glaive »
      Evangile d’aujourd’hui (Jean 2,22-35)
      Merci Marie, notre Mère et Mère de Miséricorde, Toi
      dont le Cœur est uni au Cœur de Jésus, merci.

  5. Espérance dit :

    « Lumière qui ne cessera d’irradier le monde
    jusqu’au Soleil éternellement levant
    de sa Venue en Gloire »
    Père Daniel-Ange

    En cette Fête de la Sainte Famille,
    « Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit,
    par Jésus, Marie et Joseph »
    Amen

    • Espérance dit :

      « N’ayons pas peur, l’Enfant Jésus est avec nous. »
      (dernier mot griffonné par Edith Stein)
      Cette parole d’Edith Stein est très émouvante, lorsque l’on sait que « Le 9 août 1942, Edith Stein meurt dans les chambres à gaz d’Auschwitz, à la fois victime de la Shoah et témoin du Christ. »

      « Dieu est la vérité.
      Qui cherche la vérité, cherche Dieu,
      qu’il en soit conscient ou non. »
      Edith Stein

  6. Espérance dit :

    « L’aube d’un nouvel avenir irradiant le monde de la Vérité qui est Lumière » Père Daniel-Ange
    Que Saint Jean Apôtre Evangéliste (dont la fête est aujourd’hui)
    lui qui « vit et crut » (Jean 20 : 8,) nous aide à accueillir dans notre maison et notre cœur La Sainte Vierge, lui à qui Jésus-Christ confia Marie. (Jean 19 :26)
    Que Saint Jean nous aide aussi à nous pencher sur Jésus, lui qui reposa sur la poitrine de notre-Seigneur au cours du Dernier Repas. (Jean 13 : 23-25)
    Et avec Saint Jean, le disciple bien aimé, «rendons témoignage», « ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché du Verbe de vie, nous vous l’annonçons » (Jean 1 :1-4)

    « Rendez grâce en rappelant Son Nom très Saint. »
    Psaume d’aujourd’hui, 96(97)
    « Jésus, Lumière du monde,
    Heureux celui qui Te rencontre ! »
    « Verbe de vie »
    « Vivante est la Parole de Dieu,
    Plus pénétrante qu’un glaive.
    Fils d’homme, porte-leur ma parole.
    Plus pénétrante qu’un glaive.
    Gloire au Père. »
    Liturgie des heures.

    Disciples bien-aimés

    • Espérance dit :

      « L’aube d’un nouvel avenir
      irradiant le monde
      de la Vérité qui est Lumière »
      Père Daniel-Ange

      « Jésus est pour moi le livre des livres. »
      Marthe Robin

  7. Dominique MONTERRAT dit :

    Bien franchement cette neuvaine pour la France me gêne de par sa forme et pour le fond. (Je me suis surpris à prier pour que l’on ne prie plus avec…)
    La forme : les mots employés ainsi que le vouvoiement sont des formes d’expression du début du siècle dernier et non nos mots d’aujourd’hui.
    le fond : Nous croyants prions pour des gens en souffrance (maladies, catastrophes, drames…) pour des êtres humains mais pas pour un pays qui est une zône géographique déterminée, je n’en vois pas le sens.
    Nous Chrétiens sommes appelés à une dimension bien plus universelle et large que celle de notre pays.
    Oui notre pays va mal et notre société peine à trouver ses repères c’est évident. Mais il est tout de même la cinquième puissance mondiale…. et ce sont les inégalités qui se creusent entre riches et pauvres qui aggravent misère et souffrances. D’autre par les problèmes que nous avons ici sont aussi ceux des autres pays européens. Et que dire de l’Afrique et de l’Asie….! qui sont encore bien plus précaires au niveau de la santé et de l’alimentation…. Le pape François nous trace le chemin en parlant pour Noël des Chrétiens d’Orient et des réfugiés qui meurent en Méditerranée.
    Nous Chrétiens devons nous élever aux dimensions du monde. je le pense vraiment.

    Dominique

    • Espérance dit :

      Le vouvoiement peut facilement être remplacé par le tutoiement.
      Les prières des Saints sont très puissantes car nous ne sommes pas seuls à les prier puisque les Saints les prient avec nous.

      Quant à « la » question pourquoi prier pour la France, le LIVRE « pourquoi prier pour la France » de Mgr Henri Brincard, évêque du lieu, et du P. Bernard Peyrous a été très justement recommandé à plusieurs reprises sur le site.
      Prier pour la France n’empêche pas l’intercession continuelle pour le monde entier et ses problèmes graves (ainsi que pour nos familles, amis, collègues, incroyants, personnes en difficulté, en souffrance, prêtres …etc), ainsi que pour les Chrétiens persécutés (cf onglet Actus).
      Aussi, vous trouverez la VIDEO sur Marthe Robin sur l’onglet Ressources Spirituelles -20 novembre 2014.
      Que Dieu vous bénisse et vous comble de Ses bienfaits.

