Méditation de Dom Courau

Ce que nous dit la Vierge à Pontmain

(17 janvier 1871)

Dom CourauLe surnaturel se manifeste en France lorsqu’elle se trouve au bord du précipice, mettant en cela notre pays un peu à part des autres. Mais honor onus, disent les anciens, plus grand honneur entraîne davantage de responsabilité. Clovis ou Jeanne d’Arc, les apparitions mariales depuis 1830 (Rue du Bac), tout cela c’est le Ciel qui se penche sur notre histoire à bout de souffle, l’obligeant au sursum corda duquel elle a failli. En cette période de l’année, le 17 janvier 1871, Marie apparut à Pontmain, à 40 km d’une armée française en déroute vers Laval, humiliée et désespérée après la défaite du Mans devant les Prussiens. La Bretagne est alors menacée, dernière carte pour négocier un armistice pas trop indigne : mutineries, épidémies, épuisement généralisé, que faire ?

À une encablure de là donc, un trou perdu, Pontmain, hameau de moins de cent habitants y compris les nouveau-nés et une marmaille nombreuse, souffre du drame de façon un peu assourdie. Ce jour-là, l’angoisse n’empêche pas le train-train quotidien : piler des ajoncs pour le bétail, préparer les repas… À partir de 18h et jusqu’à 21h, dans un va-et-vient sur la grand’ place de l’église, deux enfants, puis d’autres voient au-dessus d’une grange, une douceur qui sourit au milieu d’un ciel très dégagé, constellé d’étoiles. De quart d’heure en quart d’heure, les enfants s’assemblent, les adultes aussi (qui ne voient pas), jusqu’à un nouveau-né qui crie en pointant du doigt, « Zésus », le seul mot qu’il sache. Deux religieuses et le curé qui tient bien sa paroisse se mêlent à la grosse cinquantaine de témoins (les 3/4 du village).

En ces heures graves, tous jouent le jeu presque d’emblée. Un épisode mérite d’être souligné, car il éclaire l’actualité d’aujourd’hui et ses tristesses. Alors que Marie souriait et attirait les sourires des enfants, jouant parfois même de ses mains comme pour cajoler de loin (au-dessus du toit de la grange), Vlà qu’elle tombe en humilité, disent-ils à un moment : en humilité, c’est-à-dire en tristesse, état de l’homme humilié, tombé à terre. Dans le brouhaha, le curé demande alors le silence. On lui propose de s’adresser à Notre Dame. Hélas, je ne la vois pas, que pourrais-je lui dire… Prions : mot-clé, celui de cette neuvaine de mois pour la France.

Au cours de la liturgie improvisée alors dans le froid piquant (chapelet, litanies, hymnes mariales, cantiques…), Notre-Dame, silencieuse, dévoile quelques symboles (croix, cierges) et surtout déroule un message tout simple sous ses pieds, à chaque intonation de ces diverses prières : MAIS PRIEZ MES ENFANTS DIEU VOUS EXAUCERA EN PEU DE TEMPS MON FILS SE LAISSE TOUCHER. Le premier mot (mais), le manque de ponctuation, le gros point, ce qui est souligné, tout cela intrigue le Français qui aime les idées claires. À Pontmain, Marie s’est moquée finement de nos désirs d’investigation exhaustive, qui nous poussent à vouloir tout savoir, tout de suite. Toujours est-il que trois jours après ce 17 janvier, contre toute attente, les Prussiens rebroussaient chemin et l’armistice était signé le 28. Conclusion : Pontmain est un trou perdu (et resté tel) ; la vraie France se joue là où elle échappe aux médias, ayant en elle l’avenir de Dieu dans sa fidélité aux gestes de la vie quotidienne, au court terme « tout bête » mais bien ordonné, laissant le long terme à la Providence qui voit plus loin que nos prudences, surtout quand elles sont affolées. Un évêque me disait récemment de S. Joseph : Plus il se cache, plus il rayonne. La vocation de la France doit lui ressembler, rayonnant dans l’humilité cachée, dans l’effort patient qui ne paie pas de mine. « Jeunesse nouvelle, jeunesse rebelle » à l’avilissement des âmes, écoute bien Marie qui te dit comment prier.