      Merci pour la Neuvaine et sa belle prière pour la France,
      liée à Notre-Dame du Rosaire. La prière du Rosaire est la prière
      « reine » comme nous le rappelait un participant.
      Persévérons de plus belle et continuons de répandre la Neuvaine…jusqu’au dernier jour !

      «Le peuple qui marchait dans les ténèbres
      a vu se lever une grande lumière ;
      Sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre
      une lumière a resplendi.»
      Isaïe 60:1

      « JESUS, j’ai confiance en Toi »

  8. VERGNE dit :

    SUPER BEAU-BON-BIEN. Bien à vous.fr

  9. Chenaux Patric dit :

    Que dire si ce n’est que tout est dit et bien dit.

    • Reis Christophe dit :

      Merci cher Père Daniel-Ange pour cette méditation de Noël
      si profonde et empreinte de vérité! Amen

  10. SOPHOCLE dit :

    Merci D+A
    cette méditation permet de répondre à cette question pour 2015 et suivants..OU SE SITUE LE FUTUR DE LA FRANCE
    Combien de temps faudra t il pour que nous conscientisions cette vérité : Le futur de notre peuple, de nos futurs dirigeants ne se situent pas dans la philosophie politique, nos projets politiques avec leurs principes, dans leurs concepts d’autorité et de pouvoir, aussi légitimes que soit tout cela, notre futur n’est pas dans la venue d’un homme providentiel roi ou président,
    Mais le futur de la France est dans l’adoration de l’Enfant-Jésus dans le mystère de Noel et dans l’adoration du mystère du Christ en croix. Seule l’adoration est un rempart à l’ennemi du mensonge, de la trahison, de l’argent-roi, de l’orgueil de l’intelligence.
    Vous savez l’attitude qui est commune et fondamentale à tous les Rois de l’ancien testament ayant trouvé miséricorde au cœur du Seigneur Adonaï : l’adoration qui révèle le cœur doux et humble du roi ! Devenons ces rois par L’adoration de l’enfant Jésus entre les deux bras de Marie! Devenons Roi par l’adoration de Jésus mourant entre les deux bras de la croix ! Sophocle

  11. Fleur en saint Joseph dit :

    Une très belle Méditation du Père Daniel-Ange et Dieu vous bénisse! Il nous ramène à une triste réalité sur nos attitudes, et nous n’avons surtout pas à juger le peuple juif alors que nous ne faisons guère mieux en notre monde actuel!

    Merci pour le beau message d’espoir…

    Il faut toujours garder espoir et confiance en Dieu tout comme la Vierge Marie et Joseph son très chaste époux l’ont manifesté aux yeux du monde!

    • lagarrigue Marie dit :

      Joyeux Noël et un grand merci au père Daniel ange pour ce beau message.
      Malgré nos difficultés de tous les jours, gardons à l’esprit la symbolique image de la vie de famille vécue en toute simplicité par Marie Joseph et Jesus qui nous aide à la conserver unie dans l’amour, la paix et la joie.
      Que grâce à nos prières nos dirigeants parviennent à restaurer cette valeur qui est la base du fondement de la joie de vivre en France.
      Que Jesus, Marie et Joseph nous garde uni dans l’amour de Dieu notre divin créateur.
      Amen

  12. Upsilon dit :

    merci Père Daniel-Ange pour cette belle méditation de Noël et merci à toi Épsilon : c’est pour tous les hommes que Dieu s’est incarné.
    Upsilon.

  13. Nadine dit :

    Merci pour la joie de Noël et la douleur palpable dans la méditation d’aujourd’hui. Le Divin Enfant: « Le voilà livré à moi, totalement dépendant de mon cœur. »
    Il est bien juste de dire (un commentaire ici): « Cette façon de ronger la France de l’intérieur ne peut plus durer. »
    Nous disons merci à Benoît XVI pour ses paroles claires et toujours fraîches:
    « Quand nous réfléchissons sur ce mystère joyeux, cela nous met dans l’espérance certaine que Dieu continue à nous rejoindre dans notre histoire, qu’Il continue à agir avec une puissance créatrice afin d’atteindre des buts qui, à vues humaines, semblent impossibles.
    Nous sommes mis au défi de nous ouvrir à l’action transformante de l’Esprit Créateur qui fait de nous des êtres nouveaux, qui nous fait un avec Lui, et nous remplit de sa vie.
    Et nous sommes invités, avec une exquise courtoisie, à donner notre consentement à sa venue en nous, à accueillir le Verbe de Dieu dans nos cœurs, pour que nous soyons rendus capables de répondre à son amour et de nous ouvrir à l’amour les uns envers les autres. »
    Benoît XVI, 14 mai 2009, Homélie prononcée à l’Office des Vêpres à Nazareth.