Dom Hervé Courau
Né en 1943, le Père Hervé Courau, abbé de Notre Dame de Triors est entré en 1964 à l’abbaye de Fontgombault où, après son ordination sacerdotale en 1974, il a été hôtelier, puis maître des novices. En 1984, il a été nommé à la tête de la fondation faite par Fontgombault à Triors, dans la Drôme, à 20 km de la ferme de Marthe Robin. Il en a été béni premier abbé en 1994.

A partager ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone
Publié dans Méditations
38 commentaires sur “Méditation de Dom Courau
  1. hoang pesneau dit :

    Sauvez la France du gouffre mais jetez-y tous ces guignols qui nous y ont précipités

  2. de montmarin dit :

    Merci père pour cette méditation qui fait du bien et remonte le moral et insiste si bien sur la nécessité de prier, qui n’est pas vaine!
    Après le pessimisme ambiant votre parole est rafraîchissante

  3. Espérance dit :

    MAIS PRIEZ MES ENFANTS DIEU VOUS EXAUCERA EN PEU DE TEMPS
    MON FILS SE LAISSE TOUCHER.

    « Écoute bien Marie qui te dit comment prier. »
    nous dit Dom Courau

    O MARIE, « comblée de grâces »,
    toute remplie de l’ESPRIT SAINT
    aide moi, aide nous à t’écouter.

    « Jusqu’au bout, frère Roger a vu l’UNITE des Chrétiens
    comme une question de RECONCILIATION.
    Or la réconciliation est une démarche que chaque chrétien peut faire. Si tous la faisaient effectivement, l’unité serait toute proche » Frère François, de Taizé

    • Espérance dit :

      O Marie, guide nous l’un vers l’autre…
      cœur ouvert à l’ESPRIT-SAINT et à l’Amour,
      et prions ensemble, frère Roger veille sur Tous.
      Écoutons JESUS notre-Sauveur, Lumière du monde,
      adorons-Le avec sa Mère et notre Mère,
      Mère de tous les chrétiens,
      Marie.

      Frère Roger qui nous disait « Jusqu’à mon heure dernière,
      je reverrai le patriarche [Athënagoras de Constantinople]
      au moment de notre départ.
      Il se tenait dans l’embrasure de la porte,
      il éleva les mains
      comme s’il présentait le calice de l’Eucharistie
      et répéta encore une fois,
      parlant de la réconciliation des chrétiens:
      « La coupe et la fraction du pain,
      il n’y a pas d’autre chemin ; rappelez-vous… »

      Viens ESPRIT-SAINT Esprit de Vérité,
      « Attirez-nous dans vos clartés…
      que chaque minute
      nous emporte plus avant
      dans les profondeurs de l’auguste Mystère »
      Marthe Robin

      • Espérance dit :

        « Père, que tous soient un, comme nous sommes un,
        afin que le monde croie »
        Évangile de Jésus-Christ selon Saint Jean 17:21

        « Si tu savais le don de Dieu… »
        Saint Jean 4:10

        « Dieu est Esprit,
        et ceux qui adorent,
        c’est en Esprit et Vérité qu’ils doivent adorer. »
        Saint Jean 4:24

  4. Marie-Anne dit :

    Bien sûr, il se laissera toucher!En ce 20ème siècle, marqué par tant de crimes, de péchés et de rebellions contre Dieu, Jésus a révélé Sa Divine Miséricorde à travers sa messagère Sainte Faustine. »Mon Fils se laisse toucher » nous dit La Vierge Marie. Oui, croyons qu’Il va agir pour notre pays « en peu de temps » et DIVINEMENT, c’est à dire avec une tendresse, un pardon,une générosité que nous ne pouvons même pas imaginer!Quant à nous prions, croyons, espérons et aimons.
    Merci cher Père pour cette très belle méditation.

  5. ODIC dit :

    Oui merci, Cher Père, la Sainte-Vierge ne laissera jamais la France.
    Ainsi lors de la première guerre mondiale à la bataille de l’Ourcq, je crois. Notre Dame de Lourdes est apparue un 8 septembre. Par Google faite : « Apparitions de la Vierge sur le Front ». Evidement cela est peu connu et surtout cela n’a jamais été révélé. Je le savais, j’ai fait des recherches et j’ai trouvé… Je vous engage a y aller. La France Fille Aînée de l’Eglise a une protection toute particulière de la part de la Sainte Vierge notre Mère. Louis XIII a consacré la France à Marie et la Sainte Vierge a toujours répondu en sa faveur. Prions et nous le verrons.

  6. de castet dit :

    Plus unis que jamais sous la protection de Notre-Dame de Pontrain, nous la supplions afin que la France sorte grandie des épreuves qu’elle traverse: et qu ‘elle affirme haut et clair ses racines chrétiennes.

  7. de Jerphanion dit :

    SOS Marie. Vous avez arrêté les massacres (Pontmain, l’ile Bouchard etc). Ce jour aux nouvelles: le gouvernement facilite l’IVG : plus de morts qu’à la guerre de 1870 et indifférence !
    oui, au secours !

  8. Elisabeth Taillée dit :

    Nous devons aussi prier pour que les prêtres récitent avec les autres chrétiens la prière à l’Archange Saint-Michel à chaque fin de messe. C’est ce que demande également la Vierge Marie pour sauver la France et c’est aussi ce qui se pratiquait autrefois.

  9. Nadine dit :

    Une douceur qui sourit

    Merci pour chaque mot de cette méditation et merci pour chaque méditation, toutes tellement différentes les unes des autres, chacun partageant la part qu’il a reçue du Seigneur et qui est donc unique; enfin une belle harmonie.

    Marie est une douceur qui sourit. Devant une telle proximité aimante, tellement amie de la personne humaine, on voudrait emprunter les paroles de Ste Thérèse de Lisieux: « après un pareil langage, il n’y a plus qu’à se taire, à pleurer de reconnaissance et d’amour… » (début du Manuscrit B).
    Bonne fête de Notre-Dame de Pontmain à nous tous, participants et sympathisants de la Neuvaine.
    Merci aussi pour les ressources spirituelles, même si peut-être on ne peut pas profiter de tout. Dans un lien récent, on citait une Encyclique de St Jean-Paul II:
    « Le Dieu de l’Alliance a confié la vie de tout homme à l’autre, à son frère, selon la loi de la réciprocité de donner et de recevoir, du don de soi et de l’accueil de l’autre. »
    Que par l’intercession de la Vierge Marie, le Seigneur nous aide à vivre un peu mieux cette réalité là.

  10. Nadine dit :

    Marie, une douceur qui sourit

    Merci pour chaque mot de cette méditation, et merci pour chaque méditation, toutes tellement différentes les unes des autres, chacun partageant la part qu’il a reçue du Seigneur et qui est donc unique; enfin une très belle harmonie.

    Marie est une douceur qui sourit. Devant une telle proximité aimante, tellement amie de la personne humaine, on voudrait emprunter les paroles de Ste Thérèse de Lisieux: « après un pareil langage, il n’y a plus qu’à se taire et à pleurer de reconnaissance et d’amour… » (début du Manuscrit B).
    Bonne fête de Notre-Dame de Pontmain à nous tous, participants et sympathisants de la Neuvaine.
    Merci aussi pour toutes les ressources spirituelles, même si peut-être on ne peut pas profiter de tout. Dans un lien récent, on citait une Encyclique de St Jean-Paul II:
    « Le Dieu de l’Alliance a confié la vie de tout homme à l’autre, à son frère, selon la loi de la réciprocité de donner et de recevoir, du don de soi et de l’accueil de l’autre. »
    Que par l’intercession de la Vierge Marie, le Seigneur nous donne de vivre cette réalité là.

  11. JohnD dit :

    « Plus il se cache, plus il rayonne »

    Mr Joseph is in the place !