  14. Espérance dit :

    …« en cette nuit sainte entre toutes, pour essuyer les pleurs de la Mère de Dieu devant son enfant éjecté par un Etat reniant ses sources, laissons-nous éblouir et attendrir par la pure splendeur du plus beau des enfants jamais né d’une femme »
    Père Daniel-Ange

    « Noël ! Noël ! (…)
    Dieu s’abaissant jusqu’à la créature, pour lui permettre d’aller jusqu’à Lui…
    Noël ! Noël !…
    c’est Jésus Rédempteur !
    Que pouvons-nous contempler de plus beau ?
    Que pouvons-nous admirer de plus sublime ?
    Que pouvons-nous adorer de plus merveilleux que la naissance
    du Fils de Dieu,
    Jésus, venu apporter et allumer le feu (son Feu) sur la terre »
    Marthe Robin

    « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu» (Jean 1:1)
    « Tu es mon Fils, moi aujourd’hui, Je t’ai engendré »
    (Hébreux 1 : 5)
    « Le Verbe s’est fait chair, et il a habité parmi nous »
    (Jean 1,14)…
    « et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’Il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité. »
    «…à tous ceux qui L’ont reçu,Il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu» (Jean 1,12)
    « Que se prosternent devant Lui tous les anges de Dieu »
    (Hébreux 1 : 6)

    «Le Fils de Dieu s’est fait fils de l’homme
    pour faire des hommes les fils de Dieu»
    (Saint Jean Chrysostome)

  15. Dumoulin dit :

    Je cite « Voici qu’une innocente crèche soulève un tolé, qu’un bébé en plastique fait trembler la République »…
    et moi de rajouter : Tout ça pour que la 1ère religion de France
    – cesse de combattre leurs médiocrités ?
    – cesse de maintenir la connaissance ET la FOI en Christ en France ?
    Nb: Quand on sait que ce sont de mêmes « hommes » de pouvoir qui préfèrent entretenir l’illusion d’un père Noel, la « commémoration » d’une bûche de Noel, celle d’une sapin ou celle de la transmission de cadeaux (que des fêtes créées originellement pour et dans un monde chrétien), plutôt que de permettre la commémoration d’une naissance historique parce-que le christianisme refuse la médiocrité au nom de ses valeurs…, ça devrait interroger tout le monde :
    – ça devrait interroger tous les croyants
    (En cas de succès… qui seront les prochains sur la « liste » ?)
    – ainsi que tous les intellectuels athées
    Nb: Est-ce là leur conception de la laïcité ?QUELLE SORTE DE LAÏCITE ?

    Si leur objectif est que le FAUX et l’INUTILE deviennent religion,
    à la place d’une réalité historique commémorée par plus de la moitié de la planète…. (Ce à seule fin de faire disparaître la religion chrétienne d’occident ? Et ensuite une autre ?)
    on a du souci à se faire :
    – ils ne valent pas mieux que les dictateurs qu’ils prétendent vouloir combattre
    – Cela signifie aussi que pour faire triompher leurs pouvoirs et leurs lois immorales au mépris de nos droits,
    ils doivent tuer LA religion par tous les moyens.
    (Toutes les religions une par une)
    Qui peut accepter ça ?

    C’est là que ça devient sérieux et dangereux :
    – En dehors du fait qu’ils s’agisse d’une atteinte à nos libertés et droits par abus de pouvoir, abus de confiance et abus de faiblesses par manipulation médiatique et manipulation intellectuelle,
    – En dehors du fait qu’il s’agisse d’une atteinte à nos droits de l’homme et du sol y compris
    nous ne pouvons que constater la réalité suivante :
    nous sommes dirigés par la dictature d’individus qui nous imposent un mode de pensée unique (peu leurs importe s’il s’agit de mensonges…) prêts à tout pourvu que ça leurs rapporte. (et il y a de quoi dire)

    Et on s’étonne encore que le monde aille mal ?
    Quelles sortes d’avenir ces personnes de pouvoir nous imposent-elles ?

    J’écris tout ça pour le Pape François.
    cette façon de ronger la France de l’intérieur ne peut plus durer.
    (elle ne doit pas devenir une « contagion » pour le reste du monde : plus EUX ralentissent la justice à des fins personnelles, plus ilS contaminent le monde ET le rendent vulnérable)
    Nb : Quand on sait de quoi ils sont capables pour être entendus à haut niveau partout… on a toutes les raisons de les éloigner du pouvoir.
    (c’est aussi pour ça que j’ai adhéré à la chaîne de prière pour la France).

    « France nouvelle »… j’y crois.
    Mais solidarité nationale ET internationale oblige pour combattre :
    les dictatures, les attaques de la FOI, et la médiocrité.