    • Nicole Lefèvre dit :

      J’apprécie beaucoup cette belle méditation qui fait du bien au milieu des horreurs actuelles.
      Merci beaucoup, cher Père, et un merci particulier pour vos pensées pour St Joseph. Je suis engagée avec lui et nous déplorons beaucoup le manque d’intérêt pour cet immense Saint, relégué souvent dans des oubliettes, voire dénigré, demeuré comme un inconnu pour beaucoup et, je dirais, pas uniquement dans le peuple des fidèles, également parmi les prêtres, considéré inintéressant parce qu’il n’a pas laissé de paroles… Et puis, je ne sais quelles autres raisons. Heureusement, notre Pape l’a mis à l’honneur et c’était bien mérité. Que l’Esprit Saint par marie vienne éclairer les esprits et les coeurs et faire aimer ce Saint que notre Père a désigné pour servir de père terrestre à son Fils, l’élever, le sauver des dangers… protéger aussi la Vierge Marie, le tout dans le silence, l’humilité, avec le travail manuel dans une prière et une contemplation qui ne pouvaient qu’être incessantes. Que c’est beau !

      • duplessis dit :

        Merci pour les méditations qui nous apporte beaucoup
        Merci Nicole de mettre Saint Joseph à l’honneur, c’est mon curé actuel qui m’a appris à le prier et le vénérer
        MERCI à tous pour l’union dans la prière

  12. Delaunay André dit :

    Merci, père de rappeler aux Français le beau et simple message de Pontmain. Mes parents sont de Laval et une de mes grand’mères y a fini ses jours en l’hospice du lieu. Là comme à l’Ile Bouchard, prions en attendant un miracle. Notre Maman du Ciel est bien capable de nous faire cette surprise, à condition de PRIER, PRIER, PRIER …. et la France se trouve dans le même contexte qu’en 1871 et en décembre 1947. Elle n’a pas encore « le nez dans la poussière » (Marthe Robin), mais Satan se déchaîne (Medjugorge). Que faire, sinon prier?

  13. Martineau dit :

    Merci mon Père pour cette magnifique méditation !
    En union de prière… =)

  14. Vincent MORATI dit :

    c’est vraiment magnifique
    je suis au bord des larmes
    peut-être une des plus belles méditations à ce jour (et pourtant toutes sont sublimes), déjà ne serait-ce sur la forme, mais alors sur le fond… quelle force ! quelle splendeur d’espérance !
    alléluia !!

  15. colombe dit :

    Un rendez vous de plus avec notre maman du ciel qui veille avec amour sur notre pays. Elle nous appelle, elle nous fait comprendre ce dont un pays a besoin pour s’en sortir, la prière le lien entre le ciel et la terre. Nous sommes reliés avec notre bonne mère comme un cordon ombilical. Comme une bonne maman elle nous prévient du danger qui entoure ses enfants Que ce soit a Pontmain ou partout ailleurs, elle manifeste la joie de venir a notre secours.De nos jours plus que jamais saurons nous répondre a son appel? Prions pour notre FRANCE, pour nos dirigeants et demandons l’intercession de nos saints qui jadis ont joué un rôle important pour note pays.

  16. Chenaux Patric dit :

    « Vlà qu’elle tombe en humilité », en tristesse. « Mais priez mes enfants… », voilà ce qu’il nous faut retenir fermement. Une tristesse de voir l’état de notre pauvre France, mais la confiance en Marie. Merci pour cette neuvaine qui est plus que jamais nécessaire. Merci mon père pour votre message d’actualité.

  17. Titane dit :

    Notre Dame de toutes Grâces, priez pour nous et avec nous.Apprenez nous à prier comme il plaît à Notre Seigneur, Notre Dieu et Notre Sauveur, vous qui êtes Sa mère et notre mère. Merci.

  18. ASIE dit :

    Merci pour cette méditation. Je participe à cette neuvaine de « petite » façon. En effet je ne jeune pas et n’arrive pas à réciter le chapelet tous les jours, mais malgré tout je pense et espère que ma prière (notre, car nous lisons la prière de la neuvaine en famille) fait partie du fleuve de la prière tous les participants. Merci pour la méditation.

  19. de Rougé dit :

    Merci pour cette méditation à la veille de l’anniversaire des apparitions de Pontmain. Appel à la prière et croix sanglante sur le coeur de Marie : Pontmain nous rappelle le don de Jésus pour chacun de nous sur la Croix. Alors avec confiance et avec l’aide de saint Louis, sainte Jeanne d’Arc et tant d’autres avançons avec la Force de l’Esprit Saint. Eiv beva gand levenez karit Jesus har ar Verhez… (Pour vivre heureux aimez Jesus et Marie…) dit un beau chant breton. O Marie aidez chacun de nous, chaque jour, à nous convertir et priez pour la conversion de la France.

  20. DMS dit :

    C’est vraiment incroyable ce parallèle entre Ppontmain et Bethléem . A croire que la Vierge Marie nous présente son Fils toujours en des lieux perdus …encore faut-il y aller et y préter attention , à ces trous perdus. C’est un appel à la convertion de nos regards , de nos appétits , nos désirs de CARAIBES et de pommade.
    Merci pour cette belle humilité .
    Dieu vous excausera dans la prière n c’est CANA , pas dans la Violence . Je prie avec vous , si vous voulez , pour que la violence cesse dans les médias
    DMS

  21. Plus jamais triste dit :

    Mes cher(e)s ami(e)s,
    En ces temps troublés en France, mais aussi dans le monde entier, notre seule espérance réside en la Sainte famille du ciel, modèle unique de stabilité éternelle.
    La prière faite au quotidien, la Sainte messe et l’Eucharistie, la confession, restent les moyens les plus humbles d’affirmer notre foi en Celui et Celle qui peuvent TOUT.
    Jésus et Marie nous aiment si fort!
    À nous de ne plus les décevoir. À nous de combler nos églises de nos présences assidues.
    Notre dévotion au Sacré Cœur de Jésus et à Sa Sainte mère, notre mère à toutes et à tous, reste la clé, qui seule, pourra ouvrir la porte de la liberté à la France, aujourdhui asservie à des idées trompeuses et fausses d’une république en déroute, à un joug étatique sans fondations puisque bâties sur le sable.
    Notre arme, la seule, la plus puissante, reste la prière, invisible, pourtant infaillible, de nos cœurs dévoués et confiants en Celui qui s’en vient déjà.
    Oh Marie! Conçue sans péché, Priez pour nous qui avons recours à vous!

  22. M.-L. R. M. dit :

    Prier notre Sainte Mère et Reine, c’est si simple, si beau, si grand, si vrai, si efficace.

    Que nous faut-il de plus ?
    Ne sommes nous pas saturés de maux et de leurs ravages.

    + Sagesse pour tous !

  23. Marie Blanche dit :

    Merci mon Père! Votre méditation nous incite à garder l’Esperance, et à prier avec un cœur d’enfant..
    Que Marie protège notre beau pays!
    Notre Dame de France, priez pour nous..
    Saint ange gardien de la France, protégez notre pays!

  24. Chouandecoeur dit :

    Mon Père,

    Veuillez trouver l’adresse de notre blog au sujet de Pontmain :
    http://www.pontmain-pourleretourduroi.com

    Tous les 17 de chaque mois, nous organisons à Pontmain le pèlerinage de la « Supplique à Dieu pour le retour du Roi » Qui, comme le dit si bien Jeanne est le « Roi du Ciel ». À Lui de choisir le Lieutenant qu’il voudra nous donner. La France, fondée par le Christ dans le Baptême de Clovis, est consubstantielle au Roi et à son Lieutenant temporel.
    Ce n’est pas du nationalisme. Celui-ci n’est qu’un concept révolutionnaire idolâtre !
    À Pontmain, nous appliquons le message de Pontmain !
    Vous savez sans doute que Mgr Richaud, évêque de Laval de 1938 à 1950 a nommé la Dame de Pontmain : Vierge des angoisses nationales et Madone de la France en péril.
    C’est le cas une fois de plus !

    Le 17 janvier prochain, 144ème anniversaire de l’Apparition sera notre 33ème Supplique.
    En 2012, nous avons commencé à 2. En 2014 nous étions en moyenne 30 par mois. Je pense que le 17 janvier nous serons 60. C’est encore peu, mais Notre-Dame y pourvoit.

    Vous trouverez sur notre blog tous les renseignements et textes accompagnant cette œuvre, et en particulier notre Livret de Prières utilisé à chacun de nos pèlerinages. Nous refaisons ce que les villageois de Pontmain ont fait pendant l’Apparition :
    Prier !
    C’est la seule action efficace à faire.