    • Espérance dit :

      « Dieu qui sauves tous les hommes et ne veux en perdre aucun, écoute la prière de ton peuple
      et donne-lui la joie d’être exaucé.
      Par Jésus le Christ, notre Seigneur. » Amen

      Écoutez la voix des guetteurs :
      ils élèvent la voix,
      tous ensemble ils crient de joie
      car, de leurs propres yeux,
      ils voient le Seigneur qui revient à Sion.
      Éclatez en cris de joie,
      vous, ruines de Jérusalem,
      car le Seigneur console son peuple,
      il rachète Jérusalem !
      Le Seigneur a montré la sainteté de son bras
      aux yeux de toutes les nations.
      Tous les lointains de la terre
      ont vu le salut de notre Dieu.
      Livre du prophète Isaïe (52:7-10)
      Lecture d’aujourd’hui

    • Marie - Noëlle dit :

      N’ayons pas peur ; « La lumière ne naît pas des ténèbres mais les ténèbres meurent de la lumière ». C’est l’issue glorieuse infaillible de notre combat dans la prière et la confiance.

  16. lusiete Augustine dit :

    Merci pour ce message si profond sur la nativité de notre Seigneur, notre Christ Roi, avec lui notre vie est lumiere. Croyons en lui et faisons lui confiance. Bon Noel

  17. bazile dit :

    Merci au père Daniel-Ange pour ces mots lumineux, qui nous aident non seulement à fêter Noël mais à comprendre l’époque où nous vivons. Dominée par la culture de mort, mais promise à la régénération. Car Dieu n’abandonne jamais ses enfants!!

  18. colombe dit :

    Je confirme ce que je ressens en lisant le texte commentaire Epsilon , le Père Daniel Ange que j’ai eu l’occasion de rencontrer a une retraite, nous rappelle combien la nativité a joue un rôle important dans notre FRANCE.ET pour l’enfant DIEU il n’y a pas de différence car tous unis au même père. En ce jour de NOËL allons tous ensemble voir le messie. En ce saint jour voila accomplies les prophéties.

  19. LEONARD dit :

    La France « fille ainée de l’Eglise » se targue de sa laïcité !
    Prions pour que ses enfants retrouvent la foi vivante de nos anciens. Confions-la au Seigneur avec confiance.

  20. Epsilon dit :

    Célébrons ensemble cette naissance, LA naissance.
    Et gardons-nous de la tentation de raisonner en « nous » (les purs, les clairvoyants, les fidèles) et « eux » (les mauvais, les aveugles, les stupides).
    Car c’est pour TOUS que Dieu s’est incarné, pour ramener précisément les pécheurs à lui; et c’est notre mission de l’aider à éclairer les esprits, et convertir par l’exemple. Rappelons-nous qu’il y a peu, nous étions nous aussi pécheurs; que nous le sommes encore et que la conversion s’adresse à nous qui ne sommes pas à l’abri de la tentation et l’erreur; comme à ceux qui s’égarent si manifestement mais sont aussi appelés à la conversion et l’Amour de Dieu pour tous les hommes.
    Père, donne-nous la force des apôtres, non pas violence mais conviction paisible et inébranlable; et patience pour dire et répéter inlassablement qu’ils se trompent et sont malheureux de se couper de la source de la Vie.

  21. Bertrand Fessard de Foucault dit :

    Quand la France acceptera ce que le monde a toujours cru d’elle et ce que les siens, natifs ou nouveaux-venus, espèrent d’elle, alors elle trouvera – sans référence ni étiquette – le don de Dieu. La prière à sa racine est aveu de pauvreté. Les Français sans repères, l’Europe sans le ferment et l’imagination de cette France millénaire, le monde sans sa plus vieille partie … éprouvent ce dénuement. De là jaillit le cri de Bartimée, des lépreux, de la Cananéenne – dénuement du Christ en croix – et à quoi répondent pitié et compassion du Sauveur. Sans oriflamme, sans réseaux que nos mains se joignant et cherchant celles de tout autre remplacent les chaînes de tout orgueil, de tout racisme, de toute pétition prosélyte de supériorité. Que notre aînesse dans l’Eglise soit d’abord la mémoire fondant notre espérance. Pour la faire partager, que les chrétiens en France soient exemplaires d’écoute, d’accueil et de générosité matériellement, sentimentalement, spirituellement. Alors les pains et les poissons seront à nouveau multipliés et peut-être aurons-nous – chrétiens en France – l’honneur et la charge de le distribuer.

  22. Françoise dit :

    Merveilleuse Méditation dans laquelle est formulé tout ce en quoi nous croyons ,ce que nous vivons au plus profond de nous Dans cette méditation je me suis retrouvée , » rassemblée  »
    Merci,Père.Joyeux Noël .