    Ce livret est précédé du Livret de la Supplique qui a initié ce pèlerinage et qui est en fait l’analyse logique du message de Pontmain, message appliqué pour le salut de la France par le retour de son Roi.

    Mon Père, lisez, lisez tout !
    Venez un jour avec nous. Vous serez toujours le bienvenu !
    En attendant, priez beaucoup pour nous… !

    François-Xavier PACHOT (dit Chouandecoeur)

    • Vincent MORATI dit :

      bravo ! merci !
      merci au Père Dom Courau, si vénérable et aimable Abbé de Triors, abbaye chère au coeur de notre famille
      et merci à Chouandecoeur pour ces magnifiques informations

      Dieu et le Roi !
      Dieu n’Echoue Pas !

  25. Rene dit :

    Notre Dame de Pontmain, priez pour la France! Vous seule pouvez sauver notre pays.

  26. Angèle dit :

    Merci pour cette méditation, qui nous refait plonger sur cette immense grâce que Dieu nous offre encore, l’apparition de notre mère du Ciel. Notre Sainte Vierge Marie qui ne se lasse pas de nous enseigner et intercéder pour chacun de nous qui sommes ses enfants. Merci Seigneur de nous avoir donné ta mère, notre mère. Elle continue à Medjugorie à nous dire Priez, priez, priez petits enfants.

  27. De l'espinay dit :

    Bonsoir a vous tous,frères et sœurs en Jésus-Marie,merci DOM Courau de tourner nos cœurs et regards vers Notre Dame.Pour plus de verite sur l’histoire de l’apparition de Notre Dame a Pontmain,n’hésitez pas a visiter le site du sanctuaire qui raconte avec précision l’apparition….et révèle,la vie d’une paroisse ,première cellule vivante de l’Eglise,après la famille,qui est invité a prié par son curé,ce saint prêtre,un autre cure d’Ars..devant le péril de la guerre et de ses horreurs! N’hésitez pas ce dimanche a rejoindre »ce petit trou perdu » ,il vit et témoigne de sa Foi,de son Espérance et de sa Charité…en transmettant le message,tel qu’il fut révélé .Notre Dame de l’Esperance,convertissez nous,sauvez la France! Pas d’actualité,ce message? C’est le cantique de Pontmain! Union de prières en JesusMarieJoseph.

  28. Bertrand Fessard de Foucault dit :

    La foi en la France, telle que viennent de la manifester ses enfants de tous âges et de toutes croyances ou incroyances, est le chemin qui nous est actuellement donné. C’était manifeste dans les marches républicaines silencieuses, priantes, communiantes, respectueuses de chacun de ses participants. La grâce de Dieu, dans une vie personnelle et dans une vie collective – le Te Deum du 25 Août 1944 – passe par l’événement qui lie le plus à soi, aux autres, au monde et au présent. Peu importe l’étiquette, et même le texte que nous discernons. – Il vient de se passer quelque chose qu’il nous faut comprendre, et dont le commentaire ne va se murmurer en chacun de nous qu’à la longue ou petit à petit. En fait, nous aspirons à une France sainte, que nous la voyions ainsi ou que l’incroyant la voit simplement belle et généreuse, le musulman grande et accueillante, le juif tolérante et compatissante. Une France sainte se reconnaît à ce qu’elle est exigeante envers nous.

    Telle que j’entends Marie à Pontmain, elle parle politique immédiate autant qu’humilité devant la providence devant ce qui est offert et ce qui peut se produire : le salut. Nous y sommes en ce moment tellement français, et produisant une telle parabole pour tous, celle de la foi priante et confiante. Circonstances comme si souvent dans notre histoire : dramatique, sanglante, mais salut par l’unisson et la communion.

  29. lafforest dit :

    merci pour ces mots si vrais! Nous invoquons chaque matin Louis de Poissy,Jehanne,Thérèse Martin,Marcel Van…
    Diffusons la lumière,grâce aux outils merveilleux que le génie de la créature humaine nous offre aujourd’hui!
    Nunc coepi!

  30. de CORAIL dit :

    MERCI…. magnifique commentaire qui redonne une bouffée de confiance en ces temps troublés…Prions… mais le Seigneur se laissera t’Il toucher encore